Cette fois c'est l'internat ! de Jo Witek (Mentine 2)

Quatrième de couverture

Exclue.
Cette sentence est tombée en novembre, à quelques jours de mon anniversaire. J'allais avoir treize ans, j'étais déscolarisée, et sur le champ de bataille de ma vie, une survivante : Johanna Estamplade, ma seule amie !
L'idée de papa m'a fait l'effet d'une douche de glaçons. Sa super trouvaille était un internat spécialisé, une usine à grosses têtes. Une école où on allait me transformer en petit singe savant.
Adieu Johanna, adieu toute ma vie, je pars en Suisse étudier...

Mon avis

J’avais bien apprécié Privée de réseau !, le premier tome de Mentine où l’on découvrait une jeune fille surdouée qui tentait par tous les moyens de s’intégrer. Pour cela, elle cachait ses facultés et faisait aussi exprès d’avoir de mauvaises notes, ce qui lui avait valu d’aller en « vacances » au fin fond du Larzac chez un ami de sa grand-mère.

Cette fois-ci nous la retrouvons à la rentrée, tout va bien jusqu’au où au moins de novembre, sa meilleure amie sort avec le garçon de ses rêves et là, Mentine voit rouge et se retrouve exclue de son collège. S’ensuit une suite de catastrophes et de problèmes qui vont la mener à l’exclusion…

Ce que j’ai apprécié dans Cette fois c’est l’internat c’est que l’on aborde différents sujets qui peuvent toucher les adolescents. La jalousie se met en place quand sa meilleure amie sort avec le garçon de ses rêves, leur amitié brisée, les premières rumeurs et humiliation vont commencer ainsi que le harcèlement. A cause de tout cela, Mentine se retrouve exclue et la seule manière pour elle de s’en sortir est d’aller dans un internat en Suisse pour être parmi des gens comme elle, des surdoués.

C’est une histoire très touchante et drôle à la fois. Contrairement à #Scandale qui m’avait énormément déçue dans son traitement du harcèlement scolaire, dans Cette fois c’est l’internat j’ai trouvé que c’était bien mieux traité. Même s’il y a un côté drôle et léger, on sent tout de même le désarroi de Mentine qui s’effondre totalement à cause de tout ce qui lui tombe dessus. Rien que pour ça, j’ai trouvé ça bien plus crédible que le livre d’Ockler, qui banalisait trop la situation. Ici, j’ai bien ressenti la peine de Mentine, sa colère et son sentiment d’injustice.

Même si Mentine traite de sujet très actuel et difficile, il n’empêche que cela reste drôle et léger. On y découvre aussi les premiers émois amoureux, la gêne que cela peut occasionner et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est complètement gauche et a dû mal à accepter la vérité. Mais ça ne la rend que plus touchante, on compatit à ses problèmes et vu son âge et son expérience, on ne peut que la comprendre.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Je l’ai lue d’une traite, avide de savoir ce qui allait lui arriver. C’est assez addictif, simple mais efficace et je conseille vraiment cette série.

En bref, Cette fois c’est l’internat est une suite très réussie et à la hauteur du premier. J’ai passé un très bon moment en compagnie de Mentine et j’avoue que je suis très curieuse de la redécouvrir dans une nouvelle aventure dans sa nouvelle vie. Une série drôle et légère qui n’oublie pas pour autant de traiter de sujets plus difficile qui pourront parler aux adolescents.

En Partenariat avec

Commentaires

  1. Wouah... tu m'intrigue beaucoup avec ce roman. J'adore la couverture en plus. Je ne connaissais pas du tout cette saga, mais je la note avec plaisir ! Merci encore pour cette découverte !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé