Promise d'Ally Condie (Promise 1)

Quatrième de couverture

Cassia a toujours fait confiance. Quand elle apprend qu'elle est promise à son meilleur ami, tout semble parfait. Jusqu'à une toute petite erreur du système, qui ne dure qu'une seconde. Une seconde qui suffit à plonger Cassia dans un dilemme impossible : Xander ou Ky, la vie qu'elle connaît ou la route inexplorée, les certitudes ou les questions sans réponse, la perfection ou la passion... Comment choisir ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gallimard Jeunesse de m’avoir permis de le lire et d’avoir découvert ici, un livre magnifique et qui donne matière à réfléchir en même temps. L’écriture de l’auteure est assez fluide, ça se lit bien dans l’ensemble. On nous explique au fur et à mesure le déroulement de ce monde, de cette société pour qu’on comprenne bien cela, à travers les yeux d’une personne qui a toujours vécu ainsi. J’ai bien aimé ce livre, même si jusqu’à aujourd’hui, ce n’est pas le meilleur que j’ai pu lire, je l’ai tout de même apprécié à sa juste valeur et le trouve très intéressant.

Alors je tiens à préciser que si vous souhaitez un livre d’action pure et dure, passez votre chemin, car ce n’est pas l’intérêt de ce livre. Le but est de montrer l’évolution de l’héroïne, de montrer cette société hors norme pour nous. Donc il ne faut pas non plus s’attendre à de grands moments d’amour comme dans certaines séries, ou bien des évènements catastrophes toutes les cinq minutes parce que ce n’est pas ça qui nous attend. Comme je l’ai dit plus haut, ce livre porte plutôt sur une réflexion, prise de conscience, et en prime, on a une histoire d’amour compliquée, mais il ne faut pas s’attendre à beaucoup plus.

Dès le début, on entre dans la peau de Cassia, elle doit se rendre à son Banquet, le jour de ses 17 ans pour découvrir celui qui sera son Promis, celui avec qui elle va se marier, fonder une famille… Evidemment, elle est nerveuse mais son meilleur ami Xander (qui lui aussi va participer au Banquet), la rassure. Ainsi, tous les deux vont découvrir qu’ils sont promis l’un à l’autre, mais une fois la surprise passée et qu’elle rentre chez elle, elle découvre une erreur dans la microcarte qui est sensée lui dévoiler certaines choses sur son Promis, elle découvre un autre visage… celui d’un garçon qu’elle connaît, mais seulement de vue : Ky. Cela la perturbe et elle finit par vouloir en savoir plus sur ce garçon. Ainsi, elle va apprendre à le découvrir en tant que personne, son histoire et en découvrir plus ainsi dans la société dans lequel elle vit.

Cassia est une jeune fille attachante. Elle veut bien faire, plaire à sa famille (qui est assez présente dans le livre), a son meilleur ami, à la société en faisant ce qu’on lui demande. Mais au fur et à mesure, elle évolue et remet peu à peu en question, tout ce qu’elle a appris, et cela d’une part, par quelqu’un qu’elle connaît, avant de voir la vie autrement et cela par sa relation avec Ky. Une amitié naît entre eux, mais on voit bien dans quelle direction tout cela va. C’est un jeune garçon mystérieux avec un passé trouble, qu’on apprend à connaître, mais on n’est pas encore tout à fait en mesure de comprendre ce qu’il vit.

Xander est aussi un personnage important dans l’histoire, il est le Promis, mais aussi celui qui est mis de côté, mais il est tout de même là. Il reste là, quoi qu’il arrive… On a ici un trio assez fort et important. C’est le pilier de l’histoire, tout tourne autour d’eux évidemment.

En revanche, ses amis passent inaperçus. Elle les mentionne, passe un peu de temps avec eux, mais je les trouve inexistants tout de même. Ce n’est pas la « grosse bande d’amis » que l’on rencontre habituellement, ce sont des connaissances, mais pas véritablement des amis. Et cela doit être dû en partie à cause de la société où elle vit (je reviens un peu sur ce point juste après).

A mesure de notre lecture, on voit bien l’évolution de Cassia, jeune fille qui respectait les règles imposées (même si pour nous elles semblent horribles, absurdes…). Elle a toujours suivi le mouvement, mais quelque chose, un doute s’est éveillait en elle et pendant tout le livre, il ne cesse d’enfler et de se propager en elle, si bien qu’elle ne sait plus ce qu’elle doit penser et faire. Mais il est des choses dont elle est sûre et elle va tout faire pour le préserver.

Ce livre, dystopique n’est pas « original » point de vue scénario, ayant lu peu de temps auparavant Delirium de Lauren Oliver, quelque part, j’avais une sensation de déjà vu, mais les deux histoires diffèrent tout de même, on est loin d’avoir les mêmes choses, même si, comme je l’ai dit, le scénario est assez similaire. On se doute à mesure de notre lecture ce qui va se passer parce que par moment, tout est trop beau pour être vrai, et en voyant la société dans laquelle, elle vit, on voit que rien n’est parfait en fin de compte. Cela ne peut pas exister car il est des choses qui sont bafouées.

La phrase : Vivons heureux, vivons cacher, prend tout son sens ici. En effet, dans cette société, les gens sont seuls. Ils ne vivent qu’en famille et ne voient des gens que dans le cadre des études, du travail ou bien des activités « obligatoires ». Par ailleurs, le couvre feu, empêche quiconque de passer du temps avec des personnes. C’est vraiment une société fermée, dans laquelle les gens sont « programmés », ils font ce qu’on leur dit de faire, ils apprennent ce que la Société veulent bien leur apprendre… Leurs connaissances sont limitées à ce qu’ils ont besoin dans le cadre de leur travail… rien de plus. C’est une Société étouffante je trouve, car la liberté n’existe pas, du moins, pas celle comme on l’entend, et du coup, en lisant ce livre, on a l’impression d’être pris au piège et d’être prisonnier. En lisant ce livre, j’avais un peu la sensation d’être épiée, surveillée de la même manière que Cassia. Les gens vivent pourtant heureux, car ils sont en bonne santé et tout est fait pour que ce soit le cas, mais jusqu’à prendre des mesures assez élevées et impensables pour nous, qui ne vivons pas dans ce genre de société. Donc on se demande vraiment si le bonheur, un monde parfait peut vraiment exister… car on décèle tout de même des failles.

Même si le livre n’est pas « original » car on sait d’avance ce qui va se passer (notamment pour nos deux héros), on prend tout de même plaisir à le lire parce que l’auteure a sa propre vision des choses, qu’elle les mène d’une certaine manière et c’est en cela que c’est intéressant. Pour qu’un livre soit intéressant, ce n’est pas forcément le thème, sujet abordé qui doit être original, mais dans son déroulement et je trouve que ça l’était ici. J’ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et il est certain que je veux lire les suivants pour savoir ce qui va arriver à nos deux jeunes héros.

Commentaires

  1. Salut !
    J'ai lu Promise il y a quelques semaines et j'ai bien aimé ! Je viens de terminer également Entre Chiens et Loups (Malorie Blackman) et La Déclaration (Gemma Malley) qui je trouve sont un peu dans le même esprit ; tout le monde se plie à des règles absurdes...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé l'évolution de Cassia au fil du roman lorsqu'elle se met enfin à réfléchir par elle-même. Au début je la trouvais trop "gentille" voire un peu "cruche" sur les bords. Une histoire avec beaucoup de clichés rendant l'histoire téléphonée surtout par rapport à Xander et Ky mais je n'ai pu m'empêcher d'apprécier ce livre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate