La palette et l'épée de Milo Manara (Le Caravage 1)

Quatrième de couverture

Automne 1592. Michelangelo da Caravaggio dit « Le Caravage » débarque à Rome, toiles et pinceaux sous le bras. Il puise son inspiration dans l’âme de la cité éternelle, entre grandeur et décadence, et auprès des personnages hauts en couleur qu’il y rencontre. Rapidement admiré pour son talent, il sera toutefois souvent critiqué pour ses partis pris artistiques, notamment sur ses sujets religieux – il prendra ainsi pour modèle de sa Mort de la Vierge une prostituée. Une réputation aggravée par le penchant du peintre pour la violence et sa participation à de fréquentes et vives échauffourées...

Mon avis

Voici le premier tome du diptyque concernant Le Caravage par Manara et je dois dire que cela a été une bonne lecture.

On retrace ici une partie de la vie du Caravage, ce peintre qui débarque à Rome, qui va se faire un nom avant de s’enfuir à cause de la critique.

Ayant fait des études en Histoire de l’art, le Caravage et j’aime beaucoup ce qu’il fait (de manière générale, la période de la Renaissance est ma préférée) et le Caravage est un incontournable. Le fait de voir plusieurs de ses œuvres se créer à mesure de l’histoire pour finir sur La Mort de la Vierge m’a beaucoup plu. Je ne connais pas sur le bout des doigts la vie du Caravage donc je ne saurai dire si tout est respecté mais pour la partie concernant La Mort de la Vierge oui, elle a fait à l’époque scandale pour diverses raisons ce qui a poussé le Caravage à partir.

Je trouve cela intéressant de faire une BD autour d’un peintre, cela permet de le faire connaître, tout le monde n’est pas au fait de ce qui s’est passé en peinture. Une BD historique à travers l’art est un bon moyen d’amener à s’intéresser sur le sujet et d’amener aussi des gens qui connaissent par exemple le Caravage de lire une BD.

Les dessins sont vraiment magnifiques ; je n’avais encore jamais lu Manara mais je dois dire que cela a été une très belle découverte. Ils sont très détaillés et réalistes donc c’est d’autant plus agréable à l’œil, c’est ce que je préfère en terme d’illustrations. Je vous laisse juger en regardant ici les premières pages de la BD.

En bref, La palette et l’épée est une BD intéressante qui retrace une partie la vie du Caravage, son arrivée à Rome puis ce qui en a fait toute sa renommée avant d’être obligé de fuir à cause de sa toile La Mort de la Vierge. Je suis très curieuse de découvrir le 2e volume du diptyque.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

In My Mailbox (306)