Dans l'ombre du roi de Cécilia Correia (Aliette Renoir 2)


Quatrième de couverture

Vous savez quoi ? C'est la véritable zizanie en ce moment à Paname ! Des renégats sèment la pagaille, les Allemands nous préparent un coup fourré, un vampire âgé de plusieurs siècles disparaît comme par enchantement, Lawrence me fait des cachotteries et, pour couronner le tout, Sytry, le prince des chenapans, change d'avis comme de chemise ! Et qui doit jongler avec tout ça ? Moi, bien sûr ! Quelque chose me dit que je vais filer un mauvais coton… « Alea jacta est ! », comme dirait un certain César. Eh oui, le sort en est jeté…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Rebelle de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai bien apprécié. Je le trouve meilleur que le premier tome, avec une intrigue plus étoffée, plus intéressante et riche en révélations.

Le prologue commence sur l’attaque d’une femme, d’un demi-gobelin, mais on ne sait pas grand-chose. Par la suite, on apprend la disparition d’un vampire qu’Aliette et Lawrence doivent retrouver, mais cette enquête va s’avérer beaucoup plus complexe qu’elle n’y paraît. Ce tome 2 démarre très fort et on est rapidement mis dans le bain car cela ne va pas s’arrêter avant la fin. L’histoire dure sur une semaine, à peu près, et tout va tellement vite qu’on ne voit vraiment pas le temps passer. On a la sensation que le temps est beaucoup plus court, donc il n’y a pas de perte de rythme, tout s’enchaîne et on n’a pas vraiment le temps de reprendre son souffle. Ce qui est une très bonne chose, pas le temps de s’ennuyer !

C’est la panique à Paris, des problèmes surgissent de partout et il faut pourtant essayer de tout gérer, surtout Sytry dont la place au « pouvoir » est quelque peu vacillante, et avec tous ces problèmes ça ne risque pas de changer ses affaires. Ce tome nous ancre davantage dans le monde de la politique vampirique et j’avoue qu’en général la politique dans les livres c’est toujours très intéressant. On y apprend beaucoup de choses, le monde construit par l’auteur prend donc plus d’ampleur et se développe considérablement. Et il est évident que toutes ces attaques vont avoir un impact sur la politique, mettant Sytry dans une position délicate comme je l’ai dit. Mais notre trio de tête (Sytry, Aliette et Lawrence) est loin de s’imaginer toutes les implications que cela aura par la suite.

L’univers, et en particulier le cadre historique, prend plus d’importance dans ce tome. Ça a beaucoup plus de sens que ça se passe durant la 2e Guerre Mondiale. C’était très ingénieux de l’insérer de cette manière au récit fantastique, donc je suis plutôt contente du rendu. Sans compter que l’univers proprement fantastique justement prend plus d’ampleur une fois encore, en nous parlant de diverses créatures. On ne se cantonne pas uniquement aux vampires et ça c’est appréciable.

Comme je l’ai dit en introduction, ce tome est riche en révélations et événements. L’intrigue est vraiment bonne et bien menée. Au début ça peut paraître assez banale mais à mesure on voit que tout n’est pas aussi simple. Petit à petit des imprévus chamboulent tout, compliquant de plus en plus toute cette histoire qui laisse perplexe tout le monde. J’avoue que ça m’a tenu en haleine, j’avais vraiment envie de savoir ce qui allait se passer parce que c’était très intriguant. On ne sait pas trop de choses, on constate des faits mais ce n’est pas toujours facile de voir les liens. Il nous manque trop d’informations pour pouvoir les faire. Je ne m’attendais pas totalement à ça, même si vers la fin, on peut se douter de certaines choses, c’était juste de l’intuition, rien de certain. J’ai beaucoup apprécié la tournure des événements, ça rend le tout très intéressant et maintenant j’ai hâte de savoir ce qu’on va nous réserver, parce que vu la fin… ça peut sembler assez critique et surprenant aussi !

Au niveau des personnages il y a une bonne évolution, même si je regrette un peu « l’absence » de Lawrence. Il est présent, mais moins sur le devant de la scène par rapport au premier tome quand même et moi qui l’appréciais plus que Sytry, c’est dommage. Mais je savais que ce dernier allait prendre davantage d’ampleur donc je ne suis pas déçue, mais je le regrette un petit peu quand même. Après par la suite il pourrait peut être nous réserver des surprises, qui sait ? Mais c’est pour ça que je n’aime pas les triangles amoureux parce qu’au bout d’un moment on risque toujours d’être déçu si ça ne prend pas le chemin qu’on voudrait.

Mais là ça passe encore parce que Sytry est quand même un personnage très intéressant qui se dévoile pas mal dans ce tome et je l’avoue, je l’apprécie un peu plus que dans le tome 1. Donc à voir ce que ça va donner par la suite. Les joutes entre Sytry et Aliette montent encore d’un cran, c’est très tendu entre les deux quand même (c’est le cas de le dire, ahem…). J’aime bien la relation qu’ils entretiennent c’est assez particulier mais ça a son charme et ça fonctionne très bien même si on a l’impression qu’ils passent leur temps à s’engueuler pour un rien. Mais c’est amusant, je pense que s’il n’y avait pas tout ça, ça manquerait un peu de piquant dans leur relation et dans le texte lui-même.

Aliette est toujours égale à elle-même ou presque. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, elle ne cesse pas de faire des réflexions de dire des choses sous le fruit de la colère, etc. au lieu de se taire parce que ça pourrait lui attirer des ennuis. Et les ennuis ça la connait, il faut voir dans quel guêpier elle s’est mise une fois de plus. Mais son côté « grande gueule » et un peu gamine aussi (oui il faut dire ce qui est) s’estompe un peu, je la trouve quand même plus mature et plus réfléchie parfois. Oui ça n’est pas tout le temps non plus. Elle s’investit davantage et devient vraiment un personnage très intéressant. Je l’appréciais déjà dans le premier tome mais là elle n’est plus totalement la petite chose apeurée qu’il faut sans arrêt protéger. Bon ça n’est pas Wonder Woman non plus, mais elle se cache moins – même si les deux hommes de sa vie ne cessent de vouloir la protéger, etc. Dans ce tome on en apprend plus sur son passé et grâce à ça, on comprend mieux son comportement et pourquoi elle a tant de phobies. Elle n’en devient que plus attachante et je pense qu’elle peut nous réserver encore bien des surprises.

En bref, un très bon 2e tome pour cette série, j’ai trouvé l’intrigue plus intéressante et étoffée. Il y a pas mal d’actions, de rebondissements et de révélations pour nous tenir en haleine jusqu’au bout. Les personnages évoluent et changent pour notre plus grand plaisir, il ne reste qu’à voir ce que la suite va nous réserver. L’univers devient lui aussi plus complexe et intéressant donc je n’ai rien à redire dessus. Sauf peut-être qu’il me reste à attendre le tome 3 pour retrouver tout ce beau monde et suivre une nouvelle aventure…


Commentaires

  1. J'ai moi aussi trouvé ce tome meilleur. Par contre Lawrence m'a moi manqué qu'à toi, moi c'est Sytry que je préfère :p

    RépondreSupprimer
  2. Il faut absolument que je me mette le premier tome sous la main pour découvrir cette dernière! En plus les couvertures sont magnifiques et la deuxième encore plus que la première et les avis globalement sont très positifs à ce que j,ai lu... Tout comme ton avis du tome 2 ! Merci pour ton avis Miss :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)