Bodycheck ! de Michaël Espinoza & Ank (Bodycheck 1)

Quatrième de couverture

Compétitions fulgurantes et entrelacs amoureux vont rythmer le quotidien d’un jeune lycéen mélancolique, qui, pour s’intégrer, revient au hockey sur glace après une longue blessure.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Aqua Lumina, rencontré lors du salon de Zone Franche et de m’avoir accordé sa confiance en me donnant ce livre afin de le lire et de le découvrir. Je ne suis pas du tout une adepte du manga, comme je l’ai déjà dit (et beaucoup le savent, ce n’est pas mon genre), mais comme pour Returner Blast R, il m’a été proposé par l’éditrice, donc j’ai voulu tenter. Là encore, je ne savais pas de quoi parlait le manga avant de l’ouvrir aujourd’hui. Mais je dois avouer que ça a été là aussi une belle surprise dans l’ensemble.

Wayne Gradzy est un lycéen comme les autres, ou presque. Il a été un champion de hockey sur glace, mais suite à une blessure au genou, il a du tout abandonné. Il arrive dans un nouveau lycée et tente de reconstruire sa vie après cet incident, en voulant oublier son passé. Il essaye de s’intégrer et finit par faire la rencontre de Laura Bloch, une mordue de hockey aussi. Wayne va tout faire pour s’éloigner de ce monde là, quitte à s’éloigner des gens qui veulent seulement devenir son ami mais… quand un sport vous colle à la peau, difficile de s’en défaire…

Contrairement à Returner Blast R, il n’y a pas de touche de fantastique, on est très ancré dans notre monde avec un jeune lycéen qui veut tenter de passer inaperçu et se remettre doucement d’un incident qui l’a poussé à abandonner le hockey sur glace, sa plus grande passion. L’histoire est simple et en même temps touchante. On suit rapidement le quotidien de Wayne, ses nouvelles rencontres, sa nouvelle « amie » Laura qui va tout faire pour l’intégrer dans l’équipe de Hockey comme il manque un joueur. Evidemment, elle ignore tout du passé de Wayne qui se braque et se met rapidement en colère contre elle, dès qu’elle lance le sujet (encore pire quand son ami Dominique s’y met également). L’histoire est pas mal menée, on suit tout le temps Wayne, enfin la plupart du temps, ce qui nous permet de mieux cerner ce personnage. C’est une petite histoire tranquille, rien de surnaturel, rien « d’original » dans le sens où ça peut être le quotidien de beaucoup de gens qui pratique un sport… Mais c’était quand même intéressant à lire et pour ceux qui sont fans de hockey, ça ne peut que plaire. Evidemment, ce sport est au centre du « problème » et au cœur de l’intrigue, même si pour le moment difficile de parler vraiment d’intrigues, on plante davantage le décor, et les relations entre les personnages. Après ce n’est que le premier tome d’une série donc il manque forcément beaucoup de choses, mais c’est une bonne mise en bouche, ça donne bien envie de lire la suite.

Wayne est un personnage touchant, et on voit que Laura essaye de le comprendre, de l’aider, sans savoir au début pourquoi il se comporte de cette manière, comme un garçon timide voire asociale. Mais on voit une évolution dans le personnage, ce qui n’est pas pour me déplaire, ça rend l’histoire plus intéressante. Evidemment, il y est question aussi de fille, et d’un autre gars jaloux… qui va forcément poser des problèmes. En somme, c’est le genre de situation que l’on pourrait trouver dans n’importe quel lycée, donc, on ne peut pas se perdre à ce niveau là. C’est plutôt bien fait et j’ai bien aimé.

Là où j’ai un peu moins accroché, c’est sur les dessins. Ils sont pas mal, mais par moment (dû certainement par mon manque d’habitude avec ce genre de livre) j’ai eu du mal à me retrouver, savoir comment lire et le fait qu’il y ait beaucoup de cases par pages, je ne m’aidais pas tellement. Donc c’est un petit peu dommage à ce niveau là, et les dessins, sont sympathiques, mais ça n’est pas trop mon genre non plus. Par moment, je trouve que c’était un peu trop chargé et pas suffisamment clair pour comprendre ce qui se passe, surtout quand on les voit jouer au hockey, la vitesse du mouvement, etc. se voit essentiellement par un bon coup de crayon et moi, je trouvais ça un peu chargé (au risque de me répéter). Mais bon, sinon ça ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture parce que l’histoire reste tout de même intéressante.

Il y a pas mal de personnages différents, que l’on peut aisément apprécié et j’ai bien envie de savoir comment Wayne va évoluer et si le hockey peut redevenir une passion et non synonyme de douleur. L’univers est intéressant et ça m’a bien divertie. Donc je lirai la suite avec plaisir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)