La Symphonie des Abysses, Livre 2 de Carina Rozenfeld

Quatrième de couverture

Divisé en deux parties, ce second volet raconte tout d'abord l'histoire d'Eyal, le personnage entrevu dans la ville de Portes à la fin du premier tome. On le suivra dans sa recherche de vérité, jusqu'à ce qu'il rencontre Abrielle, Sand et Cahill. Tous les quatre parviendront à dénicher des informations sur l'Anneau et comprendront enfin pourquoi il a été conçu. Malgré une réalité difficile à accepter, leur quête de liberté ne s'arrête pas à cette étape. En effet, un passage existe bel et bien dans le Mur et nos amis savent désormais ou il se trouve... Mais un peuple de gardiens veille jalousement sur cette entrée. Il leur faudra trouver un moyen de déjouer leur attention afin de parvenir de l'autre côté. La vérité sur la symphonie des abysses et l'identité de celui qui la chante pour eux est à ce prix...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier la Collection R de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié et qui clôt plutôt bien la série.

J’ai trouvé ce 2e tome un peu moins long que le premier à qui je reprochais sa construction, d’avoir toute l’histoire d’Abrielle pour ensuite passer à celle de Ca et Sa. Une alternance entre les deux points de vue aurait permis de mieux tenir le lecteur en haleine (selon moi, ce n’est qu’un avis personnel) pour éviter de faire traîner en longueur, surtout après la rencontre entre les 3 personnages arrivés à la moitié de l’histoire.

Dans ce 2e volume, nous découvrons un énième personnage, Eyal, à travers son quotidien, sa famille et de nouvelles règles établies. Ici les blancs et les noirs (pâles et sombres) ne se mélangent pas, et vivent de manière cloisonnée. J’ai trouvé cette première partie moins longue comme je le disais et un peu plus prenant. D’autant que l’arrivée d’Abrielle, Cahill et Sand accélère bien les choses et va bouleverser encore plus la vie d’Eyal. J’ai trouvé l’enchaînement plus rapide, cette attente m’a paru moins longue.

L’action est plus présente que le premier, mais il faut dire que sachant d’avance la manière dont l’auteur a écrit cette série, je savais mieux à quoi m’attendre en terme de contenu. J’ai pu ainsi me concentrer davantage sur ce qu’on apprenait et l’univers qui est construit. Il faut avouer qu’il est vraiment très prenant, sombre et affreux lorsqu’on découvre ce qu’il en est de tout ça. J’aime beaucoup aussi les réflexions qui en sont faites, cela donne matière à réfléchir et elle n’hésite pas à mettre en avant des sujets sensibles comme l’homosexualité, le racisme, la violence et la stigmatisation, etc. Ce livre mérite à être lu parce qu’il permet de faire prendre conscience de tout ça, de manière plus forte je trouve. Et il faut dire que lorsqu’on voit ses personnages, la manière dont ils ressentent tout ça, on ne peut qu’être touché et trouver cela injuste comment ils sont traités.

Mais lorsque les révélations arrivent, ce sentiment se renforce. Elles sont intéressantes et j’avoue que je n’avais pas spécialement pensé à ça concernant le Règlement intérieur ni les raisons qui ont poussé les hommes à les établir. Mais en soi c’est parfaitement « logique » et crédible, même si quelque peu répréhensible. On peut comprendre le choc et le désarroi de nos différents personnages lorsqu’ils se rendent compte sur quoi repose toute leur existence. Ce sentiment d’injustice est d’autant plus forte, surtout après tout ce temps.

Concernant les personnages, je ne parlerai que d’Eyal que nous découvrons ici, les autres restent fidèles à eux-mêmes et l’on voit une certaine évolution, que ce soit dans le caractère, dans les relations les uns avec les autres, etc. Eyal est un jeune métisse, qui du fait de ce mélange n’a pas les mêmes droits que les autres. Il aspire à une autre vie et est en quête de réponses à ses questions. C’est un personnage intéressant, j’ai beaucoup aimé son traitement et voir aussi les liens qu’il établit avec notre trio principal. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler.

En bref, un diptyque très intéressant que j’ai beaucoup aimé. Même si pour le premier j’avais un problème de rythme, je ne l’ai pas ressenti dans le deuxième. L’univers est juste génial, même si horrible, il est crédible et probable. Les personnages sont attachants et sympathiques. Le seul regret c’est la fin qui est un peu ouverte, on ne sait pas ce qu’il en est de l’avenir, mais ça, c’est souvent le cas dans les dystopie donc ce n’est pas gênant. Une série à découvrir !

Commentaires

  1. C'est une bonne idée pour le premier tome d'alterner les histoires, ça faisait un peu long même si j'ai bien aimé ^^ J'ai très envie de découvrir ce dernier tome même si c'est une fin ouverte et que je ne suis pas fan en général !!

    RépondreSupprimer
  2. Un coup de coeur ce deuxième tome <3

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec toi ! Je ne m'attendais pas non plus aux raisons du règlement, mais j'ai beaucoup aimé, car c'est quelque chose de nouveau dans ce genre. J'ai aimé les personnages et j'aime toujours autant l'écriture de cette auteure !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)