Sacrifice de Cayla Kluver (La légende de la lune sanglante 3)

Quatrième de couverture

Après la guerre qui a ravagé le royaume d’Hytanica, Alera doit maintenant collaborer avec leurs ennemis de toujours, les Cokyriens. Pour cela, elle pensait pouvoir compter sur l’aide de Narian, son amant élevé à Cokyri. Mais les choses ne sont pas si simples quand on est tiraillée entre amour et loyauté. Alors que son peuple se révolte sous l’impulsion de tous ceux qui lui sont proches depuis l’enfance, Alera sent sa détermination vaciller. Pourra-t-elle tenir sa promesse d’amour et de fidélité envers Narian, qui a juré allégeance à un drapeau ennemi ? Était-ce une erreur de croire qu’ils pourraient un jour vivre leur amour au grand jour ? 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions MSK de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi terminer cette superbe trilogie.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture exposant suffisamment la situation, sans compter que arriver au dernier tome, on sait parfaitement ce qu’il en est et ce qui doit se passer. Et puis ce tome doit se savourer et se découvrir parce qu’il est vraiment très bien et je trouve qu’il clôt parfaitement la trilogie. Comme je l’ai dit, j’ai vraiment adoré ce livre parce qu’on retrouve tous les éléments qui m’avaient fait aimer les précédents, que ça soit l’intrigue qui est vraiment bien faite et intéressants, l’univers, les personnages, etc.

On est dans un pays - devenu province – dévasté qu’il faut reconstruire, les humeurs sont moroses mais il faut pourtant aller de l’avant. Mais ça n’est pas évident quand certains cœurs rebelles veulent retrouver leur liberté coûte que coûte. Ce livre est riche en émotion et l’auteur a décidément chercher à nous achever dans ce 3e tome, parce qu’il faut voir tout ce qui se passe et le titre du livre : Sacrifice est vraiment bien choisi, aucun doute là-dessus.

J’ai lu ce tome en un rien de temps (même pas 3 jours et je l’ai fait durer pour cause d’examen). L’écriture est vraiment agréable à lire et fluide et même si ça faisait un bon moment que j’avais lu le tome 2, j’avais tout en tête et je me suis rapidement plonger dans ce dernier tome. Je suivais cette histoire avec avidité, j’avais envie de savoir ce qui allait se passer, parce qu’il y a une telle tension, on sait qu’après cette guerre les choses ne peuvent pas rester ainsi. Sauf que les Hytanicains sont tellement oppressés qu’ils n’ont pas beaucoup de manœuvre et pourtant tous les moyens sont bons pour se rebeller et contre attaquer malgré leur précédente défaite. C’est donc un pays sous tension prêt à exploser que nous expose l’auteur et ça se ressent que ça soit à travers Alera, désormais Grande Prévôte de la Province d’Hytanica ou encore par Shaselle, une jeune femme quelque peu rebelle qui fait partie de la noblesse, on voit des dégâts.

J’ai été très surprise de voir l’angle adoptée par l’auteur dans ce dernier tome. En effet, alors qu’aux deux premiers tomes on n’avait que le point de vu d’Alera (écrit à la 1ere personne) ce tome là nous donne également celui de Shaselle (également à la 1ere personne), l’une des nièces du capitaine de la garde Cannan, que l’on avait déjà pu rencontrer dans le premier tome notamment. L’alternance des points de vue d’un chapitre à l’autre nous permet d’avoir une vision plus large de la situation, ou du moins de connaître certains secrets, etc. qu’on ne pourrait pas voir avec Alera. Donc c’était intéressant d’avoir une narratrice en plus.

Néanmoins j’ai été très surprise, comme je le disais parce qu’on ne voit pas un aspect de l’histoire (dont je ne peux pas parler sans spoiler vu qu’il s’agit surtout de la fin de l’histoire, ce qui est problématique) mais j’en attendais un peu plus. J’aurai aimé savoir vraiment ce qui allait se passer et là, à cause des points de vue, ça n’était pas possible d’avoir tous les détails. Mais il faut avouer que cette manière de faire était quand même intéressant et permet de donner un autre aspect à l’histoire. Donc finalement, ça n’a pas été dérangeant mais du coup, je reste « un petit » peu sur ma faim quand même vu qu’il « manque » quelque chose pour que ce 3e tome soit vraiment excellent (du moins à mes yeux), mais j’ai quand même passé un très bon moment en lisant ce livre, il ne faut pas croire le contraire.

L’univers est toujours aussi intéressant, j’aime beaucoup. Mais j’ai été un petit peu déçue à ce niveau là, (dans ce livre et aussi la trilogie en un sens) par un aspect du livre parce qu’on n’en parle pas tant que ça : « légende de la lune sanglante », alors que c’est quand même le titre de la trilogie. Evidemment elle est évoquée mais pas suffisamment exploitée je trouve. L’auteur s’est davantage penché sur les relations amoureuses et les soucis que ça peut engendrer (c’est d’autant plus vrai dans ce 3e tome) et du coup cet aspect de la trilogie est un peu négligée, vite éludée ce que je trouve dommage parce que c’était une bonne idée et c’est un peu au cœur de toute cette histoire (cela concerne la position de Narian au sein de deux pays dont il fait autant partie l’un que l’autre et c’est aussi la raison de ces conflits entre les deux pays, c’est cette légende et finalement, on ne la voit pas tant que ça). Mais bon, il y a suffisamment d’éléments pour que cette trilogie soit très sympathique à lire, tout dépend ce que l’on recherche aussi, mais pour cet aspect là, qui rattache la série au genre « d’heroic fantasy » avec une prophétie à la clé, et uniquement celui là, c’est un peu léger et j’en attendais beaucoup plus.

Quant à la partie romance, là pour le coup c’était vraiment super. Cela apporte de la légèreté au texte, cela permet d’apaiser certaines tensions et de voir quelque chose de beau et de bien dans une atmosphère vraiment lourde, tendue où une rébellion se prépare. Ça permet de décompresser en un sens (pas totalement parce qu’évidemment, la romance est toujours très compliquée, quelle qu’elle soit, et là, je ne vous en dis pas plus, mais on peut être très rapidement supris).

Quant aux personnages, ça a été une vraie belle découverte. Evidemment, il n’y a pas tant que ça de nouveaux personnages mais on apprend à mieux en connaître certains et j’avoue que je ne regrette pas.

Tout d’abord Steldor, que je n’aimais pas du tout dans le premier tome, que j’ai pu davantage apprécier dans le tome 2 parce qu’on voyait un autre aspect de sa personnalité, m’a complètement fait changer d’avis dans ce 3e tome. Cousin de Shaselle, on le voit donc surtout de son point de vue et là on a l’impression de découvrir un autre personnage et j’avoue que je m’y suis davantage attachée.

Shaselle qu’on ne connaît pas tant que ça apparaît dans toute sa splendeur comme elle est narratrice et j’avoue que je l’ai adoré. Frappée du malheur elle essaye de se reconstruire, mais ce n’est pas évident quand on essaye de la faire rentrer dans des cases qui ne lui conviennent pas. Un cœur rebelle qui peut rapidement poser problème comme on va le voir rapidement. Je l’ai adoré, même si parfois j’avais envie de la secouer pour qu’elle évite les ennuis mais bon…

Quant à Alera et Narian, j’adore toujours autant ce couple et on voit que leur situation n’est pas des plus évidentes et qu’il n’est pas facile d’être à leur place. Quant à leur amour, cela semble être un peu compromis par moment, ce qui donne aussi tout l’intérêt à cette histoire et jusqu’au dernier moment tout reste incertain !

En bref, j’ai beaucoup aimé ce tome, même si j’attendais certaines choses pour que ça puisse être vraiment un coup de cœur. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette série, l’univers reste très sympathique, les intrigues sont toujours très bonnes et bien mené. Les personnages sont vraiment intéressants, tous différents les uns des autres et peuvent nous surprendre plus d’une fois. Une série que je conseille fortement !

Commentaires

  1. Aaaaaaah j'ai hâte de le commencer, ton avis ne fait que confirmer cette envie :P

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot