L'Effet papillon de Jussi Adler-Olsen (Une enquête du département V 5)

Quatrième de couverture

Si William Stark n’avait pas été intrigué par un SMS envoyé du Cameroun, René Ericksen, son boss au Bureau d’Aide au Développement, n’aurait pas été obligé de se débarrasser de lui. Si Marco, un jeune voleur gitan n’avait pas trouvé refuge là où le cadavre putréfié de Stark végète depuis trois ans, son oncle, chef d’un réseau mafieux, n’aurait pas lancé ses hommes à ses trousses à travers tout Copenhague pour l’empêcher de révéler à la police l’existence de ce corps qu’il a enterré de ses propres mains...
Pour stopper cet engrenage de la violence, l’inspecteur Carl Mørck et l’équipe du Département V doivent retrouver Marco. Et remonter la piste d’une affaire dont les ramifications politiques et financières pourraient bien faire vaciller l’intégrité politique du Danemark.

Mon avis


Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié, même si j’ai quelques petits reproches à faire, assez minime mais existant tout de même.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. C’est toujours un plaisir de lire Une enquête du Département V. J’aime beaucoup cette série parce qu’elle ne cesse de me surprendre, mais là, ça n’a pas totalement été le cas, et je pense que ce n’est pas le meilleur de la série, même s’il reste intéressant et comme je l’ai dit, je l’ai tout de même apprécié et passer dans l’ensemble un bon moment.

Disons, que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire et à m’y intéresser. Le fait qu’on ne retrouve pas de suite Carl, Assad et Rose m’a quelque peu frustrée puisqu’on se concentrait sur deux autres groupes de personnages, mais cela n’empêche pas le fait que ce livre soit bon. Juste que la mise en route était plus difficile que d’habitude, mais peut-être n’était-ce pas tout à fait le bon moment pour moi de lire ce livre. Néanmoins, cela m’a fait plaisir de retrouver tout ce beau monde surtout après les événements qui se sont déroulé dans Dossier 64 où l’on était quelque peu en attente de certaines nouvelles…

De manière générale l’intrigue est bonne et bien menée. L’auteur sait maintenir son suspense même si le fait d’avoir différents points de vue nous permet d’en savoir plus que nos trois investigateurs et donc de « gâcher » en un sens la surprise. Mais tout de même, on se pose plein de questions, on essaye de comprendre quels peuvent être les liens entre tous ces personnages. Au premier abord tout semble décousu jusqu’à ce que les réponses nous arrivent petit à petit.

Jussi Adler-Olsen à l’art de tisser sa toile d’une main de maître, même si je dois avouer que je n’ai pas eu autant de retournement de situation et de révélations que pour les précédents volumes de la série. C’est en cela que je l’ai trouvé un peu moins bon et que je n’ai pas eu un coup de cœur, mais cela reste intéressant et prenant. Ce volume porte parfaitement son titre, L’Effet papillon, qui montre qu’un battement d’aile d’un papillon à un endroit peut avoir une conséquence désastreuse à un autre, c’est parfaitement le cas ici… A cause d’un élément, une machine infernale s’est mise en route pour tout dévaster sur son passage sans se soucier de quoi que ce soit. Carl et ses acolytes vont bien s’en rendre compte…

Je dirai que L’Effet papillon est un tome transitoire, on voit qu’il y a des changements au sein de l’équipe ou du service et du coup cela se ressent quelque peu sur l’histoire / intrigue policière mais ce n’est pas dérangeant parce que cela attise notre curiosité.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes, même si quelques petites frayeurs avec Assad mais très rapidement il reprend du poil de la bête ! Dans ce tome, nous découvrons de nouvelles choses sur les personnages et je suis vraiment très curieuse d’en savoir plus. Dès le premier tome, j’ai été intriguée par Assad et à mesure des tomes on arrive de mieux en mieux à faire son portrait et à un autre critère s’ajoute et tout comme Carl, j’ai envie de savoir !

En bref, L’Effet papillon est un très bon livre qui m’aura bien plu même si j’ai eu un peu de mal à le commencer et à m’intéresser totalement à ‘histoire mais une fois embarquée dedans cela reste très plaisant. C’est un tome de transition qui va faire quelque peu basculer l’univers que l’auteur a construit et je suis très curieuse d’en découvrir plus, tout comme ses personnages qui ne cessent de nous surprendre à chaque instant.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)