Tombeau ouvert de Jim Butcher (Les Dossiers Dresden 3)

Quatrième de couverture

Harry Dresden a affronté son lot d'horreurs, des vampires surexcités aux garous psychotiques. Mais toutes ces années passées à combattre le surnaturel ne l'ont pas préparé à ça : le monde des esprits est devenu fou. Les fantômes harcèlent Chicago, des spectres torturés, violents et... sanguinaires. Quelqu'un - ou quelque chose - les pousse à se réveiller de méchante humeur. Pourquoi ? Et pourquoi la plupart des victimes ont-elles un lien avec Harry ? S'il ne découvre pas bientôt, il pourrait bien lui aussi passer de l'autre côté.

Mon avis

Ce 3e tome est de loin le meilleur ! Dès les 1ere pages on est plongé dans l'action et ça ne s'arrête jamais. J'aime toujours autant le personnage d'Harry et dans ce tome là, on fait la rencontre de Michael, le chevalier, comme l'appelle de temps en temps Harry (et on comprend assez rapidement pourquoi). Bob, l'esprit qui se trouve dans le crâne est toujours aussi drôle et énervant quand il s'y met. Harry et Michael se retrouvent dans une situation difficile causée par les fantômes mais cela révèle d'autres problèmes en perspective et surtout beaucoup plus grave qu'on ne pourrait le croire. J'ai vraiment aimé ce tome parce qu'il nous dévoile plus de choses sur le passé d'Harry et on voit un peu les changements opérés en lui. Par moment, il ne réfléchit pas assez vite et du coup il lui arrive toujours une bricole mais une fois qu'il a compris ce qui se passait, on ne l'arrête plus même si son plan est dangereux et stupide. En même temps, si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas d'histoires et ce serait terriblement ennuyeux si en deux secondes il réussissait à résoudre tous les problèmes. Enfin tout ça pour dire que c'est vraiment une bonne série et qu'elle vaut le coup d'être lue.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]