Opération Toutous d’Aaron Blabey (Les super méchants 1)

Quatrième de couverture

Quand les plus redoutables méchants décident de redorer leur blason, il faut s’attendre à tout... et surtout au pire !
Ces gars-là ne sont pas des méchants... ce sont des SUPER MÉCHANTS.
Avec de grandes dents, de grosses griffes et un sale caractère. Ils te font super peur et tu as bien raison car ce sont de vrais dingues. Mais au fond, ils veulent que tu les aimes. Alors ils ont décidé de SAUVER LE MONDE... même si le monde ne leur a rien demandé !

Mon avis

Opération Toutous est le premier volume des Super méchants, une nouvelle série qui allie BD et roman pour les lecteurs en herbe. De quoi plaire et amuser les jeunes enfants avec cette bridage pas comme les autres.

Nous faisons la connaissance en premier lieu du Grand Méchant Loup et qui nous invite, nous lecteur, à ne pas avoir peur de lui et que tout ce qu’on dit sur son compte est totalement faux… ou presque comme on le remarquera rapidement. Il fait entrer ensuite, un par un les membres de sa nouvelle équipe : Bill le reptile, Señor Piranha et enfin Bob l’enclume pour nous expliquer son idée, à savoir constituer un groupe de super gentils pour venir en aide aux gens ! Sauf que venant de la part de super méchants, difficile de leur faire totalement confiance et quand ils décident d’aller libérer des chiens emprisonnés à la fourrière, tout ne se passera pas comme prévu.

L’action arrive dès les premières pages ce qui est toujours une bonne chose pour accrocher le lecteur. Découpé en chapitre comme dans un roman, nous faisons donc la connaissance des personnages qui apprennent la raison de leur venue : la création du gang des super gentils, composés qu’avec des super méchants. Ils vont accomplir une première mission avant de se lancer dans la fameuse « opération Toutous » pour délivrer les chiens de la fourrière. De quoi passer un bon moment de lecture puisqu’il se passe toujours quelque chose, et ce, avec beaucoup d’humour pour détendre l’atmosphère et faire rire les enfants.

C’est une histoire plutôt amusante et prenante qui plaira aux plus jeunes lecteurs, notamment ceux qui n’aiment pas trop lire. Il y a peu de textes, par rapport à un roman, mais suffisamment pour les amener à lire petit à petit. La mise en page fait penser à une BD et en même temps ce n’en est pas une, d’où le double format annoncé le « BD roman ». Ça peut être un bon moyen pour des enfants qui n’aiment pas trop lire, ou uniquement des BD, de les amener vers la lecture, notamment celle du roman.

Le style d’écriture est très oral et fonctionne surtout avec des dialogues, comme nombre de BD, si bien que le lecteur ne peut que se sentir concerner par ce qu’il se passe puisqu’il est alpagué par les personnages et devient le « 5e » membre de cette bande peu commune.

En bref, ce premier volume des Super méchants est plutôt plaisant à lire. Ça prête à sourire et je pense que nombres de jeunes lecteurs pourront apprécier cette histoire. Les personnages nous apparaissent comme sympathique et drôles, même s’ils sont sensés être des super méchants. Mais après tout leur but est d’être Super gentils, alors tout va bien !

A partir de 7 ans.

En Partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé