Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Quatrième de couverture

Quel est le plus dangereux : le feu qui couve en elle ou les souvenirs qui menacent de s’emparer de son esprit ?

« Je m’appelle Maia Finley, j’ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie. » Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l’apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles... et son espérance de vie chutera drastiquement.
C’est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d’un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elles doivent protéger l’humanité des spectres – des créatures de cauchemar – mélange de chair pourrissante et de ténèbres, qui la terrorisent depuis maintenant près d’une centaine d’années. À la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.

Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n’a d’autre choix que de descendre dans l’arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer tout entière ! 

Mon avis

J’étais curieuse de lire Les Flammes du destin, ce premier tome de The Effigies, car une collègue au boulot l’avait beaucoup aimé et trouvait que ça change dans la SFFF pour les adolescents. Je dois dire que le pitch m’avait aussi interpelé au moment de sa sortie, donc j’ai fini par me lancer. Si, pour ma part, ce n’est pas un coup de cœur, je dois admettre que c’était une lecture bien agréable avec un univers intéressant. Il  s’agit d’un tome introducteur et même s’il se passe pas mal de choses, j’attends de voir la suite pour me prononcer plus précisément sur cette série. En tout cas, elle démarre plutôt bien, à voir sur la longueur comment ça se profile.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements se mettent en place assez rapidement. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que ça se lit assez facilement. C’est simple, mais efficace et très rapidement on rentre dans l’histoire qui est plutôt intéressante et met en place petit à petit un univers bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Même si je dois avouer que je m’attendais à une toute autre trame narrative. Je pensais qu’on en apprendrait plus sur ce fameux Saul et que l’on verrait davantage la formation de Maia, mais je pense qu’on en saura davantage dans le 2e tome, surtout au vu des circonstances et de la fin.

Les Flammes du destin est donc pour moi, davantage un tome introducteur. Alors même si on entrevoit déjà beaucoup de choses et qu’il y a de l’action, je suis quelque peu restée sur ma faim. J’imaginais un tout autre scénario pour ce livre, néanmoins il aura su piquer ma curiosité et j’aimerai en savoir plus parce que Sarah Raughley nous montre ici un univers original qu’il me tarde de creuser. Je me pose pas mal de questions sur ces Effigies, leur rôle, et l’implication de la Secte aussi qui est là pour les diriger et le former.

Dès qu’il est question de magie, je suis ravie, c’est vraiment ma came et la magie élémentaire, donc lié aux 4 éléments, comme c’est le cas ici est toujours très intéressante. En apparence, tout cela semble très simple. Dès qu’une Effigie meurt, une autre est choisie et prend sa place. Maia est donc le nouvel élément du feu, mais ce n’est pas aussi simple que ça. Cette nouvelle fonction s’accompagne d’autres choses, comme le fait d’avoir accès aux souvenirs des précédents Effigies et Maia va rapidement se rendre compte qu’il y a quelque chose d’anormal dans la mort de Natalya, son prédécesseur.

Les Effigies ont chacune un caractère très différent, elles ne s’entendent pas et à raison quand on voit leur tempérament et comportement. Si Belle, la « chef » qui contrôle l’eau est assez sûre d’elle, et fait le job, c’est bien plus difficile pour les deux autres, la terre et le vent, qui comptent poursuivre leur vie comme elles l’entendent. Une unification n’est donc pas de mise, mais avec la venue de Maia qu’il faut former et les problèmes à venir, elles ne vont pas avoir d’autres choix.

J’avoue qu’au premier abord, Chae Rin et Lake m’agaçaient un peu mais on voit qu’elles cachent des blessures qui expliquent pourquoi elles ne veulent pas être mêlées à leur nouveau devoir. Il faut dire que ça n’a rien de réjouissant. Si par le public les Effigies sont des héroïnes prêtes à tout pour sauver le monde, dans la réalité, elles sont vouées à une mort certaine et à ne pas faire de vieux os. Pas de quoi se réjouir d’être « une héroïne ».

Quant à Maia, la nouvelle Effigie et narratrice de cette histoire, elle est plutôt attachante. Depuis toujours, elle est fan des Effigies, elles sont vraiment ses idoles, notamment Belle alors dès qu’elle apprend qu’elle est la nouvelle Effigie son monde s’effondre car ce n’est pas aussi simple que ça d’être une Effigie et ce que cela implique, surtout quand les filles ne sont pas solidaires et préfèrent se voiler la face. Mais Maia saura les réunir pour former une équipe, malgré son jeune âge.

En bref, Les Flammes du destin est un premier tome intéressant, un peu trop introducteur pour moi, cependant mais il m’aura rendu curieuse. Je dois admettre que l’univers est plutôt bien trouvé et les personnages intéressants pour que ça me donne envie d’en savoir plus et voir jusqu’où l’auteur va nous emmener. L’intrigue reste simple, même s’il y a tout de même de l’action pour passer un bon moment de lecture, mais j’en attendais un petit peu plus de ce côté-là. Mais je suis sûre que l’auteur a plus d’un tour dans son sac, donc j’attends de voir ce que la suite nous réserve !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)