Faux frère, vrai secret d’Olivier Gay

Quatrième de couverture

Une catastrophe peut en cacher une autre... 
Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, jusqu’au jour où des proches de son père meurent dans un accident de voiture.
Leur fils de seize ans, Mike, devenu orphelin, emménage sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial (et sa salle de bains) avec un parfait inconnu...
Si seulement c’était tout ! Mais Mike ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.
Léa est bien décidée à découvrir quel secret cache son nouveau frère sous ses airs de superhéros…

Mon avis

Faux frère, vrai secret est le 2e livre d’Olivier Gay que je lis, si j’ai aimé dans l’ensemble cette lecture, j’avoue avoir préféré La Main de l’empereur. Alors je sais, les gens son très différent mais j’ai trouvé son roman de Fantasy bien plus aboutit et intéressant que celui-là. A voir si j’ai le même sentiment si je venais à lire Le noir est ma couleur, sa série YA fantastique.

Avant toute chose, il faut savoir que j’avais été spoilée en amont pour ce livre, je savais donc quel était le fameux secret (c’était dans le cadre du travail). Il n’y a donc pas de surprise pour moi mais ce n’est pas un problème en soi. En tout cas, pas pour moi, ça ne m’a pas gâché ma lecture, j’étais curieuse de voir tout de même quel était le cheminement de l’auteur pour en arriver là.

Et c’est plus là le problème pour moi et qui me laisse un sentiment plus mitigé alors même que l’idée de base était assez intéressante. Les révélations autour du secret tardent un peu à venir à mon sens, et je pense aussi que l’auteur aurait pu pousser son idée plus loin. Il m’a manqué un petit quelque chose dans cette histoire pour l’apprécier davantage. On est resté peut être trop en surface, sentiment que je n’avais pas eu en lisant La Main de l’empereur, c’était parfait.

J’ai bien aimé suivre le parcours de Léa avec ce nouveau frère, Mike qui vient tout chambouler. Très rapidement on voit que quelque chose cloche avec lui, il semble perdu et n’agit pas comme tous adolescents, ce qui exaspère Léa et lui fait rencontrer des problèmes d’ailleurs. On suit le quotidien d’une adolescente, peut-être un peu cliché parfois, dans une famille un peu étrange. Ce père qui n’est jamais là, toujours enfermé dans son bureau. C’est assez mystérieux et agaçant pour notre héroïne qui aimerait avoir une vie un peu plus stable et normale.

Si la révélation du secret était arrivée bien plus tôt, on aurait pu avoir davantage d’action et de problèmes, en lien avec ce secret et pas uniquement à la toute fin du livre. Fin qui est en soi plutôt réussie et laisse présager un certain nombre de choses pour les temps à venir.

En ce qui concerne le secret en lui-même, n’ayez pas peur je ne vous spoilerai pas, l’idée est intéressante et les réflexions qui vont avec aussi. Il est vrai que cela pose un certain nombre de questions et c’est là ici que l’auteur aurait pu aller plus loin.

Après le livre est court et c’est peut-être là aussi mon problème, moi qui aime les pavés avec un certain nombre de détails. Il se lit très rapidement, dans la journée pour être plus précise, ceci explique peut-être ma petite frustration quand on sait, officiellement, ce qu’il en est pour que ça se termine si vite. N’étant pas tout à fait dans l’attente comme j’étais au courant, j’attendais de voir les implications plus que les indices.

Les personnages sont intéressants et assez attachants dans l’ensemble. Léa ne comprend pas trop ce qui arrive mais tout ce qu’elle voit sont les conséquences désastreuses, notamment pour elle au lycée lorsque Mike est dans les parages.

En bref, Faux frère, vrai secret est un roman intéressant qui m’a plu dans l’ensemble mais il est vrai que j’en attendais un peu plus. Le fait que la révélation tarde à venir et nous laisse de l’action que sur la fin est un peu dommage. Il m’a manqué quelque chose pour en faire une histoire vraiment bien mais l’idée de base était bonne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)