Les intrus de Lauren Oliver

Quatrième de couverture

À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. 
Mais la bâtisse est hantée. 
Hantée par des souvenirs d’enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun, en espérant qu’un jour, enfin, ils pourront quitter les lieux à tout jamais. 
La très guindée Alice et la cynique Sandra, toutes deux mortes depuis longtemps, sont peu disposées à laisser la place aux nouveaux occupants. Les deux fantômes jouent des coudes pour rester maîtresses de leur propriété au travers de laquelle elles communiquent : escalier qui grince, radiateur qui siffle et ampoules qui grésillent remplacent les mots pour communiquer avec les nouveaux locataires. Mais bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à des vérités douloureuses…

Mon avis

Voici le dernier-né de Lauren Oliver, une auteure que j’aime beaucoup car elle a des univers assez particulier et une écriture qui nous transporte. J’avais beaucoup aimé Absences dont la fin m’avait étonné. J’étais très curieuse de découvrir ce livre surtout avec un tel pitch, les histoires de fantômes et de famille en général ça me plaît et je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue.

Les intrus est une histoire originale et remplie de mystères. On se laisse aisément bercer par la plume de l’auteure qui est toujours un régal et par les différentes narrations qui apporte un vrai plus à ce récit.

En effet, nous suivons à la première personne deux narratrices, deux fantômes, Alice et Sandra qui nous racontent à leur manière tout ce qui se passe dans cette maison. Et elles y vont de leur petit commentaire qui est parfois cynique, surtout pour Sandra ce qui amène une certaine dynamique au texte et par moment une légèreté car les circonstances de la présence de cette famille est plutôt malheureuse puisqu’il s’agit de la suite d’un décès. Sandra est la plus froide par rapport à Alice et apparaît plus antipathique au premier abord. Ce sont deux personnages clés et même si on ne les voit pas, elle n’en reste pas moins très présente et ajoute une dimension très spéciale à ce récit.

Nous suivons également à la troisième personne chacun des membres de la famille de Richard Walker, l’ex-femme, la fille, le fils et la petite-fille venus mettre de l’ordre dans ses affaires suite à son décès. Là encore, nous avons un panel de personnages vraiment très spécifiques. Je ne vais pas trop détailler pour vous laisser les découvrir et vous faire votre avis directement sur eux mais voilà, il faut savoir qu’ils ont des traits de caractères bien précis et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est une drôle de famille… Euphémisme quand tu nous tiens… La seule personne qui semble normale c’est Amy, la petite-fille de 6 ans. Franchement, je ne m’attendais pas à rencontrer de tels personnages qui malgré leurs défauts – et croyez-moi il y en a plus d’un – on s’y attache quand même. On apprend à les connaître et à les apprécier malgré tout, notamment pour ce qui est du fils.

Cette histoire est avant tout une affaire de famille, on y découvre plein de secrets et peu à peu on se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche. L’aspect surnaturel au final n’est qu’un prétexte mais pas l’essentiel de ce livre. Ne vous attendez donc pas à un livre fantastique, ce n’en est pas vraiment un, à mon sens, même si l’aspect fantôme est présent.

C’est un livre assez atypique mais avec lequel il faut totalement s’abandonner, suivre de près tout ce qui se passe, comme si nous étions nous-mêmes des intrus et espionnons cette famille. Pour cela la narration est vraiment bien faite car on s’immisce au cœur même de ce foyer où de nombreuses choses se sont déroulées dans le temps…

D’ailleurs, le découpage du livre est intéressant pour cela car il est formé d’une dizaine de parties dans lesquelles nous découvrons tour à tour les pièces qui composent la maison en commençant par la cuisine. On a l’impression de visiter cette demeure, comme si nous en faisions le tour du propriétaire et qu’à chaque instant nous découvrons un secret, quelque chose qui se trame sous ce toit.

Les narratrices Sandra et Alice racontent aussi leur histoire, leur lien avec cette maison ce qui fait que l’on a pas mal de flash-back mais qui explique un certain nombre de choses. C’est vraiment intéressant à suivre et de voir les liens qui se construisent peu à peu.

Il faut savoir que c’est surtout un livre d’ambiance. Ne vous attendez pas à de l’action pure et dure. C’est plutôt lent il est vrai mais je l’ai trouvé très intriguant et prenant malgré tout. J’ai été happée un soir et j’ai lu pendant des heures et sans m’en rendre compte les pages défilaient toutes seules ce qui fait que le livre a été lu très rapidement. Sans compter que l’ambiance créée intrigue vraiment et donne envie d’en savoir plus sur cette famille déconstruit ou bien l’histoire de ces deux fantômes qui cachent aussi un passé assez troublant.

En bref, Les intrus est un roman surprenant qui m’a happé du début à la fin. J’ai vraiment adhéré à cette histoire et je dois avouer que par moment j’imaginais des choses bien pires que ce que je pouvais lire, bien plus glauque mais cela n’en reste pas moins intéressant.

Commentaires

  1. Lauren Oliver est l'une de mes auteurs chouchou du coup, il faut absoluement que je lise ce livre. Il a l'air vraiment particulier et très différent de ce que j'ai pu lire d'elle avant (il me reste encore Absences à lire, d'ailleurs...), mais je fais confiance à son écriture et à la façon dont elle a de nous faire voyager dans ses récits, et de nous faire aimer ses personnages. Ton avis me conforte dans mon idée de l'acquérir et de le lire bientôt (ou au moins cette année ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'aime beaucoup son écriture et sa manière de raconter des histoires. J'ai trouvé ce livre intéressant pour ma part :)

      Supprimer
  2. Celui-ci est dans ma PAL, j'ai hâte de le découvrir (^-^)

    RépondreSupprimer
  3. J'étais déjà intrigué par le roman... J'ai découvert cette auteure grâce à sa série Délirium dont le tome 2 est dans ma PAL. J'aime son écriture tout comme toi! Mais je dois dire que ton avis ravive mon envie de découvrir ce dernier. Vivement le moment où j'aurai l'occasion de le sortir de ma PAL !

    RépondreSupprimer
  4. Je vais bientôt le découvrir, il est dans ma PAL et tu me motives bien :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]