Timoto n'est pas un tigre de Rémi Courgeon

Quatrième de couverture

Timoto ne veut plus être un tigre. Il aimerait bien être un zèbre, mais c’est compliqué…

Mon avis

Timoto n’est pas un tigre est une nouvelle série d’album destinée pour les plus petits qui met en scène le personnage Timoto, un petit tigre. Dans cette aventure, il a décidé qu’il ne voulait plus être un tigre parce que la couleur orange c’est trop nul. Alors à chaque double page, nous découvrons quel animal il voudrait devenir.

Mais très rapidement Timoto se rend compte que les autres animaux comportent des défauts qui ne lui convienne pas, le serpent n’a pas de pattes, donc il est difficile de se déplacer, être un zèbre lui arrache les poils, surtout lorsqu’on utilise du scotch pour changer la couleur de ses poils, etc. Jusqu’au moment où il décide d’être un éléphant… mais les éléphants sont végétariens…


C’est un album amusant qui montre que l’herbe semble toujours plus verte à côté, mais elle l’est rarement. On veut toujours ce que l’autre a mais rapidement on se rend compte que ce n’est pas si formidable que ça. Cela prête à sourire, c’est mignon et en même temps cela fait prendre conscience qu’il faut accepter ce que l’on est et pas souhaiter d’être quelqu’un d’autre. Une bonne leçon de morale sous couvert d’une histoire amusante.


Les illustrations sont plutôt sympathiques, c’est assez épuré dans le genre, très simple mais c’est bien pour les plus petits, des fonds blancs avec pour figure uniquement celle de Timoto (la plupart du temps), les couleurs sont assez vives. Après on aime ou pas, c’est une question de goût, je vous en laisse seul juge avec les photos de quelques planches intérieures.


En bref, Timoto n’est pas un tigre est un album mignon qui met en scène un petit tigre qui a décidé ce jour qu’appartenir à l’espèce des tigres était nul et veut en changer. Mais rapidement, il va se rend compte qu’être un autre n’est pas une si bonne idée que ça…


A partir de 3 ans

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quand les poules avaient des dents de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 1)

Apollon, désolantes passions de Louise Roullier

Dust Bowl de Fabien Fernandez

La nuit des ponotes hématophages de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 2)

La dernière fée de Bourbon de Ophélie Bruneau