Révélations de Catherine Cuenca (Le Passage des Lumières 4)


Quatrième de couverture

Le passage des Lumières est détruit. Prisonnière du présent, Zélie ne peut plus sauver le beau Léandre, guillotiné un jour de juillet 1794. Tout espoir semble perdu… quand la jeune fille croise Nicaise au XXIe siècle ! L’aubergiste lui révèle alors l’existence d’un second passage. Accompagnée cette fois de son oncle Fred, Zélie s’empresse de retourner dans le passé. Mais, sur place, la Terreur fait rage. Et dans cette époque trouble où il faut se méfier de tout le monde, Léandre, accusé de trahison, reste introuvable.

Mon avis

Ah la la, j’aime beaucoup cette série. Une petite romance historique (un peu particulière vu que les deux amants ne vivent pas dans le même siècle) mais j’aime beaucoup. Je suis vraiment contente d’avoir pu découvrir cette série, même si là en cet instant ça m’énerve de ne pas avoir la suite. 

Zélie n’a pas pu rejoindre Léandre puisque le passage qu’elle empruntait a été détruit à son époque. Mais peu de temps après alors qu’elle se rendait sur la tombe de son cher et tendre, elle fait la rencontre de Nicaise qui s’est retrouvé par hasard au XXIe siècle. Il lui apprend donc qu’il existe un autre passage, qui ne fonctionne pas de la même manière que celui qu’elle connaissait (au niveau Temps). C’est ainsi que Zélie va se retrouver avec Nicaise et son oncle Fred, une fois de plus au XVIIIe siècle pour tenter de revoir Léandre, avant qu’il ne se fasse guillotiner. Même si tout le monde lui dit qu’il est trop tard et qu’elle ne pourra pas changer l’histoire, elle veut tout de même le revoir une dernière fois. 

L’histoire est toujours bien menée, avec une intrigue intéressante. Même si j’ai eu le cœur serré en lisant ce livre (un peu quand même !). Déjà à la fin du tome 3 avec ce qu’on apprend sur ce qui était arrivé à Léandre, mais ce tome là est bien pire ! Pendant tout le livre Zélie le cherche, en tentant le tout pour le tout pour le revoir une dernière fois, mais évidemment, tout ne se passe pas comme prévu. Ce tome est réellement frustrant et c’est énervant quand on n’a pas la suite pour avoir enfin le fin mot (oui c’est essentiellement une romance, donc l’intérêt principal est de savoir si elle va finir avec). 

Sinon Zélie arrive en pleine Terreur et elle va être confrontée à des scènes qui la révoltent, mais en ces temps durs, il vaut mieux ne pas trop montrer ce que l’on pense. On assiste à des évènements historiques et pour son oncle prof d’Histoire, il n’y a pas meilleure aubaine (même si devant les faits, il ne fait pas totalement le fier quand même). 

Une fois de plus j’ai passé un super moment en lisant ce livre, dommage que ça soit si court, ça ne dure pas assez longtemps, mais ça reste une petite histoire mignonne vraiment sympa à lire donc c’est l’essentiel. Maintenant plus qu’à attendre le dernier tome de la série qui va sortir en novembre. Ça va être long là….

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]