La Cité bleue d'Icaria d'Arthur Slade (Les Agents de M. Socrate 2)

Quatrième de couverture

Modifier son apparence, voler des documents confidentiels à des espions français : une journée de travail comme les autres pour Modo, agent secret anglais âgé de quatorze ans. Pourtant, sa dernière mission – percer le mystère d'un objet sous marin appelé Ictinéo – semble un peu plus compliquée. On murmure qu'il s'agit d'un monstre marin, d'un poisson plus grand qu'un navire. Les espions français sont sur le coup, et M. Socrate, le maître de Modo, entend bien frapper avant eux.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Le Masque pour m'avoir permis de lire ce livre.

Pour ce qui est de l'histoire, dès le prologue, on découvre un jeune homme, une expérience de la Confrérie de l'Horloge et tout ça n'annonce rien de bon. L'auteur y fait tout un mystère afin d'attirer notre curiosité et nous amener à lire le livre le plus vite possible pour comprendre ce que ça va entraîner. On fait la connaissance d'une jeune femme, Colette, capitaine de son propre navire quand quelque chose le fait couler. On retrouve ensuite Modo, alors qu'il est en repos après sa précédente mission, qui lui a valu une confrontation avec des membres de la Confrérie de l'Horloge, mais assez rapidement, une nouvelle mission lui est confiée. Il doit voler des documents et cela va l'entrainer sur une autre mission, bien plus complexe qu'elle n'en a l'air. C'est en compagnie d'Octavia qu'il va essayer de découvrir tous les secrets de l'Ictinéo.

Ça a été un réel plaisir de me replonger dans l'univers créé par Arthur Slade où la technologie nouvelle est encore plus présente que dans le premier tome et j'ai vraiment été enchanté par ça. Avec cette série, j'ai découvert le genre steampunk et je dois avouer que j'aime assez, c'est original de mélanger des époques passées (proche de l'industrialisation) avec de nouvelles technologies et dans ce tome-ci, l'auteur en a instauré plein, pour notre plus grand plaisir ! Comme il fallait s'y attendre, tout ne se passe pas comme prévu, sans quoi l'histoire serait vite terminée et n'aurait aussi aucun intérêt. Ce livre est plein de rebondissements, de découvertes fantastiques, plongée au cœur même de la technologie et de la nature. J'ai vraiment été emportée dans l'histoire et quand on comprend ce qu'est Icaria (le titre aide pas mal quand même), j'ai moi aussi été émerveillée comme les personnages.

On découvrir ici de nouveaux personnages, tous aussi attachants les uns que les autres. Même si on pourrait croire que leur vision de la vie est utopique, on aime à y croire et que cela puisse être possible. Mais toutes les médailles ont leur revers, comme nous l'apprend cette histoire. Je dois dire qu'Octavia m'a un peu manquée, parce que je l'avais bien apprécié dans le premier volume. Mais ce n'est pas parce qu'on ne la voit pas souvent, qu'elle n'est pas présente pour autant. Par ailleurs, la présence de Colette, compense largement son absence parce que c'est vraiment une femme atypique et attachante à sa manière même si elle est totalement différente d'Octavia. Modo, toujours égal à lui-même, courageux et inventif même dans les pires situations (et la moindre des choses qu'on puisse dire c'est qu'elle est critique un bon nombre de fois). Dans ce tome, on voit certains aspects de la personnalité de M. Socrate, mais également d'Hakkandottir. Ces deux personnages là m'intriguent toujours autant parce que l'auteur choisit de laisser planer un mystère sur eux, même si on commence à entrevoir certaines choses.

En tout cas, ce tome est à la hauteur, voire mieux, que le précédent car on est vraiment plongé au cœur de la technologie avec cette histoire. On y trouve un autre univers, peu souvent exploité alors qu'il recèle plein de mystères et de beauté. Cette série a été une belle découverte, j'aime beaucoup cette série et j'espère qu'il y aura d'autres aventures des agents de M. Socrate parce que j'ai vraiment envie de découvrir tous leurs petits secrets et avoir d'autres aventures en compagnie de Modo et Octavia.

Commentaires

  1. Encore mieux que le tome précédent ???
    Et dire que j'avais adoré le premier tome et que celui-ci est dans ma PAL depuis sa sortie... ah la la... pourquoi j'ai tellement de livres dans ma PAL ? Hein ???

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot