L'éveil, stade 1 de Jean-Baptiste de Panafieu

Quatrième de couverture

Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. À travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires.
Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ?
Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

Mon avis

Une de mes collègues a lu ce livre et l’a adoré, du coup, elle m’a donné envie de le lire à mon tour. Cela a pris un peu de temps puisque j’ai toujours plein de livres à lire mais j’ai fini par me lancer dans L’Éveil et je dois dire que cela a été une très jolie découverte. J’ai beaucoup aimé et vous le conseille à mon tour !

L’Éveil raconte l’éveil des animaux. A cause d’un virus créé en laboratoire et transmis à une souris, il va se transmettre d’animal en animal par des voies très différentes en fonction des espèces. Je n’en dirai pas plus à ce sujet pour que vous le découvriez par vous-même. Mais le fait est que les animaux vont s’éveiller, prendre conscience de leur existence, à l’image des humains. Car ce qui distingue les animaux des Hommes est en partie cela. Leur éveil, comme les animaux le définissent, va évidemment poser de nombreuses questions : doivent-ils être soumis aux humains alors qu’ils peuvent penser, réfléchir et donner leur avis en communiquant ? Les Hommes pourront / voudront-ils manger des animaux éveillés et conscient ?

C’est un roman très riche qui remet en avant la nature et les animaux en les élevant au même niveau que l’Homme avec cet « éveil », cette conscience. Evidemment, certains organismes, notamment agro-alimentaires, ne vont pas voir cela d’un bon œil, et certains sont prêts à tout pour étouffer l’affaire. Mais il est difficile de passer à côté du comportement étrange de certains animaux qui sont prêts aussi à tout pour faire entendre leur voix, d’une manière ou d’une autre.

Dans ce premier tome, ce sont les animaux domestiques et certains plus sauvages qui vont être éveillés, dans les deux tomes suivants, nous allons avoir d’autres catégories (notamment les animaux marins) et j’ai hâte de voir ce que cela peut donner. Il est intéressant de voir la manière dont ils s’éveillent, ce qu’ils pensent, et ce qu’ils vont faire suite à cela. On voit que même chez les animaux, certains travers qu’ont pris certains humains, vont être répétés… A croire que quelque soit l’espèce, on n’apprend jamais vraiment de nos erreurs.

La narration, à la 3e personne, nous permet de suivre plusieurs groupes de personnages, d’un côté les animaux domestiques (chien, chat, oiseau, etc.) qui se sont éveillés pour voir leur agissement et de l’autre un groupe d’humain, leur maître qui constatent un changement chez leurs animaux et qui vont agir pour les aider autant que possible. Quant au 3e groupe, il s’agit celui d’entreprise qui veut changer la donne et étouffer l’affaire. Le mélange de ces points de vue permet de prendre conscience de ce qui est en train de se jouer, cela soulève nombre de questions et l’on voit que les réactions ne sont pas les mêmes. Cela permet aussi de créer un certain rythme et de maintenir autant que possible le suspense.

L’intrigue en soi paraît simple mais très rapidement on voit que cela cache nombres de problèmes et c’est vraiment intéressant à suivre. L’action arrive assez vite, à l’image de la propagation du virus ce qui nous permet de voir les humains réagir assez tôt fasse aux animaux qui s’éveillent peu à peu.

En bref, L’Éveil est un premier tome convainquant qui m’a beaucoup plu. L’univers est bien construit et probable et c’est là toute la force de ce roman c’est que cela pourrait s’avérer. L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action et de révélations pour nous donner envie de poursuivre l’aventure. Les personnages, humains comme animaux, sont intéressants et attachants – du moins pour certains et là encore je suis curieuse de voir ce que cela va donner. Il ne me reste plus qu’à attendre la suite qui promet de grandes choses.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)