Le Top / Flop du Mois ! (Janvier 2016)


Explication

Voilà un petit bilan mensuel (sauf pour l'été ça regroupera Juillet et Août) sur les TOP et FLOP de mes lectures. Étant donné le nombre de livres que je lis par mois (entre 20 et 25 généralement) difficile de s'y retrouver dedans, surtout quand on ne suit pas quotidiennement. Ce petit bilan permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plus (excellente lecture / coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détesté (si, ça arrive) / FLOP.

Chaque article sera donc composé du titre du livre et du lien de la chronique pour ceux qui voudraient en savoir plus, de la couverture et 4e de couverture du livre (que je peux réduire si elle spoile et dans ce cas là, je le spécifie), ainsi qu'une petite phrase pour vous donner envie (ou pas) de lire le livre.

*-*
J’ai donc lu pour le mois de janvier 19 livres... dont 15 Romans et 2 Albums, 1 BD et 1 cahier d'activité (pas fini mais commencé car je ne compte pas le finir dans une soirée). Je reprends doucement le rythme, c'est bien mieux que ces derniers temps, sachant que j'ai lu pas mal de pavé qui m'ont pris du temps. J'ai eu de bonnes lectures, voire excellente donc ça fait plaisir de constater ça.

Evidemment, je le dis et le répète à chaque fois, il ne s'agit que d'une sélection mais j'ai lu des suites bien sympathique comme le tome 3 de Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger ou d'autres livres surprenant comme Les intrus de Lauren Oliver qui m'a bien plu.


TOP

CATÉGORIE YOUNG ADULT

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley > CHRONIQUE

Un roman touchant qui parle de la ségrégation - intégration et de l'homosexualité que je vous conseille.


Deux jeunes filles vont braver leur entourage respectif pour vivre librement.
Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges?
1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Je t'ai rêvé de Francesca Zappia > CHRONIQUE

Un roman surprenant entre rêve et réalité... Saurez-vous faire la différence ?
J'ai beaucoup aimé cette histoire que je vous conseille car il y a une atmosphère particulière et des personnages attachants et touchants.


Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ?
Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’ou peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’ou pouvons-nous la croire ?

Ville noire de Stéphane Michaka (Cité 19 1) > CHRONIQUE

Un premier roman surprenant qui m'aura bien plu. Je ne m'attendais pas du tout à ces révélations, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Faustine. Je vous conseille aussi.


Paris 2013. Faustine, la fille du gardien-chef du musée d’Orsay, vit son adolescence entre ses amis de lycée et le musée où elle flâne le soir après la fermeture. Son univers s’écroule quand des policiers frappent à sa porte pour lui annoncer la mort de son père. Ce dernier se serait jeté du haut de la tour Saint-Jacques. Après avoir dû l’identifier à la morgue, Faustine, assaillie de doutes et de questions, décide de mener l’enquête et de retourner sur les lieux de l’accident. Mais en chemin, elle chute dans un tunnel du métro...
Réveillée sans repère chronologique, elle se retrouve dans le Paris du XIXe siècle. Faustine veut survivre et surtout trouver un moyen de regagner son monde. Alors, dans un milieu un peu hostile, elle change son identité pour devenir Faustin et s’engager comme journaliste au Petit Journal.
C’est sous ces traits qu’elle va se mettre sur la piste d’un assassin sanguinaire… Et tenter de retrouver son père.

CATÉGORIE NEW ADULT

♥♥♥ Ugly Love de Colleen Hoover > CHRONIQUE

Un roman absolument magnifique et déchirant que je ne peux que vous conseiller, c'est mon coup de coeur de ce début d'année !


Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?
FLOP

Stellmarya de Sierra Juliet (Physalis 1) > CHRONIQUE

Un roman assez décevant pour moi, j'en attendais plus et on voit que c'est un premier roman, il y a trop de facilité, pas assez d'approfondissement pour que je puisse adhérer.



Stellmarya représente l'unique espoir des peuples de Physalis, un monde parallèle parmi bien d autres. Elle est la Sang-Mêlée, celle qui conduira à la préservation des Mondes ou à leur anéantissement. Accompagnée de ses amis, elle devra se lancer dans une dangereuse aventure et lutter contre un terrible ennemi dont elle ne sait rien. En ce monde nouveau pour elle, qui ignorait jusqu'alors son existence, il lui faudra se battre pour rester vivante, et maîtriser les capacités associées à sa véritable nature. Car Stellmarya n'est pas une humaine...


Commentaires

  1. Sur tes 3 coups de coeur, 2 étaient également des coups de coeur chez moi auparavant ( Des mensonges dans nos têtes, Cité 19) et j'ai bien envie de lire Je t'ai rêvée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le seul vrai coup de coeur c'est Ugly love mais les autres sont bien sympa :) pour ça que j'ai voulu les mettre en avant

      Je t'ai rêvé est assez surprenant et bien fait. Une jolie histoire :)

      Supprimer
  2. Ouahou coup de cœur pour la couv de Je t'ai rêvé et après avoir lu le résumé... Ben jle met dans ma wish-list direct !
    Merci pour la découverte ^^
    Je te souhaite un très bon mois de février !
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah UGLY LOVE c'est THE livre ♥♥ un de mes préférés de Colleen Hoover!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais tellement ! je n'imaginais pas ça et pff mon pauvre petit coeur

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet