Roi Vampire d'Oliver Peru & Patrick Mc Spare (Les Haut-Conteurs 2)

Quatrième de couverture

Paris, hiver 1190. Débarqués au cœur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but: retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques.
Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland « Cœur de Lion » en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous !

Mon avis

Ce 2e tome est à la hauteur du premier et je ne regrette vraiment pas d'avoir commencé cette série. Le fait d'avoir comme personnages principaux des Haut-Conteurs est vraiment une bonne idée et en même temps, on reprend le mythe du vampire pour leur compliquer la vie... L'écriture est toujours aussi agréable à lire et fluide, on se laisse peu à peu emporter par l'histoire de Roland, qui encore une fois va se retrouver au cœur de l'action. Ici, on est vraiment plongé au cœur de la fantasy, avec de l'action, des révélations, des trahisons... plein d'ingrédients qui nous fait apprécier ce genre de livre.

Dès le début du livre, nous nous trouvons à Londres en compagnie de Roland, Mathilde et d'autres Haut-Conteurs, mais ils doivent rapidement partir pour Paris, car leur ami William le Ténébreux a disparu. Dans les premières pages, on a quelques flash back, pour entrevoir ce qui est arrivé à William, mais sans trop nous en dévoiler pour autant. C'est ainsi, qu'assez rapidement Roland se retrouve à Paris, lors de la Fête des fous, une fête populaire où tout est permis. Cela ne va pas arranger la tâche des Haut-Conteurs dans leur quête, bien au contraire. Après avoir parcouru l'Angleterre, Londres, nous voici donc à Paris, ville, belle et impressionnante pour Roland. Mais il n'est pas là pour visiter la ville et en admirer les merveilles, bien au contraire, car un danger rôde, et il faut être sur ses gardes. Le doute s'immisce dans l'esprit de Roland, notamment en ce qui concerne Vlad, l'upyr, car rien ne prouve qu'il ne soit pas vivant... Les Haut-Conteurs sont sur leur garde et vont tout tenter pour secourir leur ami et en découvrir plus sur le Livre des Peurs qui semble passionner plus d'une personne...

Je trouve ce livre un peu plus mature que le 1er, et cela doit venir certainement du fait que notre héros, prend une place plus importante, devient un véritable Haut-Conteur de jour en jour. Il est une fois de plus au cœur de l'action. Il prend conscience peu à peu de ce qu'il est devenu et voit que ce n'est pas toujours évident d'être un Haut-Conteur, surtout quand on doit prendre des décisions difficiles et agir en conséquence selon la situation. Il grandit et en ressort plus fort, même si parfois, il se passe des choses qui ne lui plaisent pas.

Les personnages sont toujours aussi attachants, tandis qu'on fait la rencontre de nouveaux personnages tout aussi intéressants, comme Salim L'Insondable (on comprend vite pourquoi il s'appelle ainsi). Roland, comme je l'ai dit, gagne en maturité, on le voit bien vers la fin du livre (scène très touchante je dois dire, j'ai beaucoup appréciée). Il a enfin trouvé sa place, même si j'imagine qu'il n'a pas encore entièrement conscience du rôle qu'il a dans toute cette affaire.

Je dois dire que je n'aurai jamais pensé à un tel revirement de situation. Pendant tout le livre on a des doutes, on se pose des questions, on essaye de comprendre ce qui a bien pu se passer et qui se cache derrière tout ça. Même si on sait plus de choses que nos héros (en raison de la narration à la 3e personne qui nous permet de voir en même temps ce que font les méchants), il n'empêche que les auteurs jouent parfaitement avec leur lecteur pour ne laisser entrevoir que ce qu'ils veulent bien nous faire découvrir. En effet, arrivés aux dernières pages du livre, on ne sait toujours pas ce qui s'est vraiment passé, on doute encore jusqu'à ce qu'enfin la vérité éclate. Mais cela prend du temps, et du coup, le lecteur est en perpétuel attente et on se demande à chaque instant comment vont faire nos héros pour réussir à s'en sortir, étant donné les circonstances.

Certains mystères sont ici résolus, mais d'autres se sont créés... tout ça pour mettre en attente le lecteur jusqu'à la prochaine lecture pour découvrir la suite des aventures de Roland « Cœur de Lion ». En tout cas, ça a été une lecture très agréable, plein de surprises et qui nous donne vraiment envie de lire la suite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate