La forêt des captifs de Pierre Bottero (Les Mondes d'Ewilan 1)

Quatrième de couverture

" La raison d'Ewilan vacilla. Qui avait révélé son Don à l'Institution ? Qui était au courant qu'elle allait revenir et que son pas sur le côté la conduirait dans le parc à cet instant précis de la journée ? Que savaient les hommes qui l'avaient enlevée de l'Art du Dessin et de Gwendalavir ? "

Mon avis

Encore un livre merveilleux que nous propose Pierre Bottero. Je ne me lasse pas de ces écrits, ni de l'univers qu'il a créé parce que c'est vraiment génial. Même si c'est de la catégorie jeunesse, cela peut plaire à tout le monde parce qu'on retrouve tous les éléments pour faire de la bonne fantasy et en plus l'écriture de Bottero est toujours un vrai régal à lire. Les pages défilent à une vitesse folle et le livre s'achève bien trop rapidement à mon goût (comme toujours quand ça me plait ^^).

Dans ce 1er tome, on entre directement dans l'histoire et on se demande même ce qui s'est passé pour qu'on en soit arrivé là. Du coup, on a droit à un petit flash back pour comprendre la situation et nous montrer l'horreur des évènements. Ewilan a été enlevée et a vécu une expérience des plus... horribles. Salim œuvre pour la libérer et ce n'est pas sans une aide précieuse (je vous laisse découvrir qui). On retrouve ainsi Ewilan brisée, incapable de parler et grâce à Salim, elle va être mise à l'abri chez un certain Maximilien Fourque qui va tout faire pour les aider. Ewilan reprend des forces et forcément veut savoir ce qui s'est passé et tout faire pour aider les autres enfants qui étaient avec elle, captif (d'où le titre du livre...). Même si ce n'est pas sans danger, Ewilan n'hésite pas une seconde à aller à leur secours, sachant pertinemment ce qui se passe là-bas, mais tout ne se passe pas bien et quelques imprévus arrivent... qui pourront bien lui sauver la mise...

En parallèle de cette histoire, on constate des meurtres, mais on ignore tout du coupable, mais à mesure que le récit avance, on commence à avoir quelque soupçon et franchement... ce n'est pas terrible. Evidemment, les deux histoires finissent par se mêler quand on remet certaines pièces du puzzle en place.

Ça a été un réel plaisir de retrouver tous les personnages de la trilogie Ewilan et même des nouveaux, qui vont nous faire voyager dans les tomes suivants, j'en suis certaine ! Ce tome est beaucoup plus sombre que la trilogie précédente et je dois admettre que par moment j'avais vraiment mal au cœur pour Ewilan, de voir dans quel état elle était et aussi ce que l'Institution leur faisait et surtout dans quel but... Toute l'intrigue se passe sur terre, ce qui change par rapport à la première trilogie où l'on était exclusivement en Gwendalavir, mais cela n'empêche pas que l'histoire est vraiment géniale et que j'ai hâte de lire la suite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]