Rechercher dans ce blog

17/11/2018

L'étrange ville de Grimsly d'Alyson Noël

Quatrième de couverture

À Trembleterre, tout est magique. Certains peuvent voler, on y suit des cours pour apprendre à tordre les cuillers par la pensée, les chiens donnent naissance à des cochons et, au final, il n’y a que le jeune Grimsly, 12 ans, qui est anormalement ordinaire.
Aussi, quand un malfrat dérobe les ossements du cimetière pour animaux, la source même de la magie de la ville, le pire est à craindre et Trembleterre est en passe de devenir… normale. 
Grimsly et ses amis se lancent alors à la recherche des coupables. Au risque de déterrer un complot dangereusement mortel.

Mon avis

L’étrange ville de Grimsly est le nouveau roman d’Alyson Noël. Si avec Eternels j’étais moyennement convaincue (abandon de la série au tome 2), j’avais plutôt apprécié la série spin off Radiance qui était sur Riley la petite sœur de l’héroïne dans Eternels. Du coup, j’ai voulu réitérer l’expérience avec l’auteur dans un registre jeunesse, comme l’était Radiance (plutôt que Young Adult) et je dois dire que le résultat est plutôt sympathique.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire.

J’ai bien aimé L’étrange ville de Grimsly, un roman jeunesse agréable à lire avec une intrigue bonne et bien menée. Elle est mignonne et efficace dans le genre, même si quelque part, ça a quelque chose de simple mais ça passe plutôt bien. Je pense que l’auteur est meilleure dans le genre jeunesse que YA, je ne regrette pas d’avoir essayé ce roman. En tout cas, on ne s’ennuie pas aux côtés de Grimsly qui va vivre une aventure extraordinaire et ce n’est pas parce qu’on n’est pas doté de magie que l’on ne peut rien faire. L’action arrive vite, et cela file droit jusqu’à la fin, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

L’univers est très intéressant, cette ville magique, avec des habitants aux facultés tout aussi extraordinaire et parmi eux un personnage des plus ordinaires. Jusqu’au jour où tout dans la ville devient ordinaire et là, c’est le branle-bas de combat pour essayer de comprendre ce qui se passe. C’est ainsi que Grimsly va devoir jouer les détectives, un peu malgré lui. Toute cette histoire cache bien des choses et Grimsly risque de se retrouver confronté à un problème plus complexe qu’il ne l’escomptait. Mais heureusement pour lui, il est bien entouré et saura faire preuve d’ingéniosité pour parvenir à ses fins et sauver la ville. J’ai bien aimé la manière dont la magie était utilisée, d’où elle provenait, c’est très original. Et tout ce que cette affaire cache, c’était vraiment bien trouvé aussi.

La narration est à la 1ere personne, ce qui nous rapproche grandement de Grimsly qui ne comprend pas trop ce qu’il se passe. On découvre en même temps que lui les étranges phénomènes, cette magie qui disparaît et qu’il va tâcher de faire renaître pour garder la grandeur de Trembleterre, cette ville cachée emplie de magie.

Les personnages sont attachants, à commencer par Grimsly qui se trouve être un jeune garçon très différent des autres enfants à Trembleterre. Il est le seul à ne pas avoir de pouvoirs, il est très ordinaire, si ce n’est qu’il est le croquemort de la ville, et s’occupe de l’enterrement des animaux. On peut aisément se mettre à sa place, à ressentir sa différence et à comprendre qu’il est parfois difficile pour lui de trouver sa place dans cette ville. Mais cette aventure pourrait lui permettre d’en apprendre beaucoup sur lui et sur son rôle au sein de Trembleterre.

En bref, L’étrange ville de Grimsly est un roman que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est une histoire prenante et intéressante, simple mais efficace. L’univers est original, empli de magie ce qui n’est pas pour me déplaire. Quant aux personnages, ils sont attachants et sympathiques et nous font vivre une aventure hors du commun à Trembleterre.

16/11/2018

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Quatrième de couverture

La guerre contre les hommes est imminente.
Les hauts Conseils des Yokaïs se préparent déjà au pire tandis que Bregan, Maya, Nel et Wan associent leurs efforts pour éviter l'inéluctable. Et, alors que le visage de leur véritable ennemi se dévoile, les quatre héritiers n'ont qu'une idée en tête : éviter le bain de sang qui se prépare et protéger ceux qui leur sont chers...

Mon avis

Le Clan des Tigres est le 2e tome de La Légende des Quatre dont j’avais bien apprécié le premier tome. C’était efficace dans le genre et prenant avec un univers intéressant et sympathique. Dans ce second tome, Cassandra O’Donnell explore davantage le clan des Taïgans et le moins que l’on puisse dire, c’est que les héritiers des quatre clans ont le chic pour se retrouver dans les ennuis jusqu’aux crocs ! (Oui, c’est un peu bidon comme blague, on est d’accord) …

Il n’empêche que j’ai beaucoup aimé cette suite, qui n’aura pas fait long feu entre mes mains, quelques petites heures mais j’avais tellement envie de savoir ce qui allait arriver à nos différents adolescents que je ne pouvais pas lâcher le livre. Et je dois dire que je ne suis pas déçue du voyage, même s’il y a certaines choses qui ne me plaisent pas beaucoup… Je suis curieuse de voir ce que l’auteur va faire mais je crains certains points dans l’histoire. Mais je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler.

En tout cas, suite à leur alliance dans le premier tome, il est évident que leurs actes ne resteront pas sans conséquence. Certains vont en payer le prix cher, bien plus que d’autres. Mais les 4 héritiers sont prêts à tout pour protéger les êtres qui leur sont chers, même si cela vaut aussi pour d’autres membres de clans « ennemis ».

L’univers est vraiment intéressant, j’aime beaucoup ce qu’a créé Cassandra O’Donnell, avec ces différents clans, leur manière de fonctionner et l’on constate que c’est loin d’être idéal et que chaque clan à des choses à revoir. Les luttes de pouvoir sont légions et certains sont prêts à tout pour parvenir à leur fin. Il existe toute une hiérarchie et certains aimeraient brûler les étapes. Quant aux humains, ils continuent de faire des siennes ce qui poussent une fois de plus les 4 héritiers à s’associer malgré les conséquences inéluctables que cela engendrera au sein de leur clan. Mais entrer dans une guerre n’est pas la meilleure solution pour leur peuple et ils feront tout pour protéger les leurs, quitte à enfreindre certaines règles.

L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. On ne s’ennuie pas un seul instant lorsqu’on commence cette histoire, on a envie de savoir ce qui va se passer. L’atmosphère est assez lourde, on sent le danger, même si on ne sait pas d’où il va venir. Je dois dire que je ne m’attendais pas à certains événements et l’auteur m’a brisé le cœur… Quant à d’autres choses, j’avoue que là, je crains un peu pour la suite, j’entrevois des choses qui ne me plaisent pas tellement J’espère me tromper mais bon, affaire à suivre !

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants, j’aime beaucoup les 4 héritiers. Ils ont des caractères bien distincts, Bregan, le tigre, reste un protecteur quoi qu’il arrive et va être confronté à des choix difficiles. Maya, la louve, s’est retrouvée dans une situation compliquée et délicate, à cause de ce qui s’est passé dans le premier tome mais elle agit avec son cœur. Nel, l’aigle, est une jeune adolescente attachante, même si elle cache un côté plutôt sombre, plus animal que les autres. Quant à Wan… le serpent, il n’a pas changé par rapport au premier, il y a un problème, lui pense directement avec son estomac. C’est assez radical.

Quelque part il me fait penser aux Autres, dans Meg Corbyn, les 4 héritiers sont un peu comme ça, mais Wan l’est particulièrement, il n’y va pas par quatre chemins. Il m’a bien surprise dans ce tome, je ne m’attendais pas à cela de sa part. Et du coup ça me rend curieuse de voir comment les 4 héritiers vont évoluer et agir dans les prochains tomes au vu des circonstances.

En bref, Le Clan des Tigres est une suite à la hauteur du précédent. C’est toujours aussi intéressant et prenant j’ai passé un bon moment aux côtés des Yokaïs, même si j’avoue que je crains un peu pour la suite et ce, à plusieurs niveaux. L’histoire prend un tournant qui va amener les clans à entrer en guerre et rien ne peut sortir de bon dans tout ça. L’univers est vraiment intéressant et s’approfondit ici, on comprend mieux comment fonctionne certains clans mais aussi dans quel monde vivent ces Yokaïs. Une suite que j’ai apprécié et dont il me tarde déjà de lire la suite vu les circonstances !

15/11/2018

Shades of Light de V.E. Schwab (Shades of Magic 3)

Quatrième de couverture

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...
Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier – ce n'est plus qu'une question de temps... 
Car les ténèbres ont déjà commencé à s'étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu'à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi... à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l'aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu'ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l'incarnation même de la magie ?

Mon avis

Shades of Light est le dernier tome de la trilogie Shades of Magic, ça fait toujours quelque chose lorsqu’on termine une série, surtout quand on voit un tel final ! Shades of Shadows m’avait laissé un sentiment de trop peu, dû au fait qu’il ne se passait pas grand-chose et que l’intrigue était très lente. Mais vu la fin, cela annonçait quelque chose de très lourd pour ce dernier tome et l’auteur a comblé toutes mes espérances ! J’ai vraiment adoré ce final qui est exceptionnel et qui en fait une très bonne trilogie. Mais dommage que le 2e n’ait pas été plus « équilibré » à ce niveau-là.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant qu’on sait un peu à quoi s’attendre au vu des événements qui se sont déroulés lors du tome précédent et qui se poursuivent ici. On est vraiment dans la continuité. L’auteur nous offre un final dont on ne se remet pas tout à fait. Dès les premières pages, elle nous fait des frayeurs et cela va de mal en pis, et ce, jusqu’à la fin !

J’avoue avoir eu quelques ratés par moment. L’atmosphère est lourde, on imagine le pire pour nos personnages parce que la situation est des plus critiques et cela semble s’aggraver à chaque instant. Évidemment, au moment où l’on « pense » que tout va s’arranger, ça finit par déraper. En même temps, quand ça se passe avant la moitié du livre, qui est une grosse brique, on se doute qu’il va y avoir un problème et que ça va mal se finir ou pas comme prévu.

C’est un tome plus sombre et plus noir que les précédents, la couverture du livre reflète bien cet aspect-là de l’histoire. L’intrigue est prenante, avec du rythme, on ne s’ennuie pas un seul instant, ce qui nous change du tome précédent et du coup c’est bien dommage car on voit ici que l’auteur en est parfaitement capable. Mais on va dire qu’elle s’était préservée pour ce dernier tome qui est magistral.

Mais bien que ce soit plus sombre, l’auteur laisse tout de même des moments d’espoir ainsi que des passages plus humoristiques pour détendre l’atmosphère. Lila en est souvent la principale cause avec son répondant et ses agissements mais Kell et Alucard ne sont pas en reste. Ça fait du bien de voir des « chamailleries » dans des moments si sombres, ça prête à sourire.

L’univers s’approfondit, ce qui n’est pas pour me déplaire. Presque toutes nos questions trouvent réponses ici, on a des explications sur certains personnages, sur leur agissement. J’avoue qu’à un moment donné, j’ai cru qu’on en aurait davantage mais l’auteur a retourné la situation donc on n’en sait pas plus à ce sujet, c’est un peu frustrant. Mais on peut comprendre ce choix donc ce n’est pas dérangeant. Oui, je reste délibérément vague parce que je ne veux pas vous spoiler, arrivé au dernier tome, ça serait franchement dommage et inutile.

Les personnages évoluent énormément dans cette histoire que ce soit Kell, Rhy ou même Lila, que j’ai encore plus apprécié dans ce tome. Même le Capitaine va s’avérer pleine de ressources, j’ai adoré ce personnage et sa relation si spéciale avec Kell… La cohabitation a été difficile mais nécessaire, après tout, ils ont une cause commune… Chacun d’eux vont beaucoup apprendre sur eux-mêmes mais aussi sur les autres personnages qui les entourent, qui leur sont plus ou moins proches. On va apprendre à les connaître et ils vont pouvoir remettre les choses au clair. Ils vont devoir également se serrer les coudes et collaborer pour faire front contre un ennemi commun. J’ai été surprise par certains d’entre eux, je ne m’attendais pas à ce qu’ils réagissent de cette manière. L’auteur malmène ses personnages, ne les épargne pas et ne nous épargne pas non plus en nous faisant des frayeurs.

En bref, Shades of Light est un dernier tome excellent qui relève le niveau de la trilogie et nous fait oublier le 2e tome qui était le moins bon pour moi. V.E. Schwab nous offre un final exceptionnel que j’ai adoré découvrir, même si je suis triste de laisser de côté cet univers si riche et complexe. C’est une histoire originale et prenante qui ne peut pas nous laisser indifférent avec des personnages attachants, bien qu’irréfléchis par moment mais sans cette folie, il n’y aurait pas d’histoire. Une trilogie à découvrir si ce n’est pas encore déjà fait !

14/11/2018

Les fantômes de Secrets'Hill de Kate Milford (Secrets' Hill 2)


Quatrième de couverture

Milo est de retour à l’hôtel de Secrets’ Hill auprès de ses parents adoptifs pour les vacances de Noël.
Tout est calme, trop calme, et son amie fantôme ne se manifeste pas…
Mais peu à peu l’hôtel se remplit d’étranges arrivants qui semblent à la recherche d’une mystérieuse carte maritime…
Milo se lance à son tour à sa recherche. Mais cette carte existe-t-elle vraiment ?

Mon avis

Les fantômes de Secrets’Hill est la suite de L’Hôtel de Secrets’Hill que j’avais adoré lorsque je l’ai lu l’année dernière. C’était une très belle surprise, une intrigue addictive qui nous tient en haleine tout du long.

Avec Les fantômes de Secrets’Hill, Kate Milford réitère l’exploit et nous offre une suite à la hauteur du premier et tout aussi prenant et surprenant ! Je ne m’attendais pas du tout à une telle histoire et je me suis totalement laissée emportée par la plume et l’univers de l’auteur. Ça fait du bien de retrouver tout ce petit monde, à commencer par Milo qui, une fois de plus, va se retrouver au cœur d’un mystère à résoudre.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, c’est plutôt addictif et l’auteur sait maintenir un certain suspense et ce, jusqu’à la fin de son livre. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à une telle histoire, ni à un tel dénouement. Au fur et à mesure, j’avais des doutes sur certaines choses mais j’étais loin du compte. Ça fait du bien de se faire mener par le bout du nez par les auteurs et qu’ils parviennent à nous surprendre de cette manière.

L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action et de rebondissements de sorte que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. C’est bien rythmé, plus on avance dans l’histoire et plus tout cela nous semble étrange. Milo va devoir ruser pour essayer de comprendre ce qui se passe et tâcher de savoir si cette fameuse carte maritime existe réellement et où elle pourrait se cacher. Une mission qui va s’avérer bien plus complexe qu’elle n’en a l’air, pour notre plus grand bonheur. Ce roman est un vrai pavé, il fait plus de 500 pages, mais malgré tout, cela se lit sans fin, on ne voit pas les pages défilées tant c’est prenant.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques, à commencer par Milo qui est assez morose. A cause de certaines choses qui se sont passées en classe, il est assez triste. Mais rapidement, Milo va avoir d’autres choses en tête quand ses anciennes amies Clem et Georgie arrivent à l’hôtel et lui demandent son aide.

En bref,Les fantômes de Secrets’ Hillest une suite à la hauteur du précédent. C’est un roman prenant et addictif qui m’a fait passer un très bon moment de lecture. J’ai été bluffé par cette histoire, il y a beaucoup d’éléments auxquels je ne m’attendais pas, donc c’est une très bonne chose, j’adore être surprise et là c’était parfait. Les personnages sont toujours aussi attachants et intéressants, à commencer par Milo qui vit des moments difficiles mais qui trouvera un moyen de les surmonter. Je ne serai pas contre l’idée d’une nouvelle aventure dans cet hôtel où il se passe décidément de drôle de choses !

13/11/2018

Tous contre l’imposteur d’Olivier Gay (Les Gardiens de la Comète 3)

Quatrième de couverture

Grâce à son pouvoir de persuasion transmis par la fille venue des étoiles, Océane décide d’attirer l’attention de son père souvent absent. Mais par contrecoup, elle attire aussi l’attention des Pilleurs. Quand elle disparaît, Emma, Hugo et Nathan se lancent à sa recherche…

Mon avis

Après avoir lu les deux premiers tomes de la série (tome 1 et tome 2), j’ai enchaîné avec Tous contre l’imposteur, le tome 3 de la série Les Gardiens de la Comète et je dois dire que cela a été une belle découverte. Même si ce n’est pas un coup de cœur pour moi, c’est une série qui démarre bien et qui est plaisante. Ça ne pourra que plaire aux enfants, je vous invite donc à la découvrir.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, simple mais efficace et il arrive à nous plonger dans son univers et ce, dès les premières pages.

L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action et de problèmes, qui arrivent assez tôt. L’histoire est davantage centrée autour d’Océane qui, sans le vouloir, va mettre le doigt dans un engrenage bien dangereux. Dans le but d’attirer l’attention de son père, bien trop souvent absent au goût de l’adolescente qui se retrouve seule, elle va attirer d’autres gens qu’il aurait mieux valu ignorer. Une nouvelle aventure commence pour les Gardiens de la Comète qui n’ont pour but de toujours protéger Céleste, mais ils vont devoir aussi se serrer les coudes et venir en aide aussi les autres membres du groupe.

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui est prenante et intéressante. J’ai passé un bon moment de lecture, avec l’envie d’en savoir plus à chaque fois. Comme pour les premiers tomes, ce roman a été lu très rapidement (vu que j’ai lu la « trilogie » dans l’après-midi / soirée). On ne peut que passer un bon moment aux côtés de ces Gardiens hors norme qui appréhendent petit à petit leur pouvoir, apprennent à s’en servir et aussi à former un groupe uni pour combiner leur force. Une cohésion nécessaire pour combattre les Pilleurs qui désirent s’emparer de Céleste.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants. Comme je l’ai dit, l’histoire est assez centrée sur Océane, la petite « fille à papa riche » insupportable, la peste du collège, qui va totalement se dévoiler à travers cette histoire. On avait déjà pu entrevoir certains choses chez elle, qu’elle cache beaucoup de souffrance en elle et que si elle adopte un tel comportement, ce n’est pas par hasard. Avec les Gardiens de la Comète, elle va changer, s’ouvrir davantage aux autres et trouver sa place. C’est une belle évolution pour l’adolescente.

En bref, Tous contre l’imposteur est une suite à la hauteur des précédents. L’action arrive vite donc on n’a pas le temps de s’ennuyer. L’intrigue est bonne et bien menée, j’avais envie de savoir ce qui allait arriver à notre petit groupe. L’univers se développe un peu plus et on commence à entrevoir les intentions des Pilleurs mais il reste tellement de questions sans réponses qu’il me tarde de lire la suite pour savoir ce qu’il en est. Les personnages évoluent et se dévoilent beaucoup ce qui n’est pas pour me déplaire. Je suis curieuse de lire la suite !

12/11/2018

C'est lundi, que lisez-vous ? [180]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ? 




La semaine dernière je n'ai pas lu grand chose, la fatigue n'aidant pas, je n'avançais pas vite dans mes lectures et celle en cours est un petit pavé, mais il sera fini d'ici ce soir. En tout cas, ça a été de belles découvertes livresques :)



Les fantômes de Secrets'Hill de Kate Milford (Secrets' Hill 2)

Milo est de retour à l’hôtel de Secrets’ Hill auprès de ses parents adoptifs pour les vacances de Noël.
Tout est calme, trop calme, et son amie fantôme ne se manifeste pas…
Mais peu à peu l’hôtel se remplit d’étranges arrivants qui semblent à la recherche d’une mystérieuse carte maritime…
Milo se lance à son tour à sa recherche. Mais cette carte existe-t-elle vraiment ?





11/11/2018

L’attaque des Pilleurs d’Olivier Gay (Les Gardiens de la Comète 2)

Quatrième de couverture

Emma, Hugo, Nathan et Océane sont prêts à tout pour aider la fille venue des étoiles. Même à l’intégrer clandestinement dans leur collège, même à utiliser leurs pouvoirs extraordinaires pour empêcher les pilleurs à sa poursuite de coloniser la Terre…

Mon avis

Après avoir lu Une fille venue des étoiles, j’ai tout de suite enchaîné avec L’attaque des Pilleurs, le 2e tome des Gardiens de la Comète. Le premier tome ayant été lu tellement vite et comme j’étais intriguée par ce qui pouvait bien arriver à cette bande d’adolescents, qu’il ne servait à rien de le faire patienter plus longtemps. Je dois dire que cette suite est plutôt sympathique.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent vite pour s’en rendre compte. Comme pour le premier tome, la lecture a été assez rapide, ça ne m’a pris que quelques petites heures, c’est le genre de livre qui se dévore et dont on a envie de connaître la suite.

L’intrigue est bonne et bien menée, les Gardiens de la Comète se sont donc rendu compte qu’il n’était pas facile de protéger Céleste sachant qu’ils doivent retourner à l’école. C’est pour cela, qu’elle sera une nouvelle élève. Grâce à leur pouvoir, notamment celui d’Océane, ils vont parvenir à l’intégrer dans leur classe. Mais évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et ils vont devoir, une fois de plus trouver une solution pour la protéger des Pilleurs, qui sont bien plus près d’eux qu’ils ne le pensent.

L’action arrive vite et file droit, c’est efficace et haletant dans le genre. Cela ne pourrait que plaire aux enfants qui veulent vivre des aventures sans avoir pour autant des univers trop complexe et force de descriptions. C’est une série plutôt chouette même si pour moi cela a un côté un peu frustrant tant ça se lit vite et que l’action principale se déroule très rapidement. Mais c’est plutôt agréable dans le genre et si ça ne me plaisait pas, je ne les aurai pas lu aussi vite (ni lu les suites).

Les personnages évoluent et fonctionnent davantage comme un groupe. Ils vont user de leur pouvoir pour venir en aide à la jeune Céleste. Ils vont prendre conscience de ce que leur pouvoir implique. Ils vont également apprendre à se connaître, à se dévoiler un petit peu.

En bref, L’attaque des Pilleurs est une suite à la hauteur du précédent. On en apprend un peu plus sur l’univers, même si cela reste encore un peu vague pour moi. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes et c’est d’ailleurs ce qui prime dans cette histoire. C’est une aventure hors du commun où des adolescents, dotés de pouvoir doivent protéger une jeune fille venue d’ailleurs et ils sont prêts à tout pour ça. Les personnages prennent davantage conscience de leur pouvoir et ils vont devoir s’unir pour tâcher de parvenir à leur fin. Je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite.

Les articles les plus consultés