Débat 4 : La littérature jeunesse : une littérature uniquement pour les jeunes ?



Sujet


Il y a quelques temps j’avais trouvé un article qui parlait de la littérature jeunesse (ici), et du fait que certains adultes en lisaient mais, selon l’article, c’était une mauvaise chose. La littérature jeunesse étant destinée aux enfants et non aux adultes.

Pourtant c’est un constat, beaucoup d’adultes lisent ce type de littérature, j’en fais partie, il suffit de voir ma bibliothèque (sachant que j’ai commencé à vraiment lire à partir de 16 ans).

Pensez-vous que ce soit une si mauvaise chose pour un adulte de lire de la littérature jeunesse ? Et qu’est-ce qu’elle vous apporte par rapport à la littérature dite « adulte » ?


Réponses lors du débat





Sandra C. : Alors, le même débat peut se poser pour les bandes dessinées ou les mangas!

Lily H.L. : débat très intéressant, dommage que je doive partir :( mais sinon je dirais où est la limite entre jeunesse et adulte ? Des fois elle est bien floue. Perso je ne vois pas où est le problème ! J’ai gardé une âme d'enfant ^^ je me demande bien ce qui peut déranger, c'est une question de goût et de couleurs pourquoi reprocher à quelqu'un ses lectures, son mode d'évasion?

Instant-littéraire : Je lis de la littérature jeunesse, j'adore et j'assume. Je trouve ces histoires vraiment belles. Je ne trouve pas que ce soit bien ou mauvais pour un adulte de lire de la littérature jeunesse. Chacun ces goûts. Après, je me considère comme jeune adulte, mais en traînant dans les rayons des magasins, je remarque que beaucoup d'adultes de l'âge de mes parents, en lisent aussi. Ça ne me choque pas. Ce que ça m'apporte ? Le plaisir de la lecture uniquement. Quand un résumé me plait, je ne m'arrête pas sur le fait que ce soit jeunesse ou non.

Anthony Lonewolf Ecrivaillon : Ah, le bon vieux débat :D Pourquoi un divertissement aurait-il absolument besoin d'apporter quelque chose ? Et pourquoi on oublierait une âme d'enfant ? Je lis Le Trône de Fer (de G.R.R. Martin), les Harry Potter (de J.K. Rowling) m'attendent, je ne vois pas d'incompatibilité :) Et puis, les romanes jeunesses peuvent exploiter des thèmes forts, ils seront juste plus accessibles au public principalement visé :D

Laea d'Avalon : je vais avoir 33 ans et je lis des livres qui parfois sont pour des jeunes adolescents et ca ne me perturbe pas. Certains romans jeunesses sont meilleurs de qualité que les romans pour adultes. et puis ils me font plus rêver, c'est bizarre mais les personnages ont parfois bien plus de profondeur que ceux des romans adultes.

Pascale R. : Je lis aussi beaucoup de romans destinés aux adolescents (YA alors ?), tant pour mes élèves que pour moi. Je ne vois pas en quoi ce serait une "mauvaise chose". Il y a de la littérature de qualité en jeunesse, YA, tout comme celle "pour adultes". Et il y a de la moins bonne qualité, voire de la (très) mauvaise qualité partout aussi...

Accrocdeslivres : beaucoup d'adultes lisent de la littérature jeunesse, pour ça que lorsque j'étais tombée sur cet article j'étais restée baba, parce que moi aussi j'en lis et je ne vois pas le problème. c'est une lecture comme une autre, un moyen d'évasion, juste que les choses sont un peu plus simples vu que c'est pour un lectorat plus jeune, c'est plus "adapté" si on peut dire ça comme ça.

Laea d'Avalon : je lis encore des contes de fées. et ce n’est pas parce que l'on est adulte que l'on ne doit plus y croire.

Cam K. : Bon, moi je suis encore jeune... mais je pense qu'un livre, c'est un autre monde, libre à toute personne de le lire et de entrer dans ce monde, y rêver,. Et puis la littérature n'a pas vraiment d'âge... (il y a des exceptions) Et puis comme on dit souvent, y'a rien de mal à être 'jeune' des fois (pour ceux qui sont réticent) ça apporte autant que d'autre.

Anthony Lonewolf Ecrivaillon : L'idée, c'est que, selon lui, toute œuvre doit amener quelque chose d'un point de vue intellectuel/connaissances. Ce qui va totalement à l'encontre de l'idée même de divertissement. Ok, des trucs complexes, c'est bien, mais savoir se détendre en exploitant moins (voire pas) son cerveau, ça fait du bien aussi :D

Thomas H. : Je suis toujours parti du principe, et pour tous les domaines, que si j'aimais quand j'étais gosse il n'y aucune raison que je n'aime plus après. L'œil devient sans doute plus critique mais les goûts ne changent pas à ce point. J'aime beaucoup, même encore aujourd'hui à 4 mois de mes 30 printemps lire des bibliothèques vertes (les 6 compagnons pour être précis). Et j'ai toujours autant de plaisir.

Romain B. : et puis, ils existent des bouquins trans-générationnels, comme le Petit Prince par exemple, il se savoure quelque soit l'âge. Et puis ce débat existe aussi pour le cinéma (dessins animés vs film), etc. Et surtout dans ce cas, il y a différentes grilles de lecture. Mais après, on pourrait s'intéresser à qui lance le débat... si ce sont des éditeurs de livres destinés plus à un public adulte, oui c'est une mauvaise chose ... pour eux, vu que c'est un manque à gagner des adultes qui ne lisent pas leurs livres... (plutôt que de se remettre en question et d'éditer plus de livres accessibles à tous).

Christelle K. : C'est comme les dessins animée on peu à tout âge les regarder alors pourquoi ca serait différent avec les livres, ce n'est pas parce qu'on est adulte que ne peu pas et qu’on ne va pas aimer lire un livre pour ado ou enfant. Je suis sur que je ne suis pas la seule à aimer lire un livre à un enfant pour qu'il dorme et je trouve ce genre de lecture mignon et les compte de fée me plaise tout autant que de la littérature pure et dure. Chacun a droit de lire ce qu'il aime et cela ne me choque pas.

Accrocdeslivres : c'est clair que si chaque livre doit apporter un intérêt intellectuel / connaissance, le divertissement n'existe plus (ou pas tout à fait) parfois lire un livre juste comme ça, sans que ça n'apporte quoi que ce soit c'est très bien (et parfois préférable pour notre pauvre petit cerveau ^^)

Thomas H. : C'est aussi pour ça que je continue de lire mes BD style journal de Mickey.

Elodie J. : Je ne pense pas qu'il y ait un "âge limite" pour les livres. Par exemple certains livres de jeunesse sont devenus au fil des années, des siècles des "classiques" comme Princesse Sarah, Peter pan, Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. La littérature jeunesse permet de s'évader et le vocabulaire, moins compliqué, permet au lecteur de se prendre plus facilement à l'histoire. Même si je n'en lis pas souvent j'aime beaucoup la littérature jeunesse ^^

LaCulture Hajarienne : Je pense que notre âge biologique encore une fois ne veut pas dire grand chose, entre 12 et 21 ans, j'adorais lire les livres "sérieux", majoritairement des essais philosophiques ou géopolitiques, aujourd'hui je suis à fond dans la jeunesse, le contemporain et autres genres... Je pense que c'est une question d'envies, d'humeurs et d'autres conditions auxquelles l'âge n'a souvent pas grand chose à voir :)

Accrocdeslivres : je lis des livres jeunesses classés à partir de 10 ans à peu près, j'en ai 23 dans quelques mois ^^

Elodie J. : je suis une fan d'Harry Potter (de J.K. Rowling) et j'ai 23 ans donc comme quoi l'âge n'as rien à voir je pense que c'est surtout savoir être ouvert, avoir de l'imagination et garder une âme d'enfant ^^

Laea d'Avalon : je pense qu’un livres est pour tous les âges. la première fois que j'ai lu le petit prince, j'avais 4 ans. je le relis assez souvent, je grandis avec. à chaque fois, j'y découvre de nouveaux points.

Accrocdeslivres : Harry Potter, quand c'est sorti, l'avantage c'est qu'on a pu grandir en même temps que le personnage et l'histoire devient plus sombre et adulte à mesure des tomes du coup :D 4 ans le petit prince ? eh bah... je ne l'ai lu qu'à 16 ans celui là ^^

Laea d'Avalon : et l'âge administratif ne donne pas notre âge mental. pour certains points comme la lecture, on peut l'avoir plus jeune. et puis les critiques littéraires de presse, ils n’ont pas le choix quand il s'agit de donner leur avis.

Elodie J. : Oui c'est vrai mais il y a Eragon, la bit-lit etc.

Laea d'Avalon : c'était une version allégée et par les parents. à 8 ans, j'ai eu la version complète et depuis je ne m'en sers pas. j'ai d'ailleurs un de mes textes qui est un parallèle entre le petit prince et ma vie. Pour ceux qui ont lu mon livre c'est le tout premier que j'ai écris (regardez les dates).

Cinéma - Musiques - Bouquins : Moi aussi j'ai commencé à lire assez tard plus ou moins 14, 15 ans... Maintenant sur le fait de lire des livre jeunesse j'ai rien contre que les adultes en lisent. Faut pas en avoir honte surtout ^^

Maxime L. : à 21 ans, je lis encore les C'est la vie lulu (dès 9 ans, d'après ce que j'ai vu). Moi j'aime bien cette littérature, ça détend ! Et puis toutes les littératures jeunes ne sont pas que du divertissement. Dans les C'est la vie lulu, par exemple, à la fin, il y a des solutions pour le problème que la fille du roman a, et qu'on peut aussi avoir (par exemple Je  déteste être timide ou J'ai peur d'aller en colo * * il me le manque celui-là, ainsi que Je hais la cantine). Je lis beaucoup plus de choses pour les enfants ou adolescents que pour les adultes, ça a un petit côté nostalgique je trouve (comment expliquer que le "les histoires du petit Nicolas" que j’adore, sont pas mal lu par des adultes bien que ça soit fait par des enfants à priori) ? ça leur rappelle leur jeunesse tout simplement . Et je suis d'accord avec la plupart des autres :le vocabulaire est moins compliqué (quoique dans le premier c'est la vie lulu "ma grande sœur me commande" pas sûr que les plus jeunes comprennent que quand l'héroïne appelle sa sœur "Vanessa la casse-nougat" que nougat est un mot d'argot pour pied). que ça sert à s'évader ,et que la lecture peut avoir un but de divertissement. et puis ,ce n’est pas parce qu'on lit des livres qui n'ont que pour seul but de divertir (le monde délirant d'Ally , bac and love , les confessions de Georgia Nicholson) qu'on est inculte ou qu'on ne lit pas autre choses. ( ça m'empêche pas de lire -bon plus rarement par contre ,j'avoue" du Flaubert , ou du Maupassant) . Là je lis Je t'aime à la philo (bouquin mêlant philosophie /histoire /sociologie / etc.). En plus ,on peut parfois retrouver les mêmes émotions avec des livres jeunesses qu'avec des livres pour adultes (Coraline , édité par la maison d'édition d'Albin Michel jeunesse , donc c'est un livre jeunesse est quand même pas mal angoissant en mêlant frisson et fantastique); (et merci de me donner les arguments pour répondre à mon père quand il me dira demain à cultura "mais t'achètes encore ça ,c'est plus de ton âge" !)

Accrocdeslivres : bah de rien ^^ et je suis d'accord avec toi

Laea d'Avalon : je suis d'accord aussi. mais certains romans jeunesse ne sont pas évident pour eux, genre Arthur et les minimoys de Luc Besson.

Thomas H. : ‎*se remémore avec nostalgie ses "J'aime lire" avec "Tom-tom & Nana" qu'il à lu alors qu'il était en 4ème. Et dont il en a encore certain dans le fond de sa bibliothèque.

Accrocdeslivres : Arthur et les minimoys n'est pas si difficile que ça.

Laea d'Avalon : j'ai un neveu de 10 ans qui a lu les 4 et qui a pas tout compris. il est venu me voir car il savait que je les avais lu. je ne dis pas que ce n’est pas difficile mais certaines tournures de phrases ne sont pas simples.

Accrocdeslivres : moi je l'ai lu à 16 ans donc ça ne m'a pas perturbé plus que ça. Après le terme jeunesse, ça dépend vraiment du livre je pense parce que quand on regarde Hunger Games, c'est de la jeunesse / young adult, mais tu ne donnes pas ce genre de livres à des "enfants" de 10/12 ans, c'est quand même violent et pas forcément de leur âge aussi, pourtant c'est destiné "pour eux". du coup tout est relatif une fois de plus.

Laea d'Avalon : je l'ai lu, j'étais bien plus âgée mais quand je l'ai lu, je ne me suis pas dit que ce n’était pas simple car je me suis mise à la place d'un enfant. les films sont plus adaptés aux enfants. Je suis d'accord pour ce qui est de Hunger Games

Thomas H. : Seul la vodka est absolu (je sais c'est Hors sujet mais c'était trop tentant). Sinon Il faut aussi prendre en compte de "développement intellectuel" du "jeune". certain seront capable de lire du Shakespeare à 15 ans alors que d'autre non. Certain se découvrent une passion pour la lecture assez tard et se mettent à lire des romans jeunesse afin de se rendre compte de ce qu'ils ont loupé en ne lisant pas plus jeune.

Laea d'Avalon : c'est bien vrai Thomas. je lis depuis que j'ai appris mais j'en connais beaucoup qui ont commencé qu'au lycée.

Thomas H. : j'en fais parti. Je me suis découvert un penchant pour la lecture à la sortie du tome 4 de Harry Potter. Avant je lisais des polar de la collection "le masque" mais très occasionnellement et uniquement pendant les vacances.

Accrocdeslivres :  moi c'est un peu ça, j'ai lu de manière massive à partir de 16 ans et du coup on m'a parlé de livres jeunesses assez incontournable dans l'imaginaire et du coup je les ai lus. pourtant c'est à partir de 10 que tu lis ça "normalement" et bon je dois avouer que la jeunesse, ce n’est pas prise de tête, c'est agréable. Mon dernier coup de cœur en date c'est le Chevalier d'Eon d'Anne-Sophie Silvestre, j'adore (c'est de la jeunesse historique)

Lynn : Pour ma part, je n'ai pas honte de dire que j'ai gardé mon âme d'enfant. J'ai 22 ans. Je regarde des films adultes, sérieux ou pas, selon. Mais ça ne m'empêche pas d'être une inconditionnelle des dessins animés. Je n'hésite d'ailleurs pas à aller les voir au cinéma comme c'était le cas pour Wall-E. Je peux rapporter le débat au monde littéraire (désolée pour le hors-sujet du début ;-)). Je lis la plupart du temps des romans "adultes" mais ça ne m'empêche pas de lire des romans jeunesses. J'aime beaucoup ces livres pour leur originalité mais aussi, par leur façon d'aborder certains thèmes plus pénibles, parfois, je les apprécie simplement parce qu'ils sont un bon divertissement. Maintenant, je sais que je ne pourrai pas lire que ça ! Parce que parfois, c'est vraiment très simple et que j'aime parfois me torturer la tête avec un bon thriller ou voyager dans le temps avec un bon historique =p Sincèrement, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas lire des jeunesses, ni en quoi c'est une mauvaise chose. La lecture est un plaisir, à chacun de trouver le/les styles qui lui conviennent, de même que le type de littérature... On ne va pas commencer à poser des interdits en lecture !

Un brin de papier : C'est vrai que pour moi, c'est assez dur de répondre, ayant 17 ans. Mais franchement, je ne vois pas en quoi les adultes ne pourraient pas lire des livres classés "Jeunesse". La littérature est un moment de détente. Je pense que dans les livres classé "adulte", avec quelques fois des sujets durs, il n'est pas forcément possible de prendre entièrement plaisir à sa lecture. Avec la jeunesse, ces thèmes sont beaucoup plus légers. On a des fois besoin de ne pas se prendre la tête, avec une lecture simple. Et puis, certain ont surement gardé leur âme d'enfant et veulent retrouver cette nostalgie. Après, je ne pense pas avoir le recul nécessaire pour pleinement en parler. :)

Accrocdeslivres : pas de souci pour le hors sujet, ça rentre quand même dedans ^^ moi aussi j'adore les dessins animés. et pour le côté littéraire moi aussi j'en lis beaucoup mais je ne pourrais pas lire que ça. c'est pour ça que je fais souvent un roulement dans mes lectures. j'ai une période jeunesse, j'en lis genre 4, après je passe à autre chose, je lis des thrillers, de la fantasy, bit lit, ou autre, ça me permet de ne pas me lasser ou d'avoir la sensation de lire toujours pareil (genre la bit lit, on retrouve souvent pareil). et oui parfois on veut se compliquer la tâche, la jeunesse ne le permet pas souvent :) je comprends ce sentiment je ne vois pas en quoi c'est dérangeant non plus de lire de la jeunesse. que des livres adultes soient interdits à la jeunesse oui, ça peut se comprendre, mais l'inverse, je ne vois pas trop le problème. donc quand j'ai vu cet article, je me suis dit, c'est vraiment n'importe quoi. même à 17 ans, je pense qu'il y a moyen de débattre, quand tu as cet âge là, lire des bouquins pour des enfants de 10 ans, bon... pas ce qu'il "y a de mieux" . le gars avait l'air de dire que c'était une perte de temps et qu'il y avait tellement de bons livres adultes que se diriger vers la jeunesse n'avait pas d'intérêt. pas d'accord, tout livre est bon à prendre quelque soit le public destiné et quand tu es adulte, je pense que tu peux voir et comprendre davantage de choses. Un exemple tout bête : Les contes de Perrault c'est pour les enfants, ce sont des contes, et pourtant moi, je les ai étudiés pour le bac à 17 ans donc, et là, on voit d'une autre manière ces contes, ça n'est pas pour les enfants, loin de là. il y a tellement de sous entendus, de connotations etc. que finalement, c'est pour les adultes, que ce sont les seuls à être en mesure de les lire (et quand on lit Psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim, bah tu les vois d'un autre œil ^^)

Noémie P. : une si mauvaise chose?? Ou a t'on entendu çà? des adultes qui n'assument pas leur côté enfantin, qui renient qu'ils ont eux aussi un jour été ados? Perso c'est une littérature que j'apprécie, j'ai bientôt 24 ans et alors j'assume et le dit. Et puis si ils ne sont pas contents c'est pareil!^^ La lecture c'est fait pour s'évader, parfois réfléchir et si c'est la littérature qui nous procure ses sensations tant mieux. Je préfère lire un roman "classé" jeunesse et m'éclater à le lire, que lire un roman "adulte" qui fait bien pour mon âge et l'ennuyer ferme.

Accrocdeslivres : tout à fait, je suis bien d'accord avec toi. ça sert à rien de lire des livres pour "grand" si ça nous énerve plutôt qu'autre chose

Muriel F. : Je ne suis pas du tout d'accord avec cet article. J'ai 29 ans et j'ai toujours lu. Quand j'étais ado, je ne lisais pas de littérature jeunesse ou alors très peu. Depuis quelques années, j'ai un peu le sentiment d'"avoir fait le tour" de la littérature adulte. J'en lis toujours bien sûr mais la littérature jeunesse actuelle apporte, je pense, un renouveau. Je ne parle pas seulement des livres fantastiques mais des livres comme Je veux vivre de Jenny Downham ou La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder qui m'ont profondément marqué. Et puis franchement, est-ce vraiment utile de mettre des étiquettes aux livres : ca tu peux lire à partir de 12 ans, de 16 ans,... Ce n'est jamais respecté. Le principal n'est-il pas de lire et de transmettre le goût de la lecture (là c'est ma formation de bibliothécaire qui parle :-) La personne qui a écrit cet article a-t-elle seulement lu des livres jeunesses. Comme le dit Accrocdeslivres, je trouverais plus normal de "contrôler" la lecture des livres adultes par les adolescents. Une gamine de 12 ans qui lit du Keri Arthur (comme me le racontait ma libraire), je trouve cela plus choquant qu'un adulte de 40 ans lisant de la littérature jeunesse.

Fabienne K. : L'important, c'est de lire. Peu importe ce que l'on aime. Et quand on a lu beaucoup de romans dits "sérieux" dans sa jeunesse (surtout parce que les romans jeunesse, ça n'existait pas !), autant rattraper le temps perdu à l'âge dit "adulte".

Accrocdeslivres : tout à fait d'accord avec toi Muriel qu'une ado (voire préado) lise de la bit lit (je parle en général, vu que c'est la majorité ou le sexe est très présent) me choque plus qu'un adulte lire des bouquins de jeunesse pour les enfants de 10 ans. Et puis bon, le truc qui me fait marrer (en rapport avec ce que dit ce mec) c'est qu'il ne faut pas oublier que les auteurs de livres de jeunesses sont souvent des adultes qui ont dépassé la 30aine depuis longtemps. et je n'ai encore jamais vu ou entendu d'auteurs dire qu'ils n'aiment pas ce qu'ils écrivent. ça serait fort quand même. ce sont des adultes qui écrivent pour les jeunes mais pour que les jeunes aiment, faut bien que ça plaise à des adultes ? dans un premier temps à l'écrivain lui-même (faut bien prendre plaisir à écrire, sinon ça sert à rien à mon sens) et ensuite faut que ça plaise à l'éditeur qui va lancer la machine de la publication. Du coup un certain nombre de gens adultes sont pris en compte dans un livre de jeunesse. ouais je sais; je suis partie loin là (je crois que la crève ne m'aide pas lol). tout à fait d'accord avec toi aussi Fabienne. Eh bon quand à 15/17 ans on te colle des Balzac à lire pour les cours, la jeunesse ça fait du bien pour décompresser ^^

Passi0n-Lectur3 : Je suis du même avis que Fabienne, quand j'étais ado, il n'y avait pas autant de bons livres jeunesse si mes souvenirs sont bons.

Lynn : Je n'avais pas vraiment l'occasion de lire de la jeunesse lorsque j'étais ado mis à part Harry Potter que j'ai commencé à 10 ans. La bibliothèque de mon village était vraiment une vieille bibliothèque et j'ai bien dû m'"adapter". C'est pour ça que j'ai exploré les classiques policiers, SF,... Puis peu à peu, j'ai appris à connaître mes goûts. Ma maman m'achetait bien des livres mais pas tant que ça. Maintenant que je peux en acheter et lire des romans jeunesses, je le fais. Et ça m'apporte des choses autant que les romans dit adultes. Peut-être pas pour tous mais certains ont le mérite de soulever des réflexions sur notre société !

Accrocdeslivres : il est clair que de nos jours il y a énormément de livres, rien que dans la partie imaginaire, ça a pris une grande ampleur. De nouveaux genres sont arrivés ou remis en avant ce qui permet de renouveler un peu la littérature et d’offrir plus de livres. Anita Blake – ok ce n’est pas de la jeunesse mais je parle en général – existe depuis 1994 un truc du genre, de même que La communauté du sud de Charlaine Harris, ça date de quelques années. Mais la « bit-lit » est apparue très récemment et connait un essor assez exceptionnel (tant mieux, j’adore) et ça a permis de traduire ou ressortir de nombreux livres. La « dystopie » qu’on appelait tout simplement « Anticipation » existait déjà : 1984 de George Orwell en est un parfait exemple et ça date de 1949. Du coup, l’émergence de ces « nouveaux genres » permet d’offrir plus de choix et c’est pareil dans la jeunesse / young adult. Il n’y en avait pas tant que ça avant des livres du genre Journal d’un vampire de LJ Smith qui date de 1994 (approximatif, je n’ai pas vérifié). Ça n’est réapparu que grâce à Twilight de Stephenie Meyer parce que ça a plu à un grand nombre de gens (ados / comme adultes pour le coup).


Céline L. : Oui, c'est exactement ça. Maintenant il y a une ouverture livresque absolument incroyable. Je ne sais pas pour vous mais lorsque l'on rentre en librairie maintenant, on ne sait plus où tourner la tête !

Merci beaucoup à tous les participants d'avoir débattu avec moi :D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)