In My Mailbox (275)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

La nuit des cannibales de Gabriel Katz

« Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j’aurais juré l’avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d’habitude. Ma bouteille d’Evian n’est pas là, à la place il y a un magazine. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga bref, ce n’est pas francinfo. Je me lève dans le noir, m’étonne de toucher le sol aussi vite - de la moquette, tiens - et surtout, me demande d’où vient cette infâme odeur de pieds. Je n’ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j’ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n’est pas le mien, ça n’a jamais fait puer personne. L’interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J’allume. Je me rends compte que je n’ai plus ma montre. Je pense : merde, ma Rolex, et je regarde mon bras... Qui n’est pas mon bras. Un petit avant-bras malingre, tout blanc, tout rose, sans un poil, et au bout, il y a une main. Avec cette main, je touche mon visage. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi. »
Lorsque Maxime de Retz, homme d’affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d’un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l’assassiner, là, tout part carrément en vrille.


Le Bouclier de Givre, de Nalini Singh (Psi Changeling 13)

Libérée du « traitement » destiné à détruire ses capacités, Ivy Jane aurait dû fuir Vasic, le froid soldat aux mains pleines de sang. Mais lorsque les Psi sont frappés par une épidémie mortelle, la jeune femme reste se battre pour les siens… et pour Vasic, son protecteur, son bouclier humain, qui se croit damné pour toujours. Et tandis que le monde sombre dans une folie meurtrière, Ivy va découvrir que même sa volonté de fer ne suffira peut-être pas à sauver cet homme des ténèbres glacées qui l’attendent…


L’espoir brisé, de Nalini Singh (Psi Changeling 14)

Blessés et emprisonnés, Aden et Zaira n’ont eu d’autre choix après leur évasion que de rejoindre une meute de changelings prédateurs hostiles. Un mystérieux ennemi a pris les Flèches pour cible, et Aden et Zaira doivent survivre à tout prix pour faire échouer ses plans. Si Aden est prêt à tout pour assurer l’avenir de son peuple. Zaira, elle, n’a qu’un seul but : protéger celui qui a toujours été à ses côtés… À n’importe quel prix.


Le secret du labyrinthe d’Anne-Sophie Silvestre (Atalante 3)

Alors qu’Atalante rentre de Troie, son navire est poussé par des vents contraires vers l’île de Crète. La ville de Cnossos et son terrible labyrinthe seront la dernière étape de sa quête. Grâce à l’architecte Dédale et son fils Icare, Atalante pénètre dans le mystérieux édifice. Certaines personnes vont et viennent dans les galeries de ce lieu pourtant voué au secret… Quels mystères renferment donc le labyrinthe ?


Plus près de nos rêves de Carole Prieur

Céliane a toujours préféré l’ombre à la lumière. Elle écrit des poèmes qu’elle ne fait lire à personne, son seul ami est son frère aîné Gabriel, handicapé. Quand, au collège, Martin, le beau guitariste, lui demande d’écrire les paroles d’une chanson pour participer à une nouvelle émission de téléréalité qui choisira les artistes de demain, elle accepte. Bientôt, Gabriel se joint à leur duo. Car la voix de Gabriel fait vibrer. Ensemble, ils espèrent gagner. Franchiront-ils les étapes de la sélection ?


Et vous ?

Commentaires

  1. Oh plus près de nos rêves semble bien intéressant ! Bonne lecture avec toutes ses nouveautés !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé