Les Âmes Brûlées d'Andrew Davidson

Quatrième de couverture

Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d'hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices ? Il ne vous resterait qu'à attendre la mort. A moins qu'un ange passe votre porte...
C'est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L'accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d'une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l'enfer à l'amour.

Mon avis

J’ai repéré ce livre grâce à sa couverture qui m’inspirait et me plaisait beaucoup, je l’avoue. Je n’ai pas su lui résister et grand bien m’en a fait. Ce livre est tout simplement magnifique, je n'avais jamais rien lu de pareil. J'ai vraiment adoré l'histoire, qui mêle à la fois « historique » et fantastique avec brio. L'écriture d’Andrew Davidson est remarquable, très agréable et poétique, de sorte que l’on rentre avec facilité dans le récit sans en voir les pages défiler.

Les âmes brûlées raconte l'histoire d'un homme qui a tout perdu à cause d'un accident de voiture. Condamné à rester des mois dans un hôpital au service des grands brûlés, il évoque sa vie passée, nous glissant quelques informations, çà et là, sans que ce ne soit dans l'ordre chronologique. Cela permet d’une certaine manière de le cerner tout en nous cachant délibérément certains aspects de sa vie et cela commence par son identité. En effet, nous ignorons totalement son nom. La narration étant à la première personne, il choisit délibérément de ne pas nous en faire part. J’avoue que c’est quelque peu perturbant de ne pas le savoir et en même temps cela n’est pas nécessaire pour la compréhension du texte et suivre tout ce qui lui arrive dans cet hôpital et une fois qu’il en sort.

Il évoque ensuite sa rencontre avec Marianne Engel, une jeune femme qui ne cesse de lui rendre visite sans qu’il n’en connaisse les raisons. Au fur et à mesure des pages une certaine relation s’installe entre eux, une complicité qui va pousser la jeune femme à raconter sa « propre histoire ». Cette dernière est construite grâce à plusieurs petits récits partant du Moyen Age jusqu’à nos jours. Ces histoires fictives vont pourtant bel et bien retracer d’une certaine manière l’existence de Marianne, mais je vous laisse découvrir tout cela.

J'ai beaucoup aimé la façon dont est racontée l'histoire et aussi ce qu’elle essaye de nous faire comprendre. C’est vraiment beau et poétique pour nous amener à un destin que l’on pressant dès le début de l’ouvrage, même si l’on a toujours l’espoir que la fin change, jusqu’à la dernière page.

Les doubles narrations (celles de l'homme) et ensuite les histoires racontées par Marianne retranscrites par l’homme, permettent d’instaurer une certaine dynamique au livre, le rendant plus prenant et haletant. A travers les petits récits, nous sommes amenés à découvrir certaines vérités, dont je ne parlerai pas ici, sans quoi, il n'y aurait plus aucun intérêt à lire ce livre qui mérite amplement d’être lu.

Le personnage principal est quelqu'un d'atypique, on ne l’apprécie pas au premier abord et cela pour diverses raisons, mais avec cet accident, il va changer et devenir un autre homme. Mais le personnage qui m'a le plus plu est Marianne Engel car c'est vraiment une femme mystérieuse, que l'on apprend à connaître. Mais comme pour l’homme, on ignore énormément de choses sur son sujet et elle reste difficile à cerner et à saisir. C’est une femme attachante à qui l’on a envie qu'il lui arrive quelque chose de bien et d'heureux dans sa vie, surtout au vu de ses récits.

Je m’interroge sur le choix du titre, en français il s’agit des Âmes Brûlées, un beau titre qui évoque beaucoup, et l'on comprend également ce choix à mesure que l'on avance dans l'histoire. Mais je trouve que le titre VO : The Gargoyls, est davantage évocateur car ce sont littéralement : « Les Gargouilles », qui sont très importantes dans l'histoire. A mesure, on comprend le rôle qu'elles jouent et je trouve cela un peu dommage d’avoir perdu cette notion là lors de la traduction. Mais le titre VF est beaucoup plus poétique et prend un autre point de vue.

Les âmes brûlées est un véritable coup de cœur que je ne peux que vous recommander. C’est une histoire touchante et sensible qui ne peut pas nous laisser indifférent. les personnages sont atypiques et au contact l’un de l’autre, ils vont changer et évoluer pour chacun trouver sa rédemption.

Commentaires

  1. Ca a l'air un peu special quand même, mais à la limite, pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  2. je t'assure qu'il est franchement génial et qu'il en vaut la peine

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente d'avoir découvert ce livre pour autant, je ne sais pas si j'encouragerais autant que toi à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'ai adoré et ceux qui l'ont lu par mon conseil ont adoré aussi

      donc après ça dépend des gens je pense

      Supprimer
  4. J'ai été plus qu'agréablement surprise par ce roman. L'auteur a su créer quelque chose de vraiment original, qui sort du lot !
    Je ne peux que le conseiller!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout, il a l'air particulier mais franchement je note dans ma wish-list!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce livre est absolument merveilleux, c'est vrai qu'il est assez particulier, mais il est tellement beau, c'est magnifique. on n'en sort pas indemne, il ne peut que nous toucher

      Supprimer
  6. Je note, l'idée me plait bien :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé