Le Top / Flop du Mois ! (Janvier 2018)


Explication

Voilà un petit bilan mensuel (sauf pour l'été ça regroupera Juillet et Août) sur les TOP et FLOP de mes lectures. Étant donné le nombre de livres que je lis par mois (entre 20 et 25 généralement) difficile de s'y retrouver dedans, surtout quand on ne suit pas quotidiennement. Ce petit bilan permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plus (excellente lecture / coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détesté (si, ça arrive) / FLOP.

Chaque article sera donc composé du titre du livre et du lien de la chronique pour ceux qui voudraient en savoir plus, de la couverture et 4e de couverture du livre (que je peux réduire si elle spoile et dans ce cas là, je le spécifie), ainsi qu'une petite phrase pour vous donner envie (ou pas) de lire le livre.

*-*

J’ai donc lu pour le mois de Janvier 2018 31 livres... dont 17 romans, 2 BD, 4 mangas et 8 albums. J'ai bien rattrapé mes lectures par rapport à décembre (pour rappel, j'avais lu 10 livres) donc ça fait du bien de reprendre le rythme ! Il faut dire que j'ai eu une dizaine de jours de vacances ce qui m'a permis de lire pas mal de choses. Donc je suis bien contente de retrouver mon rythme normal de croisière. Les lectures ont été majoritairement bonnes, donc ça, c'est super !

 

*-*

Evidemment, il s'agit ici d'une sélection, j'ai lu pas mal de suites qui sont vraiment très bonnes, que ce soit les Kasane, Illuminae, le dernier tome des Carnets de Cerise ou encore en adulte les tomes 2 du Bâtard de Kosigan et de La Main de l'empereur.

TOP

CATÉGORIE PETITE ENFANCE


Le fabuleux voyage du bateau-cerf de The Fan Brothers et Dashka Slater > CHRONIQUE

Le fabuleux voyage du bateau-cerf est un très bel album que je vous recommande chaudement. C’est une jolie histoire, pleine de philosophie où les animaux à bord du bateau-cerf vont faire une incroyable expérience.


Marco le Renard se pose des questions sur le vaste monde. Pourquoi est-ce que certaines chansons nous rendent tristes ? Où va le soleil lorsqu'il disparaît dans l'océan ? Comment naît une amitié ? En quête de réponses, Marco se porte volontaire comme nouveau membre de l'équipage du bateau-cerf prêt à voguer vers de nouveaux horizons.

Courage, grand loup ! de Jan De Kinder > CHRONIQUE


Courage, grand loup ! est un album bien sympathique avec une fin qui prête à sourire, à condition de connaître le conte d’origine pour en voir le détournement et en quoi la situation est drôle. Il est vrai que de voir ce papa avoir peur, contrairement à son fils, change quelque peu la donne et peut nous donner une piste sur la fin. Un album bien sympathique que je vous invite à découvrir.


Aujourd’hui, Petit Loup dit à son papa :
— Tu viens, on va se promener dans les bois !
— Euh, attends. Tu… tu es sûr que c’est une bonne idée

Les branches qui craquent, les orties, la pleine Lune, Grand Loup n’aime pas ça du tout… Pas à pas, Petit Loup rassure son papa : « Ne t’inquiète pas, je suis là ».
Mais qui se cache donc au fond des bois ?

CATÉGORIE YOUNG ADULT

Celle qui venait des plaines de Charlotte Bousquet CHRONIQUE

Celle qui venait des plaines est un roman dur et touchant à la fois qui ne peut pas nous laisser indifférent. J’ai adoré cette histoire même si elle est horrible dans le fond. C’est un roman qui ne peut que nous toucher et nous pousser à réfléchir et à revenir sur un pan de l’histoire américaine peu glorieuse… Charlotte Bousquet montre une fois de plus tout son talent pour nous conter des histoires. Un roman à lire de toute urgence !


Sais-tu comment certains cowboys choisissaient leur mustang, Virgil ? En leur tirant dessus. Peu leur importait qu’ils se rompent le cou ou les membres. Ceux qui survivaient, brisés, se laissaient ensuite manipuler sans protester.

Le vert des hautes herbes surplombées par le feu orangé du soleil couchant sur les plaines du Dakota, les récits de victoires autour d’une flambée à la tombée de la nuit, les chevaux couleur de cendres, le tonnerre des canons, les rivières de sang…
Et soudain, le déracinement et l’enfermement à la Mission Saint-James, l’apprentissage de la haine d’une culture immémoriale, la purification par la souffrance et une éducation de fer pour briser les volontés les plus tenaces.


Voici l’histoire de Winona, fille aînée du vent et de la lumière, héritière de traditions ancestrales qu’elle fut contrainte de recracher comme le pire des venins, métisse éprise de liberté et de justice dont la route ne cesse de croiser celle des célèbres Steele Men, cow-boys et mercenaires – pour le meilleur et pour le pire.


Et plus si affinités de Sara Barnard > CHRONIQUE

Et plus si affinités est un roman touchant que je vous invite à découvrir. Sous couvert d’une romance mignonne, l’auteur traite de sujet plus important comme le handicap et nous fait un peu découvrir le monde des sourds, les problématiques que cela peut engendrer en termes de communication et d’intégration lorsqu’on est privé d’un sens, la voix comme l’ouïe. Un roman qui parlera indéniablement aux adolescents.


Steffi ne parle plus.
Rhys n'entend pas.
Mais ils se comprennent parfaitement.

Je suis une fille de l’hiver de Laurie Halse Anderson > CHRONIQUE


Je suis une fille de l’hiver est un roman poignant qui nous montre la lutte acharnée que représente l’anorexie. Une bataille entre ce que le corps réclame et ce que l’esprit est en mesure d’accepter, un combat qui risque d’être mortel si l’un prend le pas sur l’autre. Un roman à découvrir et qui permet, en un sens, de mieux comprendre ce que peut représenter cette maladie, en se plaçant du côté de celui qui en souffre.


Lia et Cassie sont inséparables. Elles sont des "filles de l'hiver", prisonnières de leurs chétifs corps glacés, partageant tout, et pourtant concurrentes dans une course mortelle à la maigreur. Mais le jour où Cassie meurt, Lia se retrouve hantée par les souvenirs et ravagée par la culpabilité. 

Laurie Halse Anderson explore le combat d'une jeune fille contre l'anorexie, son chemin douloureux vers la guérison, et ses tentatives désespérées pour renouer avec l'existence par le biais de l'espoir.

FLOP

Le Magicien, la Guerrière et la petite cuillère de Cressida Cowell (Le Temps des Magiciens 1) CHRONIQUE

Le Magicien, la Guerrière et la petite cuillère est un roman qui ne m’a pas vraiment convaincu, c’est peu de le dire. Je me suis ennuyée, ça ne m’intéressait pas et j’ai eu du mal à m’embraquer dans l’histoire alors que dans le fond ce n’est pas si mal. Mais le style de narration et d’écriture m’ont rebuté dès le début et je n’ai pas su m’y faire. Les dessins ne m’ont pas aidé à me mettre dans l’ambiance, bien au contraire, du coup j’ai eu du mal à m’intéresser aux personnages et à leur histoire. C’est dommage, je passerai donc mon chemin pour la suite, même si effectivement, les problèmes ne font que commencer…


Autrefois, il y avait la Magie, et la Magie vivait dans les forêts obscures.
Et puis les Guerriers ont débarqué.
Notre histoire a deux héros : un Magicien et une Guerrière.
Le Magicien, Xar, n’a pas de Magie, et il ferait tout pour en avoir.
La Guerrière, Souhait, possède un objet magique, et elle ferait tout pour le garder.
Xar et Souhait ont toutes les raisons de se détester. Pourtant, ils vont devoir oublier leurs différences pour affronter une créature, endormie depuis la nuit des temps, qui est en train de s’éveiller… 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quand les poules avaient des dents de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 1)

Apollon, désolantes passions de Louise Roullier

Dust Bowl de Fabien Fernandez

La nuit des ponotes hématophages de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 2)

La dernière fée de Bourbon de Ophélie Bruneau