L'épreuve de Kathleen Duey (Le prix de la magie 1)

Quatrième de couverture

Dans un monde où la magie est une rareté, la maîtriser a un prix...
Hahp en fait le difficile apprentissage à l'académie. Dans sa classe, rares sont les élèves à passer toutes les épreuves. Les autres ne seront plus de ce monde pour les féliciter. Autrefois, la magie était interdite. Jusqu'à ce que la jolie Sadima ma ressuscite, grâce à ses aptitudes exceptionnelles. Mais saura-t-elle en faire bon usage ? Ses deux acolytes sont-ils dignes de confiance ou jouent-ils les apprentis sorciers ? Et pourquoi, au nom de la magie, des enfants sont-ils affamés et enfermés dans le noir ?

Mon avis

Difficile de faire une critique de ce livre quand même parce qu'il y a tellement de choses à dire que je ne sais pas tellement par quoi commencer. Je vous préviens dors et déjà, qu'elle sera longue.

Tout d'abord, l'écriture de Kathleen Duey est un vrai régal, ça se lit très bien, c'est fluide. Le niveau est quand même soutenu mais pas pour autant difficile à comprendre. Par ailleurs, son imagination est débordante et je n'aurai jamais cru que l'auteure se base principalement sur la psychologie pour nous faire ressentir toute sorte d'émotions, bien souvent les plus horribles.

Ce qui m'a perturbé un peu à la lecture de ce livre, c'était la double narration, non pas le fait qu'il y en ait deux : une à la 1ere personne (Hahp) et une autre à la 3e personne (Sadima), mais plutôt le fait que l'on ne sache pas exactement quand se passe les éléments. Mais à mesure de la lecture, on se rend compte que c'est en deux temps différents, que l'histoire de Sadima, se passe bien plus tôt que celle de Hahp. C'est une narration alternée, car c'est d'un chapitre à l'autre que nous changeons de narrateur et cela nous permet de comprendre à mesure de notre lecture, ce qui se passe dans cette académie, mais également comment on en est arrivé là... Du moins en partie, puisqu'il s'agit tout de même d'un premier tome d'une trilogie et que l'on n'a pas encore tout découvert. Cependant, cela nous laisse entrevoir déjà beaucoup de choses et en passant d'un personnage à l'autre, du coup, on se demande comment on a pu en arriver là, (surtout quand on est en présence de Sadima) alors que tout semblait prometteur...

Nous entrons dans l'histoire dans un monde où la magie n'existe pas. Nous rencontrons ainsi Sadima, plutôt le moment de sa naissance qui est des plus difficiles car son grand frère Micah, part à la recherche d'une sage femme, d'une magicienne qui pourra aider sa mère. Cependant, on se rend assez rapidement compte qu'elle ne fait rien pour l'aider, qu'elle lui a menti ainsi qu'à son père pour les voler et laisser mourir la mère. L'enfant vit, mais est très faible et Micah va tout faire pour la protéger. La narration à la 3e personne se déroule plus rapidement dans le temps que l'autre car l'on voit Sadima grandir et constater qu'elle n'est pas une petite fille ordinaire. A ses 17 ans, alors que plus rien ne la retient chez elle (son père vient de décéder et son frère veut se marier), elle prend la décision de partir, notamment à la recherche d'un homme dont elle a fait la connaissance trois ans plus tôt (Franklin) et à partir de là, on voit l'histoire se dérouler et comment elle, Franklin et Somiss essaye de faire « renaître » la magie. Mais tout ne semble pas si évident...

Par ailleurs, dès le 2e chapitre, nous faisons la rencontre de Hahp (qui vit dans un monde où la magie est très présente) qui doit rentrer à l'académie. Mais il était loin de se douter de ce qui se passait entre ces murs. On entre véritablement dans un lieu dont on ne connait rien et dont on ne comprend pas les règles non plus. On est aussi perdu que Hahp quand il rentre dans cette académie. Il « rencontre » d'autres jeunes hommes de son âge, dont un qu'il semble connaitre, mais aucune communication n'est possible. On le suit dans son « apprentissage » et on voit les difficultés qu'il rencontre, les problèmes et choses qui se passent au sein de l'académie...

Les personnages sont vraiment attachants. J'aime beaucoup Hahp et Gerrard (son compagnon de « chambre » que l'on n'apprécie pas tellement au début mais qu'on apprend un peu à cerner et du coup, il en revient plus sympathique). Hahp est vraiment apeuré (et il y a de quoi), il n'a pas envie de rester là, mais sait qu'il n'a pas le choix. On le plaint sincèrement et on a peur pour ce qui pourrait lui arriver. Il en va de même pour Sadima, même si elle n'est pas torturée au même titre que Hahp, il n'empêche que ce qu'elle vit n'est pas évident et qu'on aimerait lui venir en aide. Elle est spéciale (on le sait depuis longtemps) mais elle ne le voit pas tellement jusqu'à quel point et elle reste avec ses hommes sans se rendre compte de qui ils sont. (en même temps, la narration avec Hahp, nous permet de voir des choses qu'elle ne pouvait pas savoir, étant donné la différence temporelle entre les deux narrations). J'ai trouvé ça intéressant d'ailleurs cette double narration même si elle m'a un peu perturbée au début, mais cela nous permet de voir plus de choses et de nous rendre compte de ce qui s'est passé...

C'est une atmosphère assez lourde car on est vraiment dans les pensées de Hahp et du coup, on se sent aussi perdu que lui. On aimerait comprendre ce qui arrive et ce qu'ils cherchent à faire (et la narration avec Sadima permet de comprendre certaines choses). Mais il y a également la peur... C'est une véritable torture et on souffre en même temps que ces pauvres garçons. On prend plus Hahp en pitié parce que c'est son histoire et qu'on est dans sa tête, mais en voyant les autres à travers ses yeux, on ressent également cela. C'est vraiment un livre dur par certains aspects, horribles par ce qui s'y passe, mais c'est tellement génial ! pas un seul instant je ne me suis ennuyée et j'ai vraiment adoré l'histoire. Mais franchement, si on se plonge vraiment dans l'histoire, l'atmosphère qui en ressort... eh bien ce livre est assez lourd à supporter quand même. Pour de la jeunesse, je trouve que le niveau est élevé et ça pourrait plaire facilement à un adulte (techniquement j'en suis un ^^). Ce livre – comme je l'ai dit un peu plus haut – est très psychologique et c'est cette tension qui est privilégiée dans le livre et c'est également tout son intérêt. Si l'on doit résumer les actions, il n'y a pas grand-chose et cela pourrait ennuyer des gens, mais franchement, avec tout ce qui se passe, les évènements... cela suffit grandement à nous appâter et à nous faire aimer cette histoire, même si c'est tragique.

Un très bon livre que j'ai apprécié de lire. Un bon livre jeunesse mais que tout le monde pourra aisément apprécier parce que ce n'est pas non plus de la jeunesse où l'on trouve un monde merveilleux et où tout se résout rapidement et que tout est bien qui finit bien... On est très loin du compte ! Mais c'était quand même génial !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate