Sublimes Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl (Le Livre des Lunes 2,5)

Quatrième de couverture

Située entre 17 Lunes et 18 Lunes, les tomes 2 et 3 de la saga Le Livre des Lunes.

Ce jour-là mon meilleur ami Link n’a pas réussi à finir son petit déjeuner gargantuesque.
Ce jour-là, Link s’est rendu compte qu’il avait changé physiquement : quelques centimètres supplémentaires, un visage plus mature…
Ce jour-là, il a appris qu’il se transformait en incube.
Le premier et unique « Linkube » de Gatlin.
Gatlin, cette délicieuse petite bourgade du sud des Etats-Unis où mon histoire avec Lena l’Enchanteresse avait commencé.

Mon avis

Voilà une petite nouvelle de 60 pages qui raconte donc l’après transformation de Link en Incube. Je ne peux pas dire mieux en matière de résumé surtout que si vous avez lu 16 Lunes et 17 Lunes vous savez déjà ce qu’il en est.

C’est une petite nouvelle dans l’ensemble sympathique à lire, j’ai bien aimé. Mais il faut avouer qu’il n’y a rien de très neuf dans cette nouvelle parce qu’à travers la narration Ethan dans la série, on apprend plus ou moins tous les détails de ce qui lui arrive. Donc ça n’est pas primordiale de lire cette nouvelle parce qu’il n’y a rien de vraiment inédit là dedans. On le sait déjà, mais ça reste tout de même sympa de voir « en direct » ce qui arrive à Link, la réaction de sa « folle » de mère (ouais il faut dire ce qui est, elle est tarée) et puis ce qu’il apprend et surtout sa mission « un peu secrète » auprès d’un ami de Macon.

La seule chose qui m’a semblé étrange et du coup pas crédible, c’est que cette nouvelle est écrite par Ethan, comme le montre le premier chapitre, donc de son point de vue. Il est donc forcé d’écrire à la troisième personne pour parler de Link, mais comment a-t-il pu écrire ça, en sachant qu’il n’était pas au côté de Link, qu’il n’a pas assisté aux faits ? Il ne peut s’agir techniquement que d’une « retranscription » de la part de son ami, mais du coup les détails sont très poussés. Bref, je cherche la petite bête, mais ça ne semble pas logique que ça soit Ethan, qui à la première personne (on le voit clairement un moment qu’il est le narrateur) puisse raconter cette histoire. Il aurait mieux valu l’écrire directement à la troisième personne sans impliquer spécialement Ethan, ou bien écrire réellement du point de vue de Link, en lui laissant la parole. Mais bon, je suis pointilleuse, jusque que j’ai quand même tiqué sur cet aspect là de la narration.

Les nouvelles comme ça permettent de rester un peu plus dans l’univers, que j’avais beaucoup apprécié. Mais bon c’est tellement court qu’on en ressort tout aussi vite et quand on lit vite comme quoi, c’est encore « pire ». Cependant je ne regrette pas ma lecture, c’était sympa, ça a été vite lu, un bon petit moment de détente quoi.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)