La Fille maudite du Capitaine Pirate de Jeremy Bastian (La Fille maudite du Capitaine Pirate 1)

Quatrième de couverture

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l'un des redoutés flibustiers des mythiques mers d'Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sousmarines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se déployant comme des poupées russes. Sorte d'Alice au pays des pirates, ce récit rempli d'humour est servi par un dessin incroyablement détaillé que l'on croirait tout droit sorti d'une gravure du XIXe. 

Mon avis

J’ai dû lire cette BD puisqu’elle a reçu le prix Millepages en BD indépendante. C’est tout de même mieux de se tenir au courant de ce qui se passe dans la librairie où je bosse et de voir pourquoi il a reçu un prix. Maintenant que je l’ai lu, je comprends bien pourquoi, ce premier tome est vraiment très intéressant et prenant, même si je dois dire que c’est assez particulier, mais dans le bon sens du terme !

Ce premier tome met en scène la fille maudite du capitaine pirate qui va partir à la recherche de son père qu’elle ne connaît pas. Pour cela, elle va devoir parcourir un long chemin jusqu’aux mythiques mers d'Omerta. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire car elle doit se découvrir par elle même et se savourer.

Dans la 4e de couverture, il est dit qu’il s’agit d’une « Sorte d'Alice au pays des pirates » et c’est tout à fait vrai. Il y a un côté grandiloquent et farfelu comme dans le livre de Lewis Carroll, de même que dans les dessins qui y font fortement penser. Certains personnages ont des têtes démesurées, une attitude qui ne peut que faire penser à ce récit. Si l’univers de Lewis Carroll vous plaît, n’hésitez surtout pas à lire cette BD. C’est une histoire pleine d’aventures et de rencontres avec des personnages très intéressants et hauts en couleur, à l’image de ceux dans Alice d’ailleurs.

Les dessins sont magnifiques, très détaillés, c’est assez impressionnant à voir, on dirait des gravures (oui je copie la 4e de couverture mais en même temps c’est vrai !). Le regard parfois peut se perdre tant il y a de choses à voir sur une seule page, il faut donc prendre son temps et savourer pour pleinement apprécier et voir tout le travail qui est fait derrière.


En bref, un premier tome très intéressant et prenant avec un univers qui ne peut que rappeler celui d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll tant par les dessins que les situations parfois grotesques ou farfelues.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)