De la préhistoire à la Renaissance de Marion Augustin et Bruno Heitz (L'Histoire de l'Art en BD 1)

Quatrième de couverture

Qu’est-ce que l’Art ? Comment sont nées les premières œuvres ? Pourquoi certaines ont-elles traversé les siècles, quand d’autres sont tombées dans l’oubli ? Comment vivent et travaillent leurs créateurs ?
Précise, vivante, impeccablement documentée, mise en scène avec bonheur par Bruno Heitz, L’Histoire de l’Art en BD propose un immense voyage dans le temps, à la découverte de la création artistique, de ses œuvres et ses auteurs, peintres, sculpteurs et architectes.
Ce premier tome aborde chronologiquement : La Préhistoire (les peintures rupestres, les mégalithes), L’Egypte, La Grèce et la Rome antiques, Le Moyen Âge (les cathédrales) et les débuts de la Renaissance en Italie (Giotto, Botticelli...).

Mon avis

J’ai découvert cette série de documentaires en travaillant en librairie (lors de mon apprentissage) mais sans en avoir lu un en entier. Je les avais juste feuilletés pour voir le contenu et me rendre compte de ce que c’était, sachant qu’on m’en avait dit du bien. Les premiers volumes sortis dans le genre sont dédiés à l’Histoire, notamment de France à travers différentes périodes à chaque volume. Ce sont de très bons documentaires assez originaux puisque loin du format traditionnel avec texte et image, ils sont présentés ici comme des BD.

J’étais très curieuse de découvrir cet ouvrage dédié à L’histoire de l’art car j’ai pu l’étudier – j’ai une Licence dans ce domaine pour tout vous dire – donc je voulais voir de quelle manière cela pouvait être abordé en BD pour des enfants et le résultat est très concluant !

Ce premier volume retrace donc l’art à partir de la préhistoire jusqu’à la Renaissance, une longue période où les changements sont considérables et c’est à travers une « histoire » que nous pouvons découvrir tout cela.

En effet, nous faisons la connaissance de deux enfants qui viennent chercher leur grand-père à une des gares de Paris. Rapidement une visite culturelle s’impose dans la ville et l’art est abordé car les enfants veulent savoir ce qui est moderne ou pas. Ainsi leur grand-père leur explique la naissance de l’art et ce, dès la préhistoire avec la fabrication d’outils / bijoux, etc., puis l’écriture ou encore le dessin, comme ceux qu’on a pu retrouver dans les grottes de Lascaux. S’ensuit un échange de questions / réponses entre les enfants et leur grand-père qui peu à peu avance dans le temps pour évoquer les changements qui ont eu lieu dans le milieu artistique. Il s’agit de l’art au sens très large du terme puisqu’il y est aussi bien question de l’architecture que de la sculpture, la peinture, la tapisserie, etc.


Entre chaque période charnière : préhistoire / antiquité / moyen-âge / renaissance, une petite chronologie est insérée pour évoquer les principaux événements qui ont eu lieu durant cette période. Un rappel n’est jamais inutile car après tout si l’art évolue c’est bien souvent parce que dans l’Histoire un fait a permis ces changements. Par exemple dans l’Antiquité, lorsque l’empereur Constantin s’est converti au catholicisme, les édifices religieux ont pris une nouvelle forme et cela nous a amené à la forme des églises que nous connaissons aujourd’hui : la croix. Il y a donc cause à effet entre l’Histoire et l’art donc il est nécessaire de replacer tout ça en contexte en amont. D’autres rappels ont lieu à travers la BD en fonction des innovations qui ont pu voir le jour au fil du temps.


Le fait que ce soit le grand-père qui raconte à ses petits-enfants l’évolution de l’art, il y a un côté très oral qui facilite la compréhension et qui, je pense, facilitera également la mémorisation. On n’a vraiment pas la sensation de lire un documentaire au sens strict du terme, pas comme si c’était un manuel d’Histoire. Ce qui, il faut l’avouer, serait être lourd et ennuyeux. Sans compter le format même du livre : la BD qui donne une nouvelle dynamique au documentaire car il y a moins de « blocs de textes » qui pourraient impressionnés.


Néanmoins, ce n’est pas parce que c’est de la BD qu’il n’y a rien à lire, bien au contraire ! Le texte reste assez conséquent mais cela paraît plus simple et moins dense qu’un documentaire traditionnel. Visuellement c’est plus agréable et je pense que bon nombre d’enfants seront davantage attirés par cette forme-ci car cela paraît plus simple.

Mais ce n’est pas pour cela que le contenu l’est. Bien au contraire, on voit que l’auteur s’est bien documenté pour évoquer tout cela. C’est très riche en information et la mise en page aide à donner beaucoup d’éléments sans que ce ne soit trop lourd. Une très bonne chose car cela fait de cette BD un documentaire très complet et accessible pour les plus jeunes (à partir de 9/10 ans).

Le petit plus est qu’à la fin de l’ouvrage nous pouvons voir les œuvres évoquées en photos avec quelques explications supplémentaires. Et un glossaire explique certains termes techniques qui pourraient être inconnus du lecteur.

En bref, ce premier volume de L’Histoire de l’Art en BD est une vraie réussite. Les informations sont nombreuses et amenées de manière ludique si bien que l’on n’a pas la sensation de lire un documentaire en tant que telle. Le format BD rend le tout plus vivant, loin d’être ennuyeux. De quoi accrocher les jeunes lecteurs qui n’auront pas totalement la sensation de lire un documentaire tout en apprenant beaucoup de choses car le contenu est riche et recherché. Un documentaire / BD très bien conçu et très intéressant que je vous conseille vivement. Je suis désormais très curieuse de découvrir la deuxième partie de cette série qui sera consacrée à l’art de la Renaissance à nos jours.

Commentaires

  1. Il a l'air vraiment super top :D

    RépondreSupprimer
  2. Super! Je les ai ajouté à ma WL du coup ... Je pourrais les lire avec mes enfants dans qq temps

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]