Forger le lien de Charlotte Bousquet (Lune et l'Ombre 2)

Quatrième de couverture

Échappant de justesse à Malco, Lune et Léo se réfugient chez la belle Rosalie et sa soeur, en bord de mer. Une parenthèse de douceur dans cette course effrénée... jusqu’à ce que Malco les rattrape. Cette fois, Lune ne veut plus fuir. Cette fois, Lune veut agir, vaincre ces ombres maléfiques et leur maître, qui la privent des couleurs de la vie et font souffrir sa mère. Pour cela, Lune doit retrouver une partie de son âme et réussir plusieurs épreuves au coeur d’une étrange ville-labyrinthe...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup aimé, même si une fois encore Charlotte Bousquet me fend le cœur…

Les événements de ce tome se déroulent peu de temps après la fin du premier, Lune et Léo se sont réfugiés dans un tableau avec Rosalie et ses sœurs, un peu de tranquillité mais qui ne durera que brièvement. En effet, Malco est à leur poursuite et les retrouvent, s’ensuit donc une fuite éperdue mais Lune en a assez de tout cela. Elle sait qu’elle doit agir et le vaincre pour retrouver une vie normale auprès de sa mère. Mais pour cela, elle va devoir se perdre dans les confins d’une ville-labyrinthe des plus étranges qui lui en apprendra beaucoup sur elle-même…

Charlotte Bousquet a le don de nous emporter en un rien de temps dans son univers, de nous captiver et nous livrer une histoire très intéressante. En soi, elle est plutôt simple, car on s’y attend en partie mais c’est efficace. Je n’ai pas su lâcher ce livre avant de l’avoir terminé pour savoir ce qui allait arriver à Lune et Léo. L’action est omniprésente de sorte que l’on ne puisse pas s’ennuyer. Les événements s’enchaînent avec un rythme frénétique, on passe d’un décor à l’autre – c’est le cas de le dire – et d’une ambiance à l’autre aussi. Au début, tout va bien, à peu près, jusqu’à ce que Malco débarque et là, c’est panique à bord, tout va très vite, il faut agir, réfléchir et trouver des solutions. Bref, de quoi passer un excellent moment avec ce livre.

L’univers s’enrichit un peu plus dans ce tome, on découvre davantage de choses, les raisons pour lesquelles Lune doit agir, ce qu’elle doit faire. J’ai trouvé ça intéressant, tout comme le fait que cela devienne plus sombre. Parfois cela fait froid dans le dos, une excellente idée car cela permet de redonner de l’intérêt à au livre, de ne pas rester sur un même schéma. J’ai dit que l’histoire était plutôt simple et qu’elle filait droit, mais Charlotte Bousquet emprunte tout de même des chemins semés d’embûches.

L’auteur fait plusieurs références à d’autres contes et j’ai bien apprécié cet aspect-là. Je trouve que ça rend le tout d’autant plus captivant et aussi plus sombre car elle ne prend pas ceux qui sont les plus drôles. La référence est des plus explicites donc vous n’aurez aucun mal à les retrouver.

Une fois de plus Charlotte Bousquet me fend le cœur. Pourquoi ? Parce qu’elle nous laisse sur une note horrible. Je déteste ses cliffhangers, cela m’énerve parce que ça me donne envie de lire la suite et qu’il faille toujours attendre que le prochain volume sorte pour savoir ce qui va se passer. Déjà dans le premier tome c’était affreux mais là, c’est encore pire. Heureusement, le troisième et dernier tome de la série sort dans peu de temps, l’attente était bien pire entre le premier et le deuxième. Mais quand même, ce n’est pas une raison pour nous faire ce coup-là à chaque fois.

Quant aux personnages, on voit là une bonne évolution, que ce soit dans la relation entre certains personnages, un peu de légèreté dans ce monde de brute ne fait jamais de mal ou bien dans les personnages eux-mêmes, notamment Lune. Elle gagne en maturité, au lieu de fuir et d’être apeurée, elle agit en réfléchissant, c’est bien elle est intelligente, même si évidemment tout cela lui fait peur. Il ne faut pas oublier qu’elle est jeune, mais elle sait où est sa place et son devoir, du moins elle l’apprend au fur et à mesure de l’histoire. Lune est une jeune fille courageuse qui fait tout cela par amour, ce qui est plutôt noble de sa part. Une héroïne des plus intéressantes à laquelle on s’attache très facilement.

En bref, un deuxième tome prenant et haletant à la hauteur du premier volume. Une bonne intrigue qui nous fait découvrir un peu plus son univers qui devient de plus en plus sombre. Des personnages qui gagnent en maturité et qui font preuve de courage. Une série à lire, tout simplement.

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé