Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Quatrième de couverture

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon.
Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Mon avis

Songe à la douceur est le nouveau roman de Clémentine Beauvais. Pour l’instant, je n’ai lu de cette auteure que Les petites reines que j’avais tout simplement adoré. Mais avec celui-là, il est clair que je vais me pencher davantage sur ces autres livres parce que j’aime beaucoup ce qu’elle écrit !

Si dans Les petites reines on était plus dans l’humour et la critique de la société, Songe à la douceur est dans un tout autre registre puisqu’il y est question d’amour, mais pas que ! En tout cas, c’est un roman sublime que je vous invite vivement à découvrir !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour le comprendre. En commençant Songe à la douceur je ne savais pas du tout de quoi cela parlait et parfois ça a du bon. Mes collègues au travail m’avaient dit qu’il était génial et comme j’avais adoré Les petites reines (eux aussi), je me suis lancée sans chercher à en savoir plus. et je pense que j’ai bien fait car j’ai pu découvrir pleinement cette histoire si belle.

L’originalité du livre et qui contribue à lui donner de l’intérêt est qu’il est entièrement écrit en vers. Ce sont des vers libres mais tout de même c’est un exercice et une contrainte que l’auteure s’est donnée et elle l’a relevé avec brio. C’est juste génial comme concept car cela apporte une autre dimension à l’histoire. D’ailleurs la mise en page de l’éditeur est juste excellente et donne la sensation de flotter sur les mots. Il y a même des passages qui sont justes magnifiques, j’ai adoré !

On pourrait penser que ce format d’écriture soit lourd ou difficile à lire, il n’en est rien. Rassurez-vous ! Cela coule tout seul et on entend parfaitement cette voix qui nous conte une histoire d’amour peu commune mais à la fois belle et touchante. Même si ce n’est pas toujours idyllique. D’ailleurs, cette voix est excellente aussi car en tant que lecteur on se sent vraiment concerné par l’histoire, elle nous interpelle parfois. Ainsi, on a l’impression que quelqu’un, devant nous, est vraiment en train de nous raconter tout cela. Il y a quelque chose de vivant et l’on se sent impliqué par ce qui se passe. Et on a tellement envie d’en savoir plus que c’est frustrant lorsque le narrateur s’amuse avec nous en omettant délibérément de nous révéler certaines choses pour garder le suspense. Un jeu qui fonctionne très bien et nous donne envie de tourner les pages encore plus vite.

C’est un roman plein de fraîcheur qui parle de l’amour avec une certaine justesse, sans tomber dans le niais et sans en faire un tableau noir non plus. Ce n’est pas une romance à proprement parlé car l’avenir peut être incertain alors que dans les romances pures et dures, on sait comment ça va se terminer. Mais je n’en dirai pas plus pour éviter de spoiler.

Les personnages sont touchants que ce soit Tatiana, cette jeune fille quelque peu rêveuse plongée dans les livres à l’adolescence ou cette jeune femme déterminée à réussir ce qu’elle entreprend ou encore Eugène qui est un adolescent un peu gauche avec des idées bien précises mais qui se rend compte sur le tard qu’il était un imbécile et qui tâche de rattraper le passé. Reste à voir s’il y parviendra, il faudra lire ce livre pour le découvrir !

En bref, Songe à la douceur est une vraie pépite, une vraie réussite. J’ai adoré l’histoire qui est touchante et belle, à l’image de l’écriture qui est sublime. Le fait que ce soit en vers apporte une autre dimension à l’histoire et nous entraîne dans une drôle de danse bien rythmée. Un livre à découvrir de toute urgence !

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce livre, bien que "Les petites reines" soit dans ma wishlist. Tu me donnes envie de rajouter celui-ci ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Heureuse qu'il t'ai plu, je l'ai adoré aussi, un véritable régal pour les yeux, cette auteure a un talent fou :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé