La Couleur du secret de Xavier Müller (L'Oracle du vent 1)

Quatrième de couverture

Depuis qu'elle est toute petite, Jo est dotée du pouvoir de voir le vent. Son pouvoir devient une arme lorsqu'en cette année 2012, des phénomènes climatiques extrêmes frappent la Terre. Accompagnée d'une équipe de météorologues, la jeune fille va affronter les éléments et découvrir la vérité sur le péril qui menace la planète, mais aussi sur sa propre histoire.

Mon avis

Au salon du livre de Montreuil, j’avais repéré ce livre, il faut dire que la couverture attire plutôt l’œil et la 4e de couverture aussi. Du coup lors de mon tour de librairie pour trouver un stage, j’ai fini par l’acheter dans l’une d’elles (d’autant que ma lecture en cours était en train d’être finie et que j’avais encore du trajet pour rentrer chez moi, et donc possibilité de rupture de lecture en chemin, ce qui ne l’aurait pas fait du tout !). Bref, après cette longue parenthèse, parlons plutôt du livre car c’est ce qui intéresse le plus (du moins je l’espère).

J’aime beaucoup cette collection (la même que Le Passage des Lumières ou Le Mystère de la Tête d’Or de Catherine Cuenca) qui est aussi sympathique à l’extérieur qu’à l’intérieur avec ses jolies illustrations. Certes, le contenant ne fait pas le contenu, mais pour l’œil et la bibliothèque c’est toujours agréable et je peux vous dire que le contenu est à la hauteur de son contenant.

Qu’en est-il de l’histoire justement ? Jo, une adolescente de 13 ans a un pouvoir, celui de voir le vent. Ce don qu’elle prend plutôt comme une malédiction qui la rend anormale et un peu en marge, va pourtant l’amener à faire une rencontre spéciale avec un météorologue alors qu’une tornade fonçait droit sur elle. Grâce à cette rencontre, elle va pouvoir utiliser son don afin d’aider d'une équipe de météorologues qui tente de comprendre des phénomènes climatiques qui frappent la Terre. Mais cela va également lui permettre d’en apprendre davantage sur son passé…

J’ai beaucoup aimé ce roman même s’il est court (192 pages en format « poche » ou presque), pour une fois, je le trouve suffisamment complet et accrocheur (on peut toujours rajouter des choses mais ça ne m’a pas semblé nécessaire). L’univers de l’auteur est original, ça s’inscrit dans notre monde mais ajoute une petite touche fantastique avec le don très particulier de Jo. J’étais curieuse de voir la manière dont l’auteur allait le traiter et je peux vous dire qu’il le fait avec brio.

L’intrigue est bonne, bien menée, on voit que l’auteur maîtrise son texte et c’est surtout facile d’accès. Je vous avoue que tout l’aspect météorologique aurait pu être incompréhensible, il faut s’y connaître et je vous avoue que ça n’est pas mon domaine, mais c’est très bien expliqué et vraiment intéressant. C’est prenant et je n’ai pas décroché du livre avant de l’avoir terminé. Il y a de l’action, suffisamment en tout cas sans que ça ne soit non plus permanent, on a le temps de reprendre un peu son souffle. Ça permet de faire des petites pauses mais ça n’est que pour mieux repartir, il y a donc à chaque dois de nouveaux problèmes qui s’imposer pour attiser notre curiosité et nous faire vivre une bonne aventure. Il s’agit d’un premier tome où l’on nous pose les bases, aussi bien pour l’univers que pour l’intrigue générale, de nombreuses questions sont soulevées et la fin est telle qu’on en veut plus. C’est vraiment une belle découverte, je suis contente de m’être lancée dedans.

De plus, l’écriture est très agréable à lire, très fluide, ce qui explique aussi pourquoi je l’ai lu très rapidement, en dehors du fait qu’il soit court. On s’immerge rapidement dans la peau de Jo, cette adolescente de 13 ans pas comme les autres. C’est une narration à la première personne (celle que je préfère), ce qui nous permet d’être vraiment très proche d’elle et de la comprendre.

Jo est un personnage très attachant, j’ai beaucoup aimé la suivre et la découvrir. Sa vie n’est pas facile, orpheline, elle vit avec sa tante mais certaines tensions gâchent leur relation, son don est un problème pour elle et devient le bouc émissaire de deux brutes, seul son meilleur ami Adrien la comprend et l’apprécie pour ce qu’elle est. C’est également un personnage que j’ai bien aimé et je suis curieuse de le retrouver plus tard.

En bref, La couleur du secret est un bon premier tome très accrocheur qui m’a bien plu. L’univers et l’intrigue sont suffisamment intéressants et accrocheurs pour me faire continuer, surtout avec une telle fin frustrante ! Des personnages attachants qui promettent beaucoup de choses pour les tomes à venir, surtout s’ils évoluent aussi bien. Que demander de plus ? La suite évidemment !

Commentaires

  1. Tout comme toi, j'ai adoré cet auteur... Un premier tome qui donne le ton et qui nous promets de bons moments avec les suivants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'était vraiment sympa et la suite est tout aussi bien :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet