Ad Astra vol.3 de Mihachi Kagano


Quatrième de couverture

Les défaites ne cessent de s’enchaîner pour les troupes romaines, à commencer par la bataille de la Trébie, qui se solde par un échec cuisant ! Les fantassins, obligés de traverser les eaux glaciales de la rivière, se retrouvent rapidement affaiblis, puis encerclés par les forces d’Hannibal… Seule une manœuvre désespérée du jeune Scipion permet de sauver in extremis le consul Tiberius Sempronius Longus et quelques hommes.
Mais voilà que son successeur, Caius Flaminius Nepos, le héros du peuple, est à son tour vaincu près du lac Trasimène ! À présent convaincu que des mesures exceptionnelles sont nécessaires, le sénat accepte de nommer Fabius dictateur. Sa stratégie est simple : éviter toute confrontation directe avec Carthage…

Mon avis

Durant une pause déjeuner j’ai enfin lu pire ce 3e tome d'Ad Astra, série qui continue de me plaire. L’histoire est ici, avant tout centré sur des stratégies pour défaire Hannibal. En effet, la bataille de la Trébie a été un échec, Caius Flaminius Nepos est lui aussi vaincu près du lac Trasimène. A Rome on nomme un nouveau dictateur : Fabius, qui lui opte pour une nouvelle stratégie, celle d’éviter tout conflit direct… Mais sera-t-elle la solution au problème ?

L’histoire est plutôt lente dans le sens où l’auteur s’attarde vraiment sur les petits détails, on n’avance pas si vite que ça, mais ça n’est en rien dérangeant parce que c’est très intéressant à suivre et cela montre de manière minutieuse les étapes de cette confrontation. Je ne regrette vraiment pas d’avoir commencé cette série parce qu’elle semble très prometteuse, en tout cas, je suis curieuse de savoir quelle sera la nouvelle étape.

Dans ce 3e volume, on voit tout le talent d’Hannibal, même s’il se retrouve dans une position de « dominé », il trouvera un moyen pour déjouer cela et faire tourner le vent en sa faveur. C’est un fin stratège et Mihatchi Kagano nous le montre avec brio. Les dessins sont vraiment beaux, le rendu des batailles et les plans dans chaque camp sont vraiment superbes avec un détail… J’adore, je suis très fan (et oui, celle qui n’aimait pas les mangas fini par avouer adorer celui là, sans compter Cesare qui reste mon petit coup de cœur personnel).

Scipion reste trop peu présent dans ce volume, c’est un peu dommage puisque tout l’enjeu de ce livre est entre lui et Hannibal, mais cela n’empêche pas que le livre soit intéressant car cela nous permet de voir davantage les positions de Rome, ses stratégies pour contrer Hannibal.

En bref, un 3e volume intéressant qui nous plonge un peu plus dans les stratégies militaires. Un Scipion trop peu présent mais un Hannibal dans toute sa splendeur, c’est une série très intéressante à suivre et le mangaka prend son temps pour tout nous montrer chaque étape de cette confrontation. Je ne peux que vous conseiller Ad Astra !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]