Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

Quatrième de couverture

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.
Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Mon avis

Je devais lire ce livre, suite au vote sur le forum auquel je fais partie et je dois dire que je ne regrette pas ce choix, en plus c'était moi qui l'avais proposé ! Alors que dire de ce livre ? Il est un peu spécial, mais ça n'empêche pas que j'ai bien aimé. Montag se rend compte au fur et à mesure que la vie ne doit pas être ainsi et qu'il faut faire quelque chose pour empêcher les hommes de détruire les livres en les brûlant. C'est un très beau livre qui mérite d'être lu. Pour les amoureux des livres (comme moi) c'est à la limite de l'hérésie ^^, Comment peut-on tout simplement penser à brûler les livres ? Tout ce qui faut espérer c'est que notre société ne devienne jamais comme ça. C'était vraiment plaisant à lire et très rapide aussi.

Commentaires

  1. je vais le lire dans le cadre d'une lecture commune !!! il me semble pas mal

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)