Felicidad de Jean Molla

Quatrième de couverture

À Felicidad, le bonheur est un droit et un devoir. Pourtant le ministre du bonheur obligatoire est assassiné. Au même moment, les androïdes conçus pour servir les humains se révoltent. Alexis Dekcked est chargé de l'enquête.

Pour lire le début du roman c'est par ici

Mon avis

Je tiens à remercier tigeurdu59 qui m'a un jour donné un lien sur le blog de blog Onlitplusfort afin de devenir chroniqueur pour eux. En quoi ça consiste ? Eh bien les éditions Gallimard recherchaient des chroniqueurs afin de faire des critiques sur leur nouveau label : Pôle fiction, qui s'adresse en particulier à la jeunesse. Le but étant de faire découvrir ses lectures grâce à nos critiques, vous donnant peut-être envie de les lire à votre tour. J'y ai donc participé, sans grande conviction je le concède, mais j'ai eu l'agréable surprise lundi 5 juillet de recevoir une lettre ainsi qu'un livre en m'informant que je faisais partie des chroniqueurs. Ainsi, c'est avec grand plaisir que je vous mets ma critique sur le livre qui m'a été donné : Felicidad de Jean Molla.

J'avoue que si on ne m'avait pas envoyé ce livre pour en faire la critique, il y avait peu de chance pour que je le lise. Dans un premier temps, je ne me serais pas arrêté sur la couverture donc il est peu probable que j'aurais lu la 4e de couverture. Ensuite, c'est un roman d'anticipation et ce n'est pas trop mon genre. Mais comme il m'a été envoyé pour que j'en fasse une critique, il faut bien que je le lise.

Et c'est avec une agréable surprise que j'ai commencé cette histoire. Tout d'abord l'écriture y est fluide, ce qui permet de lire assez aisément et de bien comprendre dès les premières pages où l'on se situe avec une entrée dans le cœur vif du sujet. On sait qu'il y a des problèmes avec certains parumains, (les androïdes) et qu'il faut les éliminer. On en vient donc à notre personnage principal, Alexis Dekcked, qui doit les retrouver et les détruire sans se préoccuper de la mort du ministre Buisson. Tout cela lui parait trop étrange et commence donc son enquête. On suit pas à pas les indices, où plutôt le peu d'indice qu'il a pour comprendre ce qui a bien pu se passer. L'histoire est vraiment bien menée et on découvre à mesure, que son enquête est bien plus complexe qu'on ne pourrait le croire.

On nous présente une société un peu idéale, où le bonheur est une notion importante et où la perfection doit prendre place. Mais est-ce forcément une bonne chose ? C'est aussi ce que ce livre nous permet de comprendre. J'ai bien aimé aussi les petits extraits de différents livres ou discours. Cela nous permet de voir vraiment dans quelle société nous sommes et de mieux comprendre comment tout fonctionne. C'est assez effrayant quand même parce qu'on peut se dire que notre société peut aller dans ce sens et le jour où ça arrivera, il sera trop tard. Ça donne à réfléchir de la même manière que le livre d'Orwell, 1984. En tout cas, c'était une lecture bien agréable que je recommande vivement pour tous les amateurs de SF et de livres d'anticipation. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)