Les énigmes du Carnet Magique de Chantal Cahour (Carnet Magique 2)


Quatrième de couverture

À sa mort, mamie Apollonia, une vieille voisine, lègue à la mère de Max un carnet, une loupe et un collier. Mais il ne s’agit pas d’un collier ordinaire, celui-ci est magique, il permet de faire des rêves qui annoncent l’avenir ! Grâce aux instructions du carnet, on peut empêcher les catastrophes annoncées par les rêves prémonitoires. Mais le problème, c’est que la mère de Max refuse catégoriquement de croire aux phénomènes magiques. Après bien des péripéties, Max, aidé de sa copine Margaux, ont réussi à suivre les instructions du carnet et à empêcher les premières catastrophes. Finalement c’est Margaux qui a hérité du collier et du don de faire des rêves prémonitoires.
Un jour, la fillette rêve que lors d’une finale de tournoi de tennis, une femme tire des coups de feu sur le père de Max pendant qu’il est en train d’interviewer la championne. Bien que fou d’inquiétude, le garçon sait qu’il y a un moyen d'empêcher le drame mais, pour cela, il lui faudra suivre à la lettre les instructions compliquées d'un carnet magique. Et le problème, c’est de les comprendre...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Oskar de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien aimé dans l’ensemble. C’est une petite série mignonne, plutôt efficace dans le genre qui se lit bien et vite.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, et fait même un petit topo sur le premier tome pour ceux qui éventuellement ne l’auraient pas lu.

J’avais pu lire le premier tome : Fantôme et Carnet magique qui m’avait plu, donc je n’ai pas hésité à lire cette suite pour savoir ce que cette nouvelle aventure allait réserver nos deux compères, Max et Margaux qui se retrouvent tout deux dotés de « pouvoirs » grâce aux affaires de mamie Apollonia.

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée, on se laisse facilement embarquer dans cette nouvelle aventure où nos deux héros vont devoir trouver une solution pour que le père de Max s’en sorte. Mais pour cela ils vont devoir trouver un objet qui semble introuvable mais c’est sans compter une aide inopinée qui va les mettre sur la voie.

L’action arrive dès les premières pages et est omniprésente, en même temps, le livre est assez court (144 pages) donc il faut être efficace et ce, dès le départ pour ne pas décrocher. Ce serait tout de même dommage sur un si petit ouvrage mais qui fait son office (vous n’êtes pas sans savoir que je préfère de loin les gros pavés). C’est plutôt simple comme histoire, il faut le dire mais c’est efficace. On passe un bon moment de lecture, comme Max et Margaux, on se demande comment ils vont faire pour mener à bien leur mission alors que de nombreuses embûches se dressent sur leur chemin.

En bref, ce 2e tome du Carnet Magique est bien sympathique, j’ai pris plaisir à retrouver Max et Margaux dont la relation commence à changer, c’est mignon et les voir se serrer les coudes pour mener à bien leur mission même si elle ne semble pas toujours des plus faciles. Un bon moment de lecture sans prise de tête qui plaira aux plus jeunes qui veulent se lancer dans des petites énigmes avec une touche fantastique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)