L'Enfant Merehdian de Magali Villeneuve (La Dernière Terre 1)

Quatrième de couverture

Un monumental ruban de pierre se dresse en sentinelle au bord des brumes éternelles. Les hommes leur ont donné un nom : la Dernière Terre. Dans la cité-capitale des Cinq Territoires, Cahir, jeune homme frêle, maladif, aux m urs et aux allures bien éloignées des codes stricts qui font loi autour de lui, subsiste envers et contre la réprobation générale. Il est issu des Giddires, un peuple rejeté, au ban de la paix politique qui unit les autres contrées. Malgré cela, entre intelligence et ingénuité, il parvient à se rapprocher de certains locaux, dont Ghent, fils du Haut-Capitaine à la tête des forces militaires des Basses-Terres. Au fil de ces jours paisibles, s'il advenait un évènement capable de bouleverser tous les dogmes établis, quel poids l'existence de Cahir aurait-elle dans la balance des certitudes ?

Mon avis

Un livre découvert grâce à Delphine qui l’a lu pour le Boudoir écarlate, et bien apprécié, j'ai voulu moi aussi le lire parce que la 4e de couverture était assez alléchante. Et franchement, je n'ai pas été du tout déçue. Voilà un livre de fantasy français qui mérite amplement d'être lu et connu.

Je ne vais pas faire de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite et puis vu ce qu’il se passe (je l’explique un peu après) ça n’est pas nécessaire d’en dire plus de toute façon, sinon je risquerai de spoiler et là, ça n’a vraiment aucun intérêt parce qu’il faut lire ce livre, il est vraiment extra.

Déjà une petite mention à la couverture, je suis absolument fan, j’adore, on retrouve bien le monde et c’est sans compter le petit fascicule d’illustration qui accompagnait ce livre, représentant entre autre quelques personnages de l’histoire, par divers illustrateurs, dont l’auteur de ce livre (qui je dois avouer sont les plus belles et les plus représentatives, je voyais parfaitement les personnages comme ça !). Voilà une petite parenthèse que je referme très vite pour ne parler maintenant que du contenu et cela se fait d’abord par l’écriture de l’auteur.

L'écriture, un vrai délice, dès les premières pages j'ai été emportée dans cette histoire grâce à ça (mais pas que !). C'est tellement fluide et maîtrisé que l'on voit déjà tout le talent de l'auteur. Elle a un vrai style, une "patte" qui nous permet de plonger directement dans ce livre avec aisance. Même s’il faut avouer que le début est un petit peu long à commencer mais en même temps, il faut bien expliquer le monde dans lequel on est, les personnages qui prendront à venir leur importance, etc. Donc l'intrigue principale de ce premier tome met un peu de temps à arriver (surtout si on se réfère à ce qui est dit dans la 4e de couverture, qui en fait résume assez bien l'histoire), mais franchement ça n'est pas dérangeant parce que l'écriture est tellement bien qu'on tourne les pages avec aisance.

Et puis, le monde est si riche, complexe et intéressant que de toute façon on se délecte de chaque mot, de chaque description (ah là, on voit qu'on est dans de la fantasy pure et dure, on a de la description qui rende ce livre très visuel et pour le coup, on est vraiment bien "cadré", on n'est pas perdu et on a vraiment l'impression d'y être). On ne voit vraiment pas les pages défiler, et puis l’histoire est si intéressante et surtout intrigante qu’on lit sans problème.

Cette dernière est un peu lente (surtout au début parce qu’il faut instaurer le monde, les personnages, mais on entre quand même dans le vif du sujet et le prologue à de quoi intriguer…) mais en fait, ça l’est de manière générale dans le sens où il n’y a qu’un seul gros évènement qui va bouleverser ce monde et tout va tourner essentiellement autour de ça, mais les évènements vont changer et faire bouger les choses que petit à petit. On ne sait que tardivement ce qui se passe et encore, tout est passé sous silence… C’est vraiment très étrange, j’aimerai bien en découvrir plus ! Il y a plein de suspicions, etc. C’est difficile à expliquer le fait « qu’il ne se passe pas grand-chose » quand on voit que le livre fait quand même 460 pages et qu’il se passe beaucoup de choses, mais tout dépend de ce qu’on attend de ce livre. Et quand on voit la fin, on a forcément envie de lire la suite (et j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’annexe, bien que je m’attendais à le trouver intégrer dans le texte mais l’avoir en plus à la fin était tout aussi bien).

J’avoue avoir été un peu surprise de la tournure des évènements, j’en attendais un peu plus, mais au final ; ça ne m’a vraiment pas dérangé. J’étais tellement concentrée sur ma lecture et passionnée / intriguée parce que je lisais, que ça n’avait pas d’importance, il y a suffisamment de choses à se mettre sous la dent pour bien apprécier ce livre. On nous présente davantage un peuple, ses coutumes à travers le côté « militaire et défense » de la chose (même si on en voit plus évidemment) et un autre « monde » à travers un personnage rejeté parce qu’il ne vient pas du même milieu. Mais au fil de l’intrigue, d’autres personnages entre en jeu pour attiser notre curiosité et donner un regain d’intérêt à l’histoire (j’avoue être très curieuse par rapport à Feor).

L’histoire se déroule surtout autour des personnages : Ghent et Cahir, cet étranger Giddire que tout le monde rejette. Je les ai adorés ! Ghent et Cahir (pour ne citer qu’eux, j’ai adoré l’ensemble des personnages même si certains sont un peu détestable) entretiennent une réelle amitié alors qu’ils sont différents, le premier fils d’un Haut-Garde, toujours droit en suivant les règles à la lettre alors que le 2e est plus sauvage, ne respecte pas les règles et se fiche un peu de ça d’ailleurs. J’ai adoré le « choc des cultures » entre les deux, ça donne un certain rythme à l’histoire. On pourrait penser qu’ils n’ont rien en commun et pourtant leur relation est des plus touchantes et on voit une vraie amitié malgré tout. Ils sont vraiment attachant, chacun à leur manière et j’avoue qu’en voyant tout ce qu’il leur arrive… Bref, je n’en dirai pas plus, mais c’est vraiment super. Les personnages sont travaillés, fouillés et ils font vrais. Ils sont entier, profond et c’est un vrai plaisir de les suivre dans cette histoire.

En bref, ce premier tome a été une très bonne découverte, un peu surprise par la tournure des évènements, il n’empêche que j’ai beaucoup apprécié cette histoire, c’est une bonne mise en bouche pour la série (qui comptera 6 tomes donc il faut quand même laisser du suspense pour la suite !). L’univers est très intéressant et très riche (pour ça que le début est un peu long, il faut s’y faire et connaitre), les personnages sont très intéressants, éclectiques et attachants. Il y a une bonne intrigue qui tient bien la route et une écriture sublime pour passer un excellent moment. Nan franchement, une bonne découverte et maintenant je suis bien curieuse de savoir ce qui va se passer et je me languis déjà de la suite !

Commentaires

  1. Une bien jolie découverte que ce roman ... allez zou dans ma wishlist. Et puis la couverture est terriblement belle.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la couverture de ce roman... je ne connaissais pas mais je dois dire que je vais tout de même l'ajouter à ma wishlist !!! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  3. la couverture est magnifique, signée Alexandre Dainche oui et l'histoire est vraiment pas mal. je suis curieuse de voir la suite en tout cas :D

    RépondreSupprimer
  4. C'est sûr, vivement février pour découvrir la suite (^-^)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé