Rébellion d'Andrea Cremer (Le Secret de l'inventeur 1)

Quatrième de couverture

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…
Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres enfants de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la Cité Flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.
Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, auprès de ses compagnons de lutte, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses camarades, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats cuirassés, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Lumen de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

Je dois l’avouer, la première chose qui m’a plu dans ce livre est cette couverture que je trouve magnifique et l’intérieur de l’ouvrage l’est tout autant car chaque première page de chaque chapitre a une décoration assez spécifique. Mais je vous laisse la découvrir, je trouve, en tout cas, que le rendu est super beau, faisant ainsi de Rébellion un ouvrage de qualité.

Etant donné que l’auteur était en dédicace au salon du livre de Paris, je me suis dépêchée pour le lire, en fait par manque de temps, je n’ai pas pu le commencer avant le jour de la rencontre. Mais au final, cela n’a pas été dérangeant puisqu’en arrivant au Salon j’avais déjà lu 140 pages de l’ouvrage, me donnant une « bonne » idée du contenu. Et le livre a été au final terminé le lendemain.

C’est donc dire à quel point il se lit très vite et très bien. L’écriture d’Andrea Cremer est des plus agréables et on rentre dans l’histoire avec facilité, même si je dois l’avouer qu’elle nous lâche dans un univers dont on ignore tout mais qu’on apprend à connaître au fur et à mesure des pages.

J’ai bien aimé cet aspect, que l’on nous largue un peu sur le début mais tout en apprenant les informations au fur et à mesure lorsque cela s’avère nécessaire pour ne pas non plus nous laisser dans le flou le plus total. C’est un univers des plus intéressants qui mélange plein d’éléments différents, créant ainsi quelque chose d’assez unique et très intriguant. Il s’agit d’un steampunk, donc nous sommes plongé en plein XIXe siècle où l’ère de l’industrie et des machines bat son plein mais l’auteur ne se cantonne pas qu’à cela. Déjà, l’histoire ne se déroule pas en Angleterre mais aux Etats-Unis, cela change quelque peu la donne, même si l’Empire Britannique n’est pas très loin derrière. Il y est parfois aussi question de religion, mais qui est légèrement changée et où la mythologie n’est jamais très loin. J’ai bien aimé ce mélange là, je l’ai trouvé intéressant et assez logique étant donné le monde dans lequel nous sommes plongés.

Pour ce qui est de l’intrigue, je l’ai trouvée plutôt bonne et bien menée. L’action et les moments plus calmes s’alternent habilement de sorte qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Il faut bien souffler de temps en temps sinon on n’aurait pas le temps de suivre et de l’autre, pour éviter trop un relâchement, l’action se revient pour donner un coup d’adrénaline. Là, l’auteur a plutôt bien géré, je trouve.

Ce premier tome nous permet de voir les enjeux, l’univers, alors même s’il y a de l’action, je l’ai trouvé dans l’ensemble plutôt tranquille, en même temps, le but premier est de savoir qui est Grave, cet adolescent qui ignore tout de lui jusqu’à son nom. Pour ce qui est des révélations à son propos, je dois avouer que j’imaginais quelque chose du genre, d’assez approximatif mais pas tout à fait cela non plus. En tout cas, j’ai trouvé l’idée bonne maintenant reste à savoir ce que l’auteur va en faire de tout ça.

Quant à la fin, c’est juste affreux de nous laisser en plan de cette manière. D’un côté ça m’énerve parce que je n’ai pas la suite donc je ne peux pas savoir et de l’autre, je trouve ça finement joué. Evidemment, cela nous donne très envie de lire la suite, donc il va falloir être patient. Vous voilà prévenus.

Pour ce qui est dans la partie plus « romance », oui, il y en a très souvent dans ce type d’ouvrages, je dois dire que je l’ai trouvé un peu rapide. Je me doutais bien du chemin qu’allait prendre l’auteur (et là ça change grandement et ça fait du bien !) mais on arrive trop facilement à cette conclusion. J’aurai aimé avoir peut-être un peu plus de détail pour que ce soit un peu plus crédible à mes yeux, mais bon, l’auteur n’a pas non plus trop joué sur la carte romance pour son roman mais plutôt sur l’action et l’univers, ce qui en soi n’est pas plus mal mais bon là, elle a peut-être été trop sur la facilité. Mais ça reste mignon, pourquoi pas, je suis curieuse de voir la suite.

Quant aux personnages, je les ai trouvés intéressants et attachants, notamment Charlotte qui est l’héroïne première de cette histoire. Elle n’a pas la langue dans sa poche, elle veut agir et prouver qu’elle peut être aussi forte que son frère. Mais elle a aussi ses faiblesses, cela la rend très humaine donc on peut facilement se retrouver en elle. Ash ou Jack sont tous les deux intéressants aussi, ils cachent bien des choses et comme Charlotte, j’étais quelque peu frustrée de ça et j’avais envie de savoir ce qu’ils mijotaient, je n’ai pas été déçue.

En bref, un premier tome intéressant avec un univers bien particulier mais qui m’a bien plus. Je n’aurai pas été contre plus de détails mais je suis sûre que cela arrivera dans la suite. L’intrigue est bonne et bien menée, j’ai passé un très bon moment dans cette lecture et je suis curieuse de savoir ce qui va arriver à tout ce beau monde. La fin est frustrante mais au moins c’est efficace pour donner envie. Quant aux personnages, rien à redire, il y a quelques évidences mais cela passe plutôt bien, même si du côté de la romance je n’aurai pas été contre plus de détails pour que ce soit encore plus crédible. Bref, ma conclusion est sensée être courte, un bon premier tome qui donne envie d’en savoir plus. A lire !

Commentaires

  1. J'ai aussi été tout d'abord attirée par la couverture qui est très belle avec du relief. Et je suis bien d'accord avec vous, l'auteur, après nous avoir présenté tout le monde, nous laisse sur notre faim !! Vivement le tome 2...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)