Le pirate et le roi de Jean Leroy & Matthieu Maudet

Quatrième de couverture

Quand, après un terrible naufrage, le roi Jehan Ier, seul rescapé, arriva sur une île qu'il croyait déserte, il eut la surprise d'y trouver Matt le Maudit, un pirate impitoyable. Au début, ils étaient très différents. Un rondelet, un maigrichon. Un couronné, un chevelu. Un docile, un agressif... Au fil du temps, les prisonniers de l'île finirent par se ressembler comme deux frères. Mais le jour où un navire vint enfin les secourir, chacun fut tenté de reprendre son rôle... Jehan.

Mon avis

Je dois dire que cet album me laisse quelque peu perplexe. Lorsqu’on découvre la finalité de l’histoire, je me demande ce que l’auteur voulait vraiment dire. Je vais donc faire un résumé de l’histoire en dévoilant la fin pour expliquer pourquoi je suis quelque peu sceptique sur ce livre.

Le roi Jehan Ier a fait naufrage et se retrouve seul sur une île déserte. Seul ? C’est ce qu’il pense jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de Matt le Maudit, un pirate redoutable qui va peu à peu lui donner quelques ficelles pour survivre sur l’île. Ainsi, le temps passe, les deux hommes deviennent « amis », le roi qui était gros (comme on le voit sur la couverture) va devenir aussi mince que le pirate jusqu’à ce ressembler. Les deux hommes vivent heureux et égaux, jusqu’au jour où un bateau de la marine arrive. Ce sont les hommes du roi Jehan Ier qui viennent le récupérer. Mais quand Matt comprend quel destin lui attend, il décide de prendre la place du roi et le laisser seul sur l’île. Mais heureusement, il lui a quand même laissé une barque pour partir…

Voilà, l’histoire s’achève ainsi, le roi qui a été abandonné s’en retrouve fort désolé mais en même temps heureux parce qu’il lui a laissé une barque pour s’échapper de l’île. OK. Quelle est donc la morale ? Que la loi du plus fort est toujours la meilleure ? Ou qu’il faut être le plus rusé pour gagner ? En soi c’est louable, cela permet de se dépasser etc. mais quand on voit l’histoire, bon… cela ne paraît pas très moral.

Mais dans un même temps, on peut comprendre ce pirate. Déjà, de part sa nature, c’est il est impitoyable et sans morale (c’est la définition même du pirate traditionnel), et puis le roi voulait faire de lui un de ses sujets, quasi un esclave alors que Matt ne pense qu’à la liberté, on peut donc comprendre son geste. Son destin n’était pas très enviable surtout après tout ce qu’il a fait pour le roi (l’empêcher de mourir de faim, de froid, etc.).

Bref, je suis perplexe sur ce livre, je ne vois pas quelle peut être la morale de l’histoire, si jamais il y en a une… Et vous, votre avis après lecture de ce résumé ?

A partir de 3 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]