Le projet Abraxa de Frédéric Delmeulle

Quatrième de couverture

Emma et ses amis sont révoltés par toutes les inégalités du monde dans lequel ils vivent. Persuadés qu'en modifiant un événement du passé, ils pourront réécrire l'histoire, ils subtilisent un sous-marin qui a le pouvoir de remonter le temps. Ensemble, ils se lancent dans la plus extraordinaire et la plus dangereuse des aventures.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Flammarion de m'avoir permis de lire ce livre. La quatrième de couverture était assez alléchante et je me suis dit que ça pourrait être une très bonne histoire, malheureusement, mes attentes n’étaient pas tout à fait là et j’en ressors quelque peu mitigée, déçue… Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture en fait. Je sais, ça éclaire énormément, mais je vais tâcher d’expliquer mon ressenti en développant différents éléments de ce livre pour essayer d’expliquer ce qui ne va pas…

Alors pour commencer je vais faire mon propre résumé de l’histoire parce que la 4e de couverture diverge un petit peu avec les faits, ce ne sont que des « détails » mais c’est ça qui me donne la sensation de ne pas lire totalement la même histoire.

Le projet Abraxa nous est assez vite dévoilé (donc pas de spoiler de ma part), il s’agit à la base d’un sujet d’étude pour le lycée sur l’uchronie : un « dossier qui prétendait réécrire toute l’histoire de l’humanité en imaginant la modification d’un seul événement » (je cite le roman). Ce simple sujet va prendre une dimension tout à fait réelle grâce à Emma qui va embarquer ses amis dans un sous-marin capable de remonter le temps afin de voir les conséquences que ça pourrait avoir s’ils venaient à changer quelque chose dans le passé. Ainsi commence leur aventure.

J’avoue qu’avec une telle accroche, je m’étais imaginée un type de scénario, avec pas mal d’action et surtout les conséquences que pourraient avoir le changement dans le passé, un bon livre de SF en fait. Je pensais que ça serait une partie assez minime de l’histoire (le voyage dans le passé) et que l’essentiel serait sur les conséquences et éventuellement réparation (un peu comme dans Retour vers le futur) lorsque les adolescents rentreraient chez eux. Mais à mesure de ma lecture, j’ai bien vu que ça n’avait rien avoir avec ce que j’avais en tête. D’un côté ça aurait pu être une bonne chose, j’aurai eu une vraie surprise puisque je ne pensais pas à ce type de scénario, mais en vérité, j’en ressors un peu déçue parce que l’intrigue que nous donne l’auteur me déconcerte un petit peu et je me demande du coup où l’auteur a voulu vraiment en venir.

On a une certaine « morale », un peu fort comme mot mais je n’en ai pas d’autres, ça permet de remettre un peu en question certaine chose par rapport à notre monde actuel et en même temps… tout n’est pas dit explicitement, on ne nous donne pas suffisamment d’éléments pour réellement comprendre le message que veut faire passer l’auteur. Et avec une telle fin, j’ai un sentiment d’inachevé, je m’attendrais presque à une suite, mais je crois bien qu’il s’agit d’un one-shot, donc d’un tome unique.

L’idée de base était vraiment bonne pourtant, et c’est pour ça que j’ai eu envie de découvrir ce livre parce qu’il promettait beaucoup, mais je trouve que c’est retombé un peu comme un soufflet. C’est dommage. Il y a un passage, les 100 dernières pages du livre, voire un peu moins, qui m’ont paru vraiment très étrange, je me suis demandé un peu comment on avait pu en arriver là. Pourquoi l’auteur a choisi de créer son histoire ainsi et de donner cette fin quelque peu abrupte.

Je me suis aussi posée la question concernant la narration, on en a trois : « Le journal d’Emma », donc écrit à la première personne, la narration traditionnelle à la 3e personne et « Le journal d’Alvaro », écrit aussi à la 1ere personne, qui au début me laissait perplexe, je me demandais pourquoi on l’avait. Bon, assez rapidement on voit les liens et on comprend pourquoi il a aussi sa voix, mais je pense que l’auteur s’est un peu perdu avec toutes ces narrations et ça n’était pas forcément très utile en soi.

Concernant les personnages, je n’ai pas eu trop le temps de m’attacher à eux, je les trouve assez survolé, il n’y a qu’Emma auquel on pourrait s’attacher du fait qu’on la suive et qu’on lise son journal, elle est plus proche de nous, mais ses 3 amis, qui auraient pu être intéressants, je les trouve vraiment secondaire, quelque peu délaissé, un peu dommage et c’est un peu le même problème pour Alvaro.

Une chose qui m’a un peu déçu c’est l’univers créé par l’auteur parce qu’il est survolé, on ne le voit pas à proprement parlé, mais s’il est quand même évoqué par les 4 adolescents et la 4e de couverture annonce : « Emma et ses amis sont révoltés par toutes les inégalités du monde dans lequel ils vivent ». On sait que le monde est relativement dur, etc. donc on s’imagine un monde futuriste (il n’y a pas de date clairement citée concernant les 4 adolescents, mais moi je me le suis imaginé comme ça, c’est plus lointain que nous), le monde est dur et « moche » si je peux présenter les choses ainsi… Mais on n’a pas suffisamment d’informations à ce sujet pour vraiment savoir et comprendre pourquoi ils se mettent en tête (surtout Emma en fait) à vouloir changer le passé pour que leur avenir / leur monde soit meilleur. C’est un peu flou à ce niveau là et c’est en ça aussi que cette idée retombe à plat parce qu’on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Dommage.

A lire ma chronique on pourrait croire que j’ai détesté ce livre, ça n’est pas le cas, même s’il y a beaucoup de choses que je n’apprécie pas (c’est ce qui ressort quand même je ne vais pas le nier) je ne me suis pas ennuyée, je n’ai pas peiné non plus à le lire. Ça démarre directement, pas de longueur. Dès le premier chapitre on nous présente les personnages principaux (les 4 ados), le projet Abraxa, le sous-marin donc ça démarre assez vite et je me suis plongée dans l’histoire assez rapidement. Et j’étais assez emballée par tout ça.

L’écriture est fluide et agréable à lire, du coup ça facilite grandement les choses, le livre a été lu en à peine une journée donc ça n’était pas si mal que ça, mais je ne peux pas nier qu’après lecture et en y repensant, ça n’était pas non plus extraordinaire et plusieurs choses m’ont dérangé pour pleinement l’apprécié. C’est surtout dû au fait que l’histoire / l’intrigue n’était pas celle à laquelle je m’attendais et que je ne comprends pas vraiment les finalités / le but de cette histoire (et pourtant il y avait matière mais ça n’était pas assez exploité à mon goût). Je vois bien dans le dernier chapitre avec Emma qu’elle en ressort grandi, qu’elle pense différemment et en a tiré une certaine leçon, mais on n’en sait pas grand-chose au final.

L’idée de base aurait pu être excellente et au final c’est assez banal et déconcertant, je ne me suis pas trop attachée aux personnages et à ce qui pouvait se passer au niveau des relations entre eux. C’était sympathique à lire, l’histoire se lit et je pense que d’autres pourront l’aimer, mais je n’y ai pas totalement trouvé mon compte.

Commentaires

  1. j'ai ressenti exactement les mêmes choses que toi, des personnages parfois un peu trop gamins et une histoire qui n'est pas poussée à fond. Sympa mais qui ne me laissera pas un grand souvenir quoi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est dommage parce que je pense qu'il y a un vrai potentiel, que ça puisse être vraiment superbe et bon, ça a fait flop sur la fin, je trouve ça dommage mais je ne m'avoue pas vaincu, je pense que je lirai quand même d'autres livres de l'auteur pour voir

      Supprimer
  2. La couverture est un peu intrigante! Un sous-marin... mais je ne pense pas que j’adhérais aussi... Dommage ! bisous xox

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, j'ai trouvé que le sujet de l'auteur n'était pas assez exploré. J'aurais aimé connaitre l'impact sur leur monde présent, qui pour moi était notre monde actuel. J'ai trouvé intéressant cette absence de date ainsi chacun peu imaginé le moment qu'il souhaite.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)