Gaspard et ses drôles de machines de Benoît Broyart et Benjamin Strickler

Quatrième de couverture

Gaspard est un garçon curieux qui adore apprendre et comprendre. Son voisin l’a invité pour répondre à ses questions. Et ce voisin, c’est Léonard de Vinci. Gaspard sera-t-il à la hauteur ?

Mon avis

Gaspard et ses drôles de machines est un roman de première lecture intéressant. Il nous plonge au cœur du XVe siècle aux côtés de Léonard de Vinci, ce célèbre artiste-inventeur. On s’intéresse ici plus particulièrement à ses inventions, ses machines et les croquis et maquettes qu’il a pu réaliser. Gaspard, ce garçon très curieux va apprendre aux côtés de ce maître.

L’histoire est intéressante et agréable à lire, elle permettra aux jeunes lecteurs en herbe de faire connaissance avec cet artiste tout en suivant une petite aventure. Elle se lit rapidement, c’est une première lecture pour les débutants, c’est agréable à lire et comme toujours dans cette collection, les mots difficiles sont expliqués à la fin de l’ouvrage et signalé en gras (ou en couleur) pour que les plus jeunes comprennent ce qu’ils lisent.

Le petit bonus dans les romans de cette collection est que l’on a des jeux et un aspect documentaire à la fin de l’ouvrage pour en apprendre plus sur ce que l’on vient de lire. Notamment le fait que Léonard de Vinci était gaucher et écrivait à l’envers.

Bon, contrairement à ce qui est dit, il ne s’amusait pas à écrire à l’envers, c’est parce qu’en étant gaucher c’était plus pratique pour lui d’écrire de droite à gauche et non de gauche à droite. Dans un même temps cela permettait de « coder » ses écrits pour éviter que quiconque puisse le lire. Une manière comme une autre de protéger ses inventions. Mais en tout cas, ce n’était pas un amusement en soi, je rectifie la petite erreur dan le roman.

En bref, Gaspard et ses drôles de machines est une histoire intéressante qui nous plonge aux côtés du célèbre artiste Léonard de Vinci qui était un inventeur hors pair. De quoi découvrir un peu plus précisément cet homme qui nous a transmis un certain nombre d’œuvres, quelle qu’en soit sa nature

A partir de 6 ans

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)