De plumes et de feu de Melissa Grey (The Girl at Midnight 1)

Quatrième de couverture

Sous les rues de New York, cachés aux yeux du monde, vivent les Avicens, une ancienne race d'êtres mi-hommes mi-oiseaux. Aucun humain ne les a jamais vus. A part Echo, une orpheline qu'ils ont recueillie.
Alors, quand la guerre ancestrale contre les Darkharin, un peuple mi-homme mi-dragon, menace à nouveau, Echo accepte sans hésiter la mission qu'on lui confie : trouver l'Oiseau de Feu, un artefact que l'on dit chargé d'un grand pouvoir. Mais la jeune fille n'est pas la seule à convoiter l'objet, et Caius, l'étrange jeune homme qui accepte de l'aider, pourrait bien être le plus grand danger pesant sur cette quête...

A PARAÎTRE LE 18 JUIN 2015

Mon avis

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent plutôt vite pour qu’on sache à quoi s’en tenir.

De plumes et de feu est le premier tome d’une série qui a l’air plutôt prometteuse. J’ai bien apprécié cette histoire qui est plutôt simple en soi mais efficace. L’univers dépeint par Melissa Grey est original et intéressant.

Nous avons affaire à des êtres mi-homme et mi-oiseaux, les Avicens ainsi qu’à des êtres mi-homme mi-dragons, les Darkharins qui se vouent une guerre depuis des siècles. Mais chacun d’eux ont envie que cela cesse, du moins certains membres des communautés. Et afin d’y mettre fin, seuls l’Oiseau de feu sera en mesure de les aider mais ce n’est qu’un mythe, une légende, ou peut-être pas… Nous sommes uniquement plongés dans l’univers fantastique, en dehors d’Echo, nous ne voyons jamais d’humain et du coup cela change de la YA habituelle où l’on a la découverte du secret de l’autre, etc. Cela paraît normal, d’une certaine manière, comme dans un livre de Fantasy. C’est plutôt agréable d’être plongé directement dans le surnaturel et de voir les personnages évoluer.

L’écriture de l’auteur est agréable à lire, assez fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire et qui explique pourquoi le livre n’aura pas fait long feu entre mes mains.

L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action pour qu’on ne puisse pas s’ennuyer. Les moments de pauses sont les bienvenues et servent en général à en apprendre plus pour mieux comprendre le monde dans lequel nous sommes immergés. Concernant la trame narrative, il s’agit avant tout d’une recherche, celle de l’Oiseau de feu, c’est en cela que c’est plutôt simple mais c’est bien fait. Cette quête va regrouper des personnages assez hétéroclites et inattendus, ce qui donne un intérêt nouveau à l’histoire, des ennemis devant collaborer, cela est toujours intéressant puisqu’on se doute bien que les a priori des uns et des autres vont changer et quelque peu évoluer.

On s’attend à un certain nombre de choses, dans l’ensemble c’est plutôt prévisible mais j’avoue qu’à certains moments j’avais d’autres hypothèses en tête, donc quelque peu surprise tout de même par la tournure des événements.

La narration à la troisième personne nous permet de suivre certains membres de chaque communauté, chez les Avicens, nous suivons Echo, cette jeune humaine recueillie par l’Ala et chez les Darkharins, Caius. Ainsi, nous savons ce qui se trame dans chaque clan. Cela peut être un point fort et un point faible également parce que nous lecteurs en savons plus que les autres personnages, du coup vers la fin de l’ouvrage, la grande révélation n’a aucun impact sur nous puisque nous le savions déjà mais en a une forte sur les personnages. Avec un seul point de vue, cela aurait pu être une des grandes révélations. Mais bon, ce n’est pas trop gênant en soi.

Les personnages sont dans l’ensemble attachant et sympathique, que ce soit l’Ala bien mystérieux personnage qu’on ne parvient pas totalement à saisir, Echo, cette jeune humaine qui a bien plus de courage qu’il n’y paraît et qui va devoir tout porter sur ses épaules. Ou encore Jasper qui est vraiment très étrange mais qui saura apporter une touche de fraîcheur et de gaité dans toute cette affaire. Il est là pour détendre un peu l’atmosphère et apporte un petit plus à l’histoire. Il y a une grande part de mystères et j’avoue que c’est surtout dû au personnage de l’Ala dont nous ne savons rien. sa relation avec Echo est particulière à la fois amie et mère, elle tient une grande place dans l’histoire et pourtant, on ignore tout d’elle et j’avoue que c’est quelque peu frustrant.

En bref, De plumes et de feu est une bonne découverte, j’ai passé un bon moment en compagnie des Avicens et Darkharins, je suis très curieuse de découvrir la suite de l’histoire puisqu’étant donné les événements, cela promet des choses intéressantes.

Commentaires

  1. Il a l'air super sympa. Sa couverture m'intrigue ! C'est cool que tu l'aies reçu avant sa sortie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est sympa, pas le livre le plus extraordinaire mais ça se laisse lire. Pratique de bosser en librairie ;)

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air vraiment sympa ! En plus, la couverture ne gâche rien ! ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé