Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

Quatrième de couverture

Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu'à ce qu'un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu'il appelle " la Betterave ". Lors d'une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l'hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : "Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, ruais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l'amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter."

Mon avis

Ayant adoré La mécanique du cœur, je me suis dit qu’il serait intéressant de lire un autre de ces livres, c’est pourquoi je me suis procurée ce livre et franchement je ne regrette pas.

Tom est un cascadeur, très maladroit, il se fait davantage mal qu’autre chose et un jour tout finit par s’arrêter quand « la betterave » comme il l’appelle s’en prend à lui. Il se retrouve donc à l’hôpital mais lui ne pense qu’à une chose, voler et continuer ses cascades. Un jour alors qu’il se trouvait près du toit il fait une drôle de rencontre, d’une femmoiselle, qui n’est autre qu’une femme avec l’aspect d’un oiseau qui lui promet d’apprendre à voler mais surtout à guérir, mais cela a un prix et s’il accepte, il devra lui faire l’amour et peut-être que cette union donnera vie à quelque chose… Tom accepte et c’est une incroyable histoire qui se lance.

Ce livre est tellement beau. La plume de Mathias Malzieu est tout simplement magnifique, poétique, pas besoin de trop développer et s’attarder sur certaines choses, car on comprend suffisamment. Les mots sont choisis avec justesse et ça rend le texte très beau (même si je me doutais par avance que ça ne serait pas une histoire très joyeuse où tout irait bien dans le meilleur des mondes – La mécanique du cœur me l’a appris). Mais ça n’a rien gâché, au contraire, ça rend ce texte d’autant plus fort et d’autant plus beau.

L’histoire est bien menée et touchante et on regrette en partie que ce livre soit si court parce qu’on aimerait davantage rester dans cet univers un peu onirique, et de l’autre… on se dit que c’est bien suffisant qu’il n’y a pas besoin d’en dire plus parce que tout est là. Le livre fait moins de 200 pages, mais c’est un livre plein de rêves et d’amour et d’autres choses encore. Il est difficile de raconter ce livre parce qu’il est avant tout émotion et ressenti. C’est un livre qui nous touche obligatoirement, mais je ne pense pas de la même façon selon l’histoire du lecteur parce qu’on ne peut pas prendre cette histoire de la même façon. Mais quoi qu’il en soit, ça reste quand même un très beau livre et je pense que tout le monde sera d’accord sur ça.

Je ne me doutais pas de la tournure de certains évènements donc ça rend en même temps ce livre surprenant, on ne pense pas à toutes les possibilités, mais quand elles apparaissent, cela semble normal. C’est vraiment bien fait et on croit à cette histoire même si elle semble appartenir à un rêve.

Voilà, cette chronique me semble bien courte et ne doit sûrement pas rendre justice au livre, mais il est vraiment beau à lire et magnifique à découvrir. J’invite sincèrement les gens à découvrir ce livre parce qu’il est extra. Moi en tout cas j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et je me pencherai sur d’autres ouvrages de l’auteur (et chanteur !) parce que ça nous emporte dans un autre univers et nous fait rêver d’une certaine manière.

Commentaires

  1. Je plussoie, il est vraiment bien :) Par contre, je l'ai trouvé beaucoup plus lyrique que La mécanique du cœur et moins facile d'accès également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai, au début on ne sait pas trop où l'on est, mais après un pur régal :)

      Supprimer
  2. Je suis un peu moins enthousiaste que vous. Et pourtant, j'avais aimé les précédents titres... Voici ma critique : http://declicdelices.canalblog.com/archives/2012/11/09/25538401.html
    A bientôt !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul