Sans limites de Tiffany Reisz (Chroniques d'une Initiée 1)

Quatrième de couverture

Le jour, Nora Sutherlin écrit des romans érotiques.
La nuit, elle trouve au Huitième Cercle, le club le plus privé et le plus secret de tout New York, l’inspiration pour les écrire.
Le jour, Nora se plie aux ordres de son nouvel éditeur, Zachary Easton, un homme extrêmement dur et exigeant, qui a été très clair avec elle : pour qu’il publie son prochain roman, elle devra le réécrire entièrement, sous son contrôle. Le tout en un temps record : 6 semaines.
La nuit, c’est elle qui donne les ordres, et qui fixe les règles, dans un monde où douleur et plaisir sont intimement liés.
Mais, de jour comme de nuit, avec Zach comme avec ces hommes qui se soumettent à ses désirs, elle n’a jamais qu’un but : repousser les limites…

Mon avis

Ayant le tome 2 dans ma PAL, il serait peut-être temps que je lise ce premier tome des Chroniques d’une Initiée. J’avais beaucoup aimé la nouvelle qui se déroulait avant cette histoire, donc j’étais curieuse de lire ce roman. Je dois avouer que je ne suis pas du tout déçue, j’ai adoré ce premier tome qui nous présente un univers bien particulier… 

Alors avant toute chose, petite mise en garde, ceci est un livre érotique, à tendance SM (sadomasochiste), voilà, c’est dit, il faut savoir à quoi s’attendre en lisant ce livre, sinon la surprise serait de taille… Donc il ne faut pas le mettre dans toutes les mains, sérieusement. Vous voilà avertis ! 

L’histoire est relativement simple mais elle pose bien les bases de l’univers de l’auteur. Mais quelle est-elle ? Nora est sur le point de signer un nouveau contrat d’édition pour son livre, et pour cela, elle a voulu travailler avec le meilleur éditeur qui soit pour qu’il ne mâche pas ses mots et puisse la faire avancer et évoluer dans l’écriture. elle sait qu’elle a du talent mais qu’il pourrait faire quelque chose de mieux, l’édition a donc fait appel à Zachary Easton, reconnu pour être extrêmement dur et exigeant et il ne signera que si elle réécrit entièrement son livre selon ses propres directives et cela en six semaines. Mais l’éditeur ignore tout de la nature profonde de Nora, qui la nuit reprend le contrôle et fixe les règles où plaisir et douleur se mêle… 

En soi l’intrigue tient à peu de choses, je viens de le résumer brièvement et pourtant… pourtant c’est terriblement addictif et j’avais envie de découvrir tous les secrets de chacun. On en découvre un certain nombre mais je suis certaine que l’auteur a plus d’un tour dans son sac et j’ai hâte de voir jusqu’où elle va nous emmener. 

J’ai beaucoup apprécié le fait d’avoir des passages du livre que Nora est en train d’écrire, car ce livre a beaucoup plus d’importance pour elle qu’on ne pourrait le croire au premier abord et ça permet de mettre en lumière certaines situations aussi. C’est terriblement beau, le SM est un principe assez particulièrement auquel on n’adhère pas forcément mais à travers les yeux de Nora et des autres protagonistes, cela permet de mieux comprendre et voir en quoi cette pratique est appréciée (d’une certaine manière). C’est rondement bien mené. 

Les scènes érotiques du livre sont vraiment bien écrites, même si ça pourrait être trash parfois, l’écriture permet d’une certaine manière d’atténuer. Ça me paraît moins vulgaire que lire un Anita Blake par exemple, à moins que je sois devenue immunisée avec la lecture des livres de Laurell K. Hamilton… ou même de Kushiel de Jacqueline Carey. Il y a plusieurs scènes du genre, mais je n’ai pas trouvé ça en trop, pas pire qu’un livre de bit-lit parfois où l’enchaînement est vraiment un surplus inutile qui noie l’intrigue. Le fait que ça ne dure pas sur des pages et des pages est appréciable, ce sont des scènes mais jamais trop longue, tout en détails qui peuvent devenir lassantes… Ici ce n’est pas le cas, donc c’est plutôt appréciable, et bon, c’est aussi un livre érotique, s’il n’y en avait pas un minimum ça serait étrange. 

Mais tout l’intérêt du livre réside dans ses personnages, l’auteur en a fait une vraie force et c’est eux qui rendent le tout vraiment intéressant et si addictif. Ils ne peuvent pas nous laisser indifférents. C’est un livre assez particulier, on peut ou ne pas adhérer mais ce qui est sûr c’est qu’ils nous font ressentir toute sorte de choses. 

Nora est une jeune femme pleine de mystère, d’une grande force mais qui a aussi ses faiblesses. Le flirt, la sensualité et les mots crus font parties de sa vie, elle n’a pas la langue dans sa poche (c’est le cas de le dire, sans mauvais jeu de mots !) et on ne peut que l’apprécier pour ça. Elle est franche, mais cela déstabilise quelque peu Zach, son éditeur qui ne sait pas trop comment la gérer. La tension est palpable entre les deux et on ne sait pas toujours si c’est une bonne ou une mauvaise chose. 

Par ailleurs, Nora vit avec Wesley, son stagiaire, dont la relation est parfois aussi ambiguë. Et quand on met dans l’équation Søren, alors là, c’est le début de la fin… Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais je dois dire que ça a piqué ma curiosité à vif et j’ai envie d’en savoir plus sur tous ces personnages qui sont vraiment intéressants et attachants à leur manière. Bon même si on ne peut pas vraiment qualifier Søren d’attachant (d’ailleurs c’est plutôt lui qui attache !) et qu’il paraît quand même détestable et dangereux… Quant à Zach, il se retrouve d’un coup plongé dans un univers dont il ignore tout et qu’il ne comprend pas non plus, c’est une initiation à laquelle il ne restera pas indemne et qui va lui permettre de se retrouver lui-même… 

En bref, un premier tome terriblement addictif qui nous plonge au milieu de la nuit dans les clubs les plus chauds. L’histoire est bonne et bien menée, bien que simple, elle m’a beaucoup plu. Les personnages sont très intéressants et attachants pour la plupart. Ils ont leur part d’ombres et de mystères qui nous donnent envie d’en savoir plus sur eux. Un premier tome très convaincant, sensuel où les mots ont une grande importance. A découvrir !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]