Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain

Quatrième de couverture

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne pas rond chez elles, et ça commence à bien faire ! Il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas.
Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je m’occuperai de leur refaire le portrait, ça changera ! J’ai l’intention de jeter un pamphlet sur mon blog, un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire, un garçon aussi mignon qu’effrayant, décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Même si mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Mon avis

Pamphlet contre un vampire est le 2e livre de Sophie Jomain (après Les Etoiles de Noss Head), elle l’a écrit lorsque Twilight avait pris un gros essor et c’était une manière pour s’en moquer. On reprend les codes du vampirisme, notamment ceux que Stephenie Meyer a créé pour les tourner en dérision. Décidément avec les livres de Sophie Jomain, que je connais pourtant depuis longtemps, je mets du temps à la lire, mais avec cette réédition poche, je me lance enfin dans ce livre qui est plutôt sympathique. C’est mignon et plutôt bien fait, même si j’avoue avoir une petite préférence pour Les Etoiles de Noss Head (même si je n’ai lu que le 1er tome pour le moment).

Satine (notez bien la référence à Moulin Rouge) écrit un pamphlet contre les vampires suite à l’engouement pour la littérature vampirique, au point que sa meilleure amie en soit tellement mordue que cela en devient inquiétant. Ce qui devait être un « petit coup de gueule » et une mise en garde va devenir un réel problème. Ça ne devrait pas pourtant, les vampires n’existent pas ! C’est ce qu’affirme Satine… mais il semblerait que ses convictions risquent d’être mise à mal lorsque Hugo Rivoire, le beau gosse du lycée la menace en lui demandant de supprimer son article...

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée. Dans un premier temps, on découvre le pamphlet de Satine qui va lui causer de nombreux problèmes car si on début les gens de son lycée trouve cela amusant, très rapidement elle va être la cible d’un harcèlement. Et lorsqu’Hugo la menace, rien ne va plus. Son comportement devient de plus en plus suspect et Satine va finir par comprendre pourquoi cela le dérange particulièrement… C’est une histoire prenante et son originalité tient du fait qu’on aille à l’encontre des romances paranormales, type Twilight, etc. Du moins dans un premier temps, après, on retrouve certains « travers » mentionné dans ledit pamphlet mais c’était inévitable, même si Satine fait tout pour se débarrasser d’Hugo… Elle essaye du moins et j’avais envie de voir jusqu’où cela allait l’amener.

Satine n’a pas la langue dans sa poche, elle fonce, parfois sans réfléchir vraiment, et va se retrouver dans des ennuis parce qu’elle reste fidèle à elle-même et quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas ailleurs. C’est ce qui m’a plu chez elle, on est loin de la fille un peu niaise – c’était aussi le but de ce livre – même si au bout d’un moment on retombe dans le même type de scénario des romances plus classiques. Mais ça reste agréable à suivre et c’est prenant. L’action arrive dès les premières pages, on suit tout cela avec grande attention, donc on ne s’ennuie pas aux côtés de l’adolescente.

Quant à Hugo, c’est le « bad boy » de l’histoire, celui qui est mystérieux et menaçant en même temps. On reste un petit peu dans le cliché du garçon « parfait » mais ça fonctionne bien donc ce n’est pas dérangeant. Il y a une vraie alchimie entre Satine et lui, le duo se combine bien même si elle fait tout pour repousser ses avances.

En bref, Pamphlet contre un vampire est un roman bien sympathique, j’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de Satine qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle reste campée sur ses positions, elle est têtue mais c’est ce qui fait son charme. C’est une histoire amusante et légère, un pamphlet contre Twilight, de manière dérisoire pour qu’au final Satine se retrouve dans une situation similaire à Bella. Les personnages sont plutôt agréables et attachants et on suit avec grand intérêt cette histoire.

Commentaires

  1. Celui là, c'est Mare qui l'a lu! Elle l'avait beaucoup aimé. *Anne*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sympa, j'avoue avoir une préférence pour Les étoiles de Noss Head mais j'ai passé un bon moment :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]