Le bal de Mayfair d'Anne Barton (The Honeycote 3)

Quatrième de couverture

Angleterre, 1817
Lady Olivia a toujours su exactement ce qu’elle attendait de la vie. Et, avec son tempérament de feu et son esprit vif, elle n’a jamais eu de mal à réaliser ses rêves. Après avoir reçu une éducation allant au-delà des cours de broderie et de maintien, elle mène sa vie à sa guise dans le luxueux quartier de Mayfair. Mais, en amour, c’est une autre affaire… Car face à James Averill, le meilleur ami de son frère, sa belle assurance semble fondre comme neige au soleil. Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’y croire. Si James la regarde à peine, l’ignore au bal et la traite comme une enfant, c’est qu’il connaît mal son propre cœur, comme tant d’hommes. Un jour, c’est certain, il ouvrira les yeux. Mais, quand elle apprend que ce passionné d’archéologie va bientôt s’embarquer pour l’Egypte et passer deux années loin d’elle, Olivia comprend qu’elle n’a plus le choix. Si elle veut retenir James et le séduire, ce sera cet été ou jamais.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup aimé, même si je l’ai trouvé un chouïa en dessous du précédent.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite de sorte que l’on sait à quoi s’attendre.

L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, se laissant totalement emporter par les événements qui se déroulent. Alors en soi rien d’étonnant mais cela reste très plaisant. Ce tome est riche en rebondissement, beaucoup de révélations, des personnages qui se mettent à nu pour mieux les saisir. Le fait de les avoir entraperçus dans les tomes précédents nous permet de s’en faire une image mais d’être totalement centré sur eux affine les détails.

Mais je dois avouer que je l’ai trouvé un chouïa (mais vraiment un chouïa rien de préjudiciable) en-dessous du précédent du fait qu’il n’y a pas trop d’attrait pour la romance. Elle est dans l’ensemble plutôt bien faite mais je l’ai trouvée trop rapide à mon goût. Ce que je préfère c’est quand les personnages se cherchent, jouent au chat et à la souris, sauf que là, tout allait trop vite. Ce n’est pas du fait d’Olivia parce qu’on sait depuis longtemps qu’elle est amoureuse de James (depuis le premier si je ne dis pas de bêtises) mais lui, il n’éprouve aucun sentiment pour elle et du jour au lendemain, il est amoureux. J’ai eu un peu de mal à y croire, c’était trop facile alors qu’il ne semblait pas si séduit que ça, et par la suite, il se languit d’elle… Mouais, peu mieux faire, dans les deux tomes précédents, c’était bien plus subtile ! Pourtant ça partait super bien car on voit une Olivia prête à tout, à foncer tête baissée et on verra les conséquences qu’ensuite. J’ai adoré cette entrée en matière, elle donne le ton mais parfois il y a des petits moments de flottement.

Après, cela ne m’a pas empêché d’avoir pris plaisir à découvrir cette histoire qui reste mignonne et sympathique mais elle ne m’aura pas autant transportée que les précédentes alors que je m’attendais avec impatience. Le fait que ce soit Olivia qui soit mise en avant, j’avais envie justement de voir comment elle allait mettre le grappin sur James. De bonnes idées mais parfois trop rapides. Mais je dois lui rendre justice, l’auteur a tout de même semé suffisamment d’embûches par la suite pour qu’il y ait un regain d’intérêt. Le manque de communication fait qu’ils se retrouvent tous les deux dans des situations compliquées mais ça n’en reste pas moins touchant et parfois énervant, mais dans le bon sens du terme. Si tout coulait de source, il n’y aurait aucun intérêt à lire ce livre, il faut l’avouer. La fin prête à sourire, tout est bien qui fini bien, comme à chaque fois mais cela reste très bien ainsi.

Les personnages sont intéressants, Olivia a un tempérament de feu et là, je dois avouer qu’on la voit dans toute sa splendeur, même si parfois j’aurai aimé que son caractère explose davantage. Mais elle ne manque pas de piquant. Elle ose et on voit qu’elle est prête à tout pour parvenir à ses fins, à savoir garder James auprès d’elle et conquérir son cœur. Pour l’époque c’est plutôt cocasse !

Quant à James, on ne peut que l’apprécier, un parfait gentleman qui tente de rester à sa place, de ne pas trop s’impliquer sauf qu’il faut avouer qu’avec Olivia, garder son sérieux et ses distances, cela devient compliqué et quand elle commence à battre le chaud et le froid, il ne sait plus que penser de tout ça. Malgré sa force, on voit aussi ses faiblesses, il les reconnaît et cela le rend d’autant plus touchant et humain. Un personnage intéressant qui saura nous surprendre, tout comme Olivia d’ailleurs.

En bref, un tome que j’ai trouvé un peu moins bon que le précédent du fait qu’il n’y a pas eu suffisamment de jeu pour moi entre les personnages. Cependant leur chemin est semé d’embûches de sorte que tout ne soit pas gagné d’avance. De nombreux rebondissements et révélations pour donner de l’intérêt à cette histoire. Des personnages toujours aussi attachants et plein de fougue qui vont nous présenter une romance des plus chaleureuses. Une série définitivement à suivre car elle est très plaisante. Il me tarde de lire la suite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé