Les assauts de la nuit de Laurell K. Hamilton (Merry Gentry 4)

Quatrième de couverture

« J’ai l’impression que le sort s’acharne : mon cousin, depuis sa cellule, multiplie les tentatives de meurtres contre moi et mes gardes ; gérer ma tante psychotique me demande des nerfs d’acier ; mes pouvoirs me submergent sans que je puisse les contrôler : et la Déesse semble compter sur moi pour rendre sa puissance à mon peuple… On pourrait se dire que cela suffit. Eh bien, il faut croire que non : des meurtres ont eu lieu dans le sithin, au cœur de la Féérie. Et devinez qui est chargé de l’enquête ? »

Mon avis

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un des écrits de Laurell K. Hamilton et cela pour plusieurs raisons. La première est que je n’ai pas forcément le temps, j’ai tellement de livres à lire, qu’il est difficile de tout lire en même temps, la seconde étant que je connais le style d’Hamilton et que les scènes de sexe finissent par poser vraiment problème. Trop de détails tuent le détail et du coup ça ne donne pas spécialement envie. Néanmoins, j’avais besoin d’une lecture facile, rapide et détente (si on peut dire ça) et du coup, ce 4e tome de Merry Gentry était là et je me suis dit que ça serait une bonne idée de m’y remettre.

J’ai donc commencé ma lecture et aussi incroyable que celui puisse paraître, malgré tous les reproches que je peux faire à l’auteur, je me suis quand même laissée embarquer facilement dans cette histoire et ça devient addictif, plus que je ne l’aurai cru. Le livre m’a bien diverti, c’était rapide à lire (malgré les 600 pages du livre) et j’ai quand même pris pas mal de plaisir à le lire et de retrouver le monde créé par Laurell K. Hamilton. Bon je sais par avance à quoi m’attendre pour le prochain, mais bon, je suis habituée par l’auteur et ça se lira quand même vite, même si l’intrigue est bien mince (comme le livre d’ailleurs) mais bon, je continuerai quand même parce que j’ai envie de savoir ce qui va arriver à notre princesse pas comme les autres.

Les évènements se passent peu de temps après le précédent volume, puisque Merry qui s’était fait agressée donne une conférence de presse en compagnie de ses gardes afin de rassurer tout le monde et forcément de répondre à un grand nombre de questions. L’accès au sithin est évidemment contrôlé et surveillé, mais en dépit de ça, un double meurtre a quand même été commis. La princesse et ses gardes vont ainsi mener l’enquête, qui va être quelque peu perturbée par d’autres évènements, après tout, une course contre la montre est lancée depuis un moment. Si elle ne tombe pas rapidement enceinte, elle sait que sa vie ne tient plus qu’à un fil. Sans compter les pouvoirs qu’elle possède qui n’agissent qu’à leur tête et dans les moments les plus inattendus.

Vu mon avis sur le tome précédent, j’avais un peu peur de celui-là, d’autant qu’il est bien plus épais. Le 3e tome m’avait laissé un goût mitigé parce que c’était plein de blabla et pas vraiment d’action et du coup c’est assez lassant au bout d’un moment, vu qu’il ne se passe pas grand-chose et c’est dommage. Là, pour le coup, ça relève le niveau parce qu’il y a pas mal d’éléments qui seront importants pour la suite des évènements. Il y a toujours du blabla, mais en même temps ce livre est basé sur la politique fae / fey, du coup il est difficile de ne pas prendre cet aspect en compte et il est normal de retrouver tout ça. La politique ne me dérange pas, (c’est bien le seul moment où la politique ne me gonfle pas) et je trouve que dans ce tome-ci, elle a bien été intégrée à l’histoire et que c’est assez intéressant. Il y a pas mal de révélations ici, du coup ça fait pas mal avancer l’intrigue, tout en la rendant plus complexe pour notre plus grand plaisir. Après, il faut voir comment LKH va s’en sortir, là c’est un autre souci…

Dans l’ensemble, l’intrigue était plutôt bonne et bien menée et j’ai pris davantage de plaisir à suivre Merry et ses gardes que dans le précédent tome. Cependant, je trouve dommage que l’enquête policière soit autant évincée par les autres problèmes de Meredith mais d’une certaine manière on peut le comprendre. Elle est rapidement laissée de côté par les soucis politiques, par cette grossesse qui devient de plus en plus urgente mais qui n’arrive toujours pas. après c’était un peu à prévoir car, quand on est habituée à Laurell K. Hamilton, on sait qu’elle aime ce qui est assez expéditif (on le voit surtout avec les Anita Blake) et du coup l’enquête policière est résolue relativement rapidement dans les faits, bien qu’on ne sache le tout qu’à l’extrême fin parce qu’entre temps, Merry va devoir affronter d’autres problèmes, comme je l’ai dit auparavant.

Bon après, en connaissant LKH il est évident que le sexe va être présent. C’est l’un des gros soucis que je peux reprocher à l’auteur parce que souvent ça prend le pas sur l’enquête / intrigue et franchement, ça n’est pas ce que je recherche. Après avec Merry Gentry, ça me dérange moins que les Anita Blake pour la simple et unique raison que Merry est une sidhe, c’est le monde de la faerie et du coup ça paraît normal. Comme le fait de se prendre dans les bras, de faire des câlins, de se toucher n’est pas toujours à connotation sexuelle chez eux, mais comme simple signe de réconfort et de besoin (Merry le répète assez souvent pour qu’on le comprenne bien). Et du coup ça passe mieux, même si bon… on n’a peut être pas besoin d’autant de détails, ça pourrait être fait en moins de pages tout en expliquant la même chose (parce qu’en plus il se trouve que ces scènes là, soient bien plus importantes qu’on ne veut le croire ce qui du coup fait que parfois on n’a pas le choix de les lire parce que vu que ça traine pas mal, parfois il y a des dialogues qui peuvent être importants… Du coup ça peut être le piège. Donc bon, après c’est le style de LKH, on accepte ou pas. Je dois avouer que souvent ça me soule mais bon je m’y attends, je le sais et du coup je n’en fais pas trop état dam, je ne juge pas uniquement le livre sur ça, sinon je râlerai souvent alors que, comme je l’ai dit plus tôt, j’ai quand même pris plaisir à lire ce livre et que l’intrigue était plutôt bonne dans l’ensemble avec son lot de révélations et d’actions.

En bref, ce tome est bien meilleur que le précédent, j’ai pris plus de plaisir à le lire parce qu’on a une vraie intrigue, on a tous les problèmes politiques qui sont mis en avant, malheureusement, une enquête policière un peu trop expéditive et quelques scènes qui servent tout de même l’histoire parce que ça apporte quelque chose (mais LKH justifie parfois trop bien l’usage donc…). Après c’est le style de l’auteur, on adhère ou pas. Donc voilà, si vous avez apprécié les tomes précédents, celui-là, ne pourra que plaire (mais bon je pense que mon avis sera différent pour le prochain volume…).

Commentaires

  1. C'est sûrement mon tome préféré de la saga. Le cinquième est vraiment bon aussi, mais il faudra t'accrocher vus que les 100/150 premières pages sont juste une très longue scène de sex.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça je m'en doute, c'est pour ça que ça me fait grincer des dents mais bon, vu la taille, ça sera vite lu vite fini ^^

      Supprimer
  2. tu verras les six et sept sont géniaux ! mais le huit un peu moins bien ^^
    ah aussi un truc qui m'as énervé : le fait que le 5 & 6 soient aussi chers que les autres alors qu'ils font la moitié de volume u_u

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le 8e est moins bien parce que c'est en fait un nouveau cycle plutot qu'une suite directe et du coup il est à considérer comme un nouveau tome 1, qu'un tome 8 à part entière

      et ouais j'ai lu est le spécialiste de faire des prix accablants...

      Supprimer
  3. oui j'ai vu ça sur la présentation que LKH fait de la série et en effet on le comprend on la fin du 7

    oui c'est dommage parce que parfois ça me freine pour me lancer dans des séries

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]