La Colline aux sorcières d'Elodie Morgen (Eva Miller 3)

Quatrième de couverture

Si l'on vous proposait de ramener d'entre les morts une personne qui vous tient à cœur, que feriez-vous ?
Personnellement, je n'ai pas hésité un seul instant. C'est pourquoi j'ai décidé de quitter les miens pour suivre Azaël. Si je prends la bonne décision ? Ça, je n'en sais rien...

Mon avis


Je tiens tout d'abord à remercier Elodie Morgen de m'avoir permis de lire ce 3e tome de la trilogie Eva Miller et ainsi découvrir la fin de cette histoire, qui je dois l'avouer me laisse un sentiment assez mitigé. J'en attendais un peu plus surtout pour clore la série et au vu de ce qu'on apprend dans ce dernier.

Eva a tout perdu, y compris sa mère à laquelle elle était très attachée. Mais le sorcier Azaël lui promet de la ramener d'entre les morts à condition de le suivre jusqu'en Alsace pour procéder au sort qui pourra la ramener. Eva n'hésite pas un seul instant pour ramener cet être cher à la vie sans se soucier des conséquences de son acte, mais heureusement que quelqu'un veille sur elle...

Bon comme je l’ai dit en introduction, je suis assez mitigée sur ce livre parce qu’il y a de bonnes choses et de moins bonnes dont il faut que je fasse part pour prendre conscience un peu du contenu du livre (c’est tout l’intérêt de mes chroniques en général…). Je dois avouer avant de donner mon avis que j’avais oublié pas mal d’éléments du tome 2, j’avais une trame générale mais il y a des choses que j’avais oublié (terrible d’avoir ces trous de mémoires de temps à autre) mais ça va, j’ai pu remettre mes idées en place à mesure de l’histoire, j’avais quand même les grandes lignes.

Alors commençons par ce qui est bien. Le point fort du livre reste l'écriture de l'auteur qui s'est plus affirmée et qui est vraiment agréable à lire. Sa manière de retranscrire les sentiments et les questionnements des personnages est vraiment superbe car on est immergé dans tout ça et c’est intéressant. L’aspect psychologique d’un personnage est très important c’est ce qui permet de le définir et aussi de comprendre « l’origine » de ses actes. Sans cela le personnage n’a pas de consistance, de saveur parce qu’il semble esquissé. Ici ça n’est pas le cas, du moins pas avec Eva que l’on commence à bien connaître étant donné que c’est la narratrice. Lorsque l'on commence le livre on est confronté à ça et on ressent parfaitement la détresse d'Eva, ce qui est une bonne chose, ça nous permet de mieux cerner le personnage et son besoin de revoir sa mère et qui explique pourquoi elle va se lancer dans cette aventure.

Parlons maintenant de ce qui fâche… Il est vrai que l'histoire sous forme de novella est assez simple en soi, mais c'était déjà le cas des tomes précédents (tome 1tome 2). Le fait d’adopter ce format permet de ne pas perdre de temps, l'intrigue légère file droit, mais le reproche que l’on pourrait faire, une fois de plus (c’était déjà le cas avec les tomes précédents) c’est qu’il y a peu de rebondissements ou grosse action. Et lorsque ça arrive c’est surtout à la fin, en soi ça n’est pas dérangeant c’est souvent le cas, mais il n’y a pas de réelle surprise. Lorsqu’on a lu les tomes précédents on peut s’attendre à ce type de dénouement parce qu’il y a un effet de redondance. On a l’impression de lire « un peu la même chose », bon pas totalement mais quelque part oui parce que dans le schéma de l’action, on retrouve des mêmes éléments. C’est un peu dommage parce que ça enlève tout le suspense de l’histoire, on voit gros comme une maison que rien ne va se passer comme prévu et à cause de qui…

Le livre se lit bien et assez rapidement et le fait qu'il soit court aide parfaitement. Je ne me suis pas ennuyée mais c'est vrai qu'étant donné qu'il s'agit d'un dernier tome j'aurai voulu plus de choses et là, telle que se présente la fin, ça donne la sensation qu'une suite va arriver ou un autre cycle. Elle reste assez ouverte, dans certains cas ça peut être bien mais ici, le fait d'avoir encore quelques questions en suspens donnent un sentiment d'inachevé et là encore c'est dommage parce qu’il y avait du potentiel et de bons éléments dans cette intrigue pour en faire quelque chose de plus consistant.

La narration est divisée en 2, celle d'Eva, comme toujours mais ici on a en plus Esteban. Le fait de l’avoir en tant que narrateur ça nous permet de mieux le cerner, de le voir autrement et on peut le trouver un peu plus sympathique, alors que dans le tome précédent, ça n’était pas vraiment le cas. Il a un passé assez lourd, ce qui est souvent le cas avec les vampires qui sont assez vieux pour avoir vécu une vie humaine très dur mais encore plus avec leur immortalité. Mais étant donné ce qu’on apprend sur lui quand même, bah je ne sais pas trop quoi en penser… Je ne m’y suis pas trop attachée pour autant à cause de ça. Je ne peux pas en parler sinon ça spoilerait mais voilà… Il est des actes qui ne peuvent s’effacer et qui un jour où l’autre ressortiront…

Eva est déprimée, avec la mort de tous ces êtres chers, elle veut se raccrocher à l’espoir de les retrouver, d’en retrouver au moins un pour que sa vie ait un sens. Les personnes qui l’entourent ne peuvent pas lui apporter ce dont elle a besoin et pourtant elle va à mesure de l’histoire voir autrement et se rapprocher de deux personnes… et pas forcément celle à laquelle on s’attend…

Un nouveau personnage entre en scène, Astréa, qui est une sorcière, mais je trouve qu’elle n’est pas assez exploitée, pourtant elle a l’air très intéressant, mais elle arrive, un peu comme Azaël dans le tome 2, comme un cheveu sur la soupe. J’aurai aimé en savoir un peu plus sur elle, la voir davantage pour que tout ça ait du sens et ne soit pas juste l’aide miracle. Et encore une fois quand on voit la fin, on aimerait avoir plus de réponses à nos questions.

En bref, je ressors de cette lecture et même de cette série assez mitigée parce qu’il y a de bonnes idées, je pense que l’auteur a une bonne imagination et une très bonne écriture pour donner quelque chose de sympathique, mais elle ne va pas au bout des choses. Elle pourrait davantage développer pour que ça soit plus consistant et du coup intéressant. Ici, tout file trop droit, tout paraît trop simple et rapide, pas trop d’actions ou de rebondissements du moins et c’est dommage parce qu’il y a tout de même une bonne base, il faut juste l’étoffer un peu plus. Et c’est vrai que le format « novella » peut être sympathique mais pour moi c’est quand même trop court, j’aime les pavés consistants donc ça peut être un souci aussi (du moins ça n’arrange rien). Les personnages ont un potentiel mais là encore, bien souvent ils ne sont pas assez exploités.

Commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas au bon endroit mais je n'ai pas trouvé le moyen d'envoyer un commentaire sur la page d'accueil.
    Je voulais juste savoir pourquoi le site s'appelle accroCdeslivres. Jeu de mots bit-lit ? Car ça agresse un peu l'œil pour un site à visée littéraire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh non à la base c'est juste une erreur de ma part, je me suis trompée en l'écrivant et effectivement sans le C ça aurait été plus correct

      mais lorsque j'ai changé de plateforme j'ai gardé cette faute parce que c'est "ma marque" maintenant, les gens me connaissent comme ça donc je ne l'ai pas changé ;)

      mais je comprends que ça puisse "choquer" surtout vu le contenu du blog ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot