L'ourson qui faisait bouh ! de David Walliams et Tony Ross

Quatrième de couverture

Un petit Ours polaire passe ses journées à hurler « bouh ! » pour faire sursauter quiconque croise sa route. C’est plus fort que lui, il s’écroule de rire à chaque fois !
Un jour, un explorateur débarque sur la banquise pour tourner une émission de télé sur le Pôle Sud. Les animaux sont ravis, ils vont devenir célèbres ! C’est sans compter notre Ourson, qui, facétie après facétie, sème la zizanie et compromet le tournage de l’émission…

Mon avis

L’ourson qui faisait bouh est le nouvel album de David Walliams qui est notamment connu pour ses romans drôles et légers dans l’univers de Roald Dahl. J’avais déjà pu lire un de ces albums : Un éléphant légèrement encombrant, que je n’avais pas chroniqué à l’époque mais qui était assez drôle et sympathique. Cet album montrait qu’il fallait absolument lire toutes les petites lignes lorsqu’on signe un contrat car on ne sait jamais ce que l’on accepte vraiment sans cela. Une erreur que le jeune héros de l’histoire paiera très cher !

Ce nouvel album ne déroge pas à la règle et est bien sympathique, mignon et drôle à la fois. Il permettra à l’enfant de réagir et de se rendre compte que ses actes auront forcément une conséquence. Même si on peut avoir des doutes quant à l’efficacité de la leçon… En tout cas, si vous aimez les histoires amusantes et un peu décalée, ce livre est fait pour vous et amusera vos enfants !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte.

Cette histoire n’est pas sans me rappeler : Ne chatouille jamais un tigre ! de Pamela Butchart et Marc Boutavant car les héros de ces deux histoires sont similaires dans le fait que l’on ne cesse de dire de ne pas faire ceci ou cela. Zélie, l’héroïne de Ne chatouille jamais un tigre !  s’empresse de faire tout le contraire de ce qu’on lui demande à savoir : ne pas s’agiter, ne pas toucher à tout et encore moins de toucher à un tigre sans quoi les conséquences seraient désastreuses !

Dans L’ourson qui faisait bouh, ce petit ours passe son temps à hurler « bouh » – comme l’indique le titre – même si tout le monde le lui interdit, comme ses parents ou ceux qui sont victimes de son « bouh ». Jusqu’au jour où il s’en prend aux représentants de l’émission de TV qui étaient venu pour faire un reportage et assurer la célébrité aux différents animaux de la banquise. Son intervention risque quelque peu de changer la donne quant à ladite célébrité… Mais l’ourson comprendra-t-il vraiment que son comportement n’est pas approprié ? Se rendra compte de la conséquence de ses actes ? Là est la question… Je vous laisse découvrir tout cela par vous-même.

Comme dans Ne chatouille jamais un tigre ! on retrouve un côté cyclique à l’histoire avec le fait que l’ours répète sans cesse la même chose et que cela va finir par entraîner toute une réaction en chaîne. Une réaction qui est à la fois drôle et dramatique, cela va dire… Mais cela fera peut-être réfléchir ce petit ourson.

Le texte est assez court en soi donc parfaitement adapté pour un public jeune et le fait que l’ourson ne cesse de dire la même chose permet d’engager quelque chose de cyclique ce qui permettra à l’enfant qui suit l’histoire de s’imaginer parfaitement ce que dira l’ourson sur la page suivante. De quoi faire interagir l’enfant et le faire « lire » même s’il ne sait pas encore le faire tout seul.

Les illustrations de Tony Ross sont vraiment superbes, j’aime beaucoup ce qu’il fait et j’avoue avoir quelques réminiscences de l’enfant (voir Princesse seconde) et cela ajoute à l’univers décalé de David Walliams. C’est un duo qui fonctionne bien et cela rend cet album bien sympathique graphiquement. Après on aime ou pas mais je trouve ça haut en couleur, c’est dynamique, à l’image de cet ours farceur.

En bref, L’ourson qui faisait bouh est un album bien sympathique, mignon et drôle à la fois qui m’aura fait passer un bon moment. Une histoire qui ne pourra que plaire aux enfants car ce petit ourson qui fait plein de bêtises va entraîner toute une réaction en chaîne qui ne sera pas sans conséquence et qui fera rire. Reste à voir si l’enfant, comme l’ourson retiendra la leçon et écoutera désormais les adultes… A vous de le découvrir !

A partir de 4 ans

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot