La nuit du démon de Rob Thurman (Cal Léandros 1)

Quatrième de couverture

Spoiler dans la 4e de couverture, ne pas lire les 2 dernières phrases.

Bienvenue à New York, centre économique des États-Unis, mais aussi haut lieu du surnaturel : un troll réside sous le pont de Brooklyn, un Boggart à Central Park, et un vampire du beau sexe dans un appartement grand standing de l'Upper East Side… Et ce n'est qu'un début. Naturellement, les humains ignorent, pour la plupart, la faune surnaturelle qui les entoure la nuit, mais voilà… Cal Leandros n'est qu'à demi humain. Poursuivi par son père, un prince démon, Cal et son demi-frère Niko sont en cavale depuis presque quatre ans, parvenant in extremis à échapper aux créatures démoniaques qui les pourchassent. Mais elles viennent de retrouver leur trace. Et Cal est sur le point de découvrir pourquoi ces créatures tiennent tellement à le capturer: il est la clé de tout, celui qui leur permettra de déchaîner l'enfer sur Terre ! De sa survie va donc dépendre le sort de l'humanité…

Mon avis

Celui-là me faisait de l’œil depuis un moment mais à chaque fois il était repoussé si bien que je ne pouvais toujours pas le lire, jusqu’au jour où il parait et que je craque enfin. Franchement, je dois dire que je ne regrette pas, même si je ne m’attendais pas tout à fait à cette histoire, je ne suis pas déçue et j’ai hâte de lire la suite.

Dès le début du livre on fait la rencontre de Cal (Caliban de son vrai nom, le pauvre a bien commencé sa vie) et de son demi-frère Niko qui vivent dans un pauvre appartement, mais qui est provisoire. Tout est provisoire avec eux puisqu’ils sont en fuites. Des créatures qu’ils nomment Grendels (des démons) sont à la poursuite de Cal, car il n’est pas comme tout le monde, vu qu’il est à moitié démon. Ils sont après lui, pour une raison obscure, que l’on tend à découvrir dans ce tome (et que la 4e de couverture dit, plus ou moins, d’où l’avertissement un peu plus haut). Niko décide de quitter la ville après avoir repéré un Grendel, mais apparemment il n’y a pas lieu de s’inquiéter, sauf qu’il ne veut faire courir aucun risque à son frère, d’autant que ça fait 4 ans qu’il le protège. Sauf que leur voiture est défaillante et Cal refuse de monter dedans, malgré les menaces de Niko. Alors ils partent en quête d’une voiture et au lieu de ça, ils vont découvrir une personne, qui n’est pas ce qu’elle semble être : Goodfellow, qui va les aider de bien des manières… Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et d’étranges choses arrivent à Cal, qui pourront l’affecter de bien des manières, mais pas uniquement lui, l’humanité est aussi en péril…

Comme je l’ai dit, en lisant cette quatrième de couverture, je m’attendais à savoir beaucoup plus de choses, or on fait ici de nombreuses découvertes, notamment sur Cal etc. et cette 4e de couverture en dit trop long je trouve. Mais ça ne m’a pas empêché de savourer ce tome qui nous lance ici une intrigue très intéressante avec un monde plus complexe qu’il n’y parait. Je trouve que l’intrigue est bien menée et à un moment dans l’histoire, je me demandais comment l’auteur allait faire pour s’en sortir, pour que l’histoire ne perde pas de son intérêt etc. et je dois dire qu’elle a bien réussi son coup. J’ai vraiment adoré et on ne cesse pas un instant de s’inquiéter pour nos protagonistes puisqu’on sent planer une atmosphère lourde et pesante, sans qu’on ne sache d’où l’attaque va venir. Les créatures rôdent et ne sont jamais vraiment loin… l’action est présente à tout moment, ça se passe assez rapidement également (en quelques jours, à peine) et on se demande quand les deux frères pourront enfin souffler et partir de cette ville.

On ignore encore beaucoup de choses sur nos deux frères, surtout sur Cal puisque lui-même les ignorent, si bien que son passé est quelque peu obscur. Mais de ce que l’on sait, on peut dire qu’ils n’ont pas eu une vie simple, et Cal en a le plus souffert, à cause de sa moitié démonique, sa mère l’a rejeté et c’est à se demander pourquoi elle l’a gardé. Au fur et à mesure de l’histoire, on découvre des choses par bribes, par-ci, par-là, et du coup on entrevoit mieux les desseins des démons et cela n’augure rien de bons.

J’aime beaucoup la narration, le personnage de Cal est vraiment excellent. Sa manière de parler est d’un cynisme parfois, c’en est délectable je trouve. Il ne supporte pas bien sa nature démoniaque, mais il n’en fait pas non plus tout un état d’âme. Mais Niko lui fait de temps en temps des rappels à l’ordre pour qu’il n’oublie pas ce qu’il est vraiment. Cal est un jeune de 19 ans, qui vit uniquement avec son grand-frère (et on comprend rapidement pourquoi et d’une certaine manière c’était ce qui pouvait arriver de mieux pour lui), rien qu’avec son prénom, on sait que sa mère le détestait. Caliban, il y a mieux quand même pour prouver qu’on aime son enfant. Il est entier et vif, si bien que lorsque quelque chose ne lui plait pas, il fait le malin et démarre au quart de tour (bizarre, ça me rappelle quelqu’un… bref ^^).

Quant à Niko, il le grand frère protecteur, qui prend toutes les décisions, garde la tête froide dans toutes les circonstances. Tout l’inverse de Cal quoi. Je l’aime bien, il est attentionné envers son petit frère et il est prêt à tout pour le protéger mais sans tomber dans le gros mélodrame non plus. Comme on peut s’y attendre, les joutes entre deux frères sont très sympas à voir, et relâche un peu l’atmosphère qui est lourde à cause de leur cavale et de la présence de certains Grendels dans le coin.

La seule chose qui m’a un peu dérangé, c’est dans la narration, par moment on nous perd un peu en racontant des évènements, mais on ne sait pas toujours à quel temps ça fait référence. Je trouve par moment (surtout au début) que ça fait un peu fouillis, qu’on nous parle de choses, et qu’on change de lieu trop rapidement sans qu’on s’en rende compte. Mais après ça passe et on comprend parfaitement. Ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé, seulement ça peut freiner un peu dans la lecture et dans la volonté de poursuivre. Selon moi, il faut persévérer parce que l’histoire est vraiment pas mal et le monde bien trouvé. Il faut bien poser les bases. Et je trouve que la quatrième de couverture en dévoile un peu trop car pendant une bonne partie de l’histoire, on ne sait pas pourquoi les Grendels poursuivent Cal, alors que c’est en partie dévoilé, donc c’est un peu dommage.

En bref, ce livre a été une bonne découverte pour moi. je pense que cette série a du potentiel et que la suite promet beaucoup de choses et il me tarde de lire la suite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot